mis à jour le

Microsoft Maroc au service de l’enseignement

Le Ministre de l'Education Nationale, Mohamed El Ouafa, et le directeur général de Microsoft Maroc, Samir Benmakhlouf ont signé mardi dernier une convention qui a pour objectif de former et de certifier près de 300.000 cadres pédagogiques sur les quatre prochaines années.  Ainsi, ce partenariat permet à la plateforme www.taalim.ma de migrer vers Microsoft Office 365. « 7,5 millions d'utilisateurs bénéficieront de la dernière génération des outils technologiques hébergés dans le Cloud » nous annonce M. El Ouafa. « Je suis fier que notre pays soit parmi les premiers au monde à utiliser la technologie de manière massive, ce qui contribuera à le classer parmi les leaders mondiaux dans l'économie du savoir» a estimé le directeur Général de Microsoft Maroc. En marge de cette alliance,  La Nouvelle Tribune a rencontré Samir Benmakhlouf pour plus d’éclairage à ce sujet.  

La Nouvelle Tribune : Quelle est l'expertise de Microsoft auprès de l'Etat marocain pour l’amélioration de son fonctionnement interne et de ses interactions avec les citoyens? 

Samir-Benmakhlouf  Samir Benmakhlouf : Tout le monde utilise les logiciels Microsoft. Notre objectif sera d'améliorer cette utilisation en intégrant des services e-gov centrés autour du citoyen et de l'entreprise notamment par la mise en place d'une plateforme de communication unifiée entre les différentes administrations et la mise en place d'un workflow numérique intra-gouvernement. Mais aussi d'utiliser la technologie au service de la régionalisation, et mettre le monde rural au niveau du monde urbain grâce à des technologies qui facilitent la vie de tous les citoyens marocains dans les domaines de la santé, de l'éducation, et dans tous les domaines de développement économique et social.  Microsoft a déjà accompagné la plupart des gouvernements dans ces domaines.

Quels sont les enjeux majeurs des technologies de l’information au Maroc ? Le marché marocain est-il assez mature pour intégrer ces technologies ?

 Un emploi sur deux dans le monde nécessite une utilisation approfondie des nouvelles technologies d'information.  Le Maroc ne constitue pas ici une exception. Mais nous n'avons aucun doute que notre pays est en mesure de réussir l'intégration des nouvelles technologies dans sa politique de développement. J'en veux pour preuve le développement du mobile. Microsoft ambitionne de jouer un rôle primordial pour faciliter l'adoption et l'optimisation des dernières technologies, pour transférer le savoir-faire localement. 

Comment pensez-vous améliorer la qualité de l'enseignement grâce à l'utilisation des nouvelles technologies ? 

Les usages des outils informatisés dans la vie sociale ou plus précisément dans les études sont devenus incontournables. C'est dans ce sens que le Ministère de l’Education Nationale équipe les établissements en matériel informatique et le renouvelle de façon régulière. Cependant, les études par Internet sont encore très minoritaires au Maroc. Demain elles occuperont une place centrale dans le dispositif  des études. En plus de cela, Internet apporte de nombreux avantages pratiques : rapidité, efficacité  et économie budgétaire.

Lors de la conférence de presse, au sujet des'' 20  ans de Microsoft au Maroc'', vous avez déclaré que vous vouliez adopter une stratégie de digitalisation des différents secteurs d'activité au Maroc. Comment comptez-vous alors mener ce défi à bien? 

Le savoir-faire peut entièrement se décliner sous forme numérique pour remplacer le papier, tout en préservant les droits de propriété intellectuelle. Aujourd'hui, l'enfant est apte à assimiler les informations en numérique et il suffit de mettre à niveau l'enseignant, afin qu'il puisse adopter une pédagogie adaptée au numérique. Ainsi, des écoles seront accompagnées en termes de contenus, de formation, de certification des individus et ce du primaire au supérieur. En ce qui concerne le secteur privé,  Microsoft Maroc travaille  sur un projet relatif aux PME/ PMI dont le Maroc est le premier bénéficiaire. Celui-ci consiste en une plateforme B to B pour encourager les échanges nationaux entre les entreprises. D'autre part, Microsoft a lancé un nouveau programme pour faciliter le renouvellement des parcs informatiques dans les différents établissements, avec le lancement d'un service de logiciels qui ne sont désormais plus achetés, mais loués. C'est un système de communication qui contient tous les services Office et messagerie.

 La convention signée entre Microsoft Maroc et le Ministère d'Education pour le portail Taalim.ma en est à sa troisième année actuellement. Pouvez-vous nous nous dresser un bilan de réalisation ? Quel accompagnement offrez-vous à cet égard ?

Taalim.ma est un moyen de communication entre l'enseignement et les étudiants. Ces trois dernières années, le Ministère d'Education Nationale et Microsoft Maroc se sont concentrés sur les bacheliers, mais cette année les résultats  des élèves du primaire jusqu'au lycée seront publiés sur le site www.taalim.ma . Autre nouveauté, la nouvelle version de cette plateforme  permet à chaque utilisateur d'avoir son espace numérique personnel de travail, le tout stocké dans le centre DATA de Microsoft. Cette version comprend un ensemble de services incluant plusieurs applications comme Office en ligne, Microsoft Exchange Online, SharePoint Online, et Lync Online. Les utilisateurs pourront bénéficier d'une plateforme de collaboration et utiliser des outils de visio-conférence indépendamment du lieu où ils se trouvent. 

Entretien réalisé par Fatimazahraa Rabbaj 

 

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

Microsoft

Reuters

Microsoft supprime des dizaines de postes chez MSN

Microsoft supprime des dizaines de postes chez MSN

Actualités

 Microsoft va racheter les téléphones Nokia

Microsoft va racheter les téléphones Nokia

Actualités

Microsoft va racheter les téléphones Nokia pour 5,44 milliards d'euros

Microsoft va racheter les téléphones Nokia pour 5,44 milliards d'euros

Maroc

AFP

Le Maroc remet

Le Maroc remet

AFP

Ordinateurs en cabine: levée de l'interdit américain pour le Maroc et l'Egypte

Ordinateurs en cabine: levée de l'interdit américain pour le Maroc et l'Egypte

AFP

Le roi du Maroc veut "une vision africaine commune" sur la migration

Le roi du Maroc veut "une vision africaine commune" sur la migration