mis à jour le

Promotion des Droits Humains et de la Solidarité au Mali

La plate forme Droits Economiques, Sociaux et Culturels du Mali (DESC) a organisé un séminaire de renforcement de capacité à l'intention des acteurs des sphères institutionnelle, politique, judiciaire et consultative sur les instruments régionaux et internationaux relatifs aux droits économiques, sociaux et culturels. C'était les 27 et 28 mars dernier au sein de l'Assemblée Nationale.

Cette initiative rentre dans le cadre d'un souci majeur quant aux défis multiples du développement humain durable. L'une des  raisons de la communion des plus grandes organisations de promotion des droits humains et de solidarité au Mali pour mettre en marche un cadre de concertation et de convergence de leurs actions dénommé Plate-forme Droits Economiques, Sociaux Culturels du Mali, qui s'est responsabilisé  pour  le respect et l'application stricte des instruments des Nations  unies et de l'Union Africaine que le Mali a ratifiés. Un pacte qui est incrit dans la constitution malienne de février 1992 : «  l'Etat souscrit à la déclaration des droits de l'homme du 10 décembre 1948 et à la charte Africaine des droits de l'homme et des peuples du 27 juin 1981 ».

Et sur le plan international, le Mali a signé et ratifié le pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels (PIDESC) respectivement en 1966 et en 1974.

Ainsi, les raisons qui amènent la plate forme à se fixer des activités sont au nombre de 7 et les trois premières sont : promotion et protection des DESC en tant qu'approche de développement social, économique, culturel, équitable et de lutte contre la pauvreté ; Appui à la mise en ½uvre du PIDESC au Mali, à l'élaboration des rapports officiels et alternatifs y afférents et au suivi des recommandations du comité des DESC des Nations unies sur les rapports présentés par le Mali ; Création d'une dynamique de formation par l'échange à l'échelle nationale, continentale et internationale pour mieux cerner les défis Sociaux, Economiques et Culturels et initier des actions concertées à même de les juguler définitivement etc.

L'intervention de M. Madani Koumaré, analyste politique, Coordinateur de la plate forme  relatif aux concepts qui est l'une des raisons  du séminaire, tient en compte la généralité sur les droits humains, plus détaillée dans une brochure intitulée : «  Les droits économiques, sociaux et culturels au Mali à travers les instruments juridiques ».

Le discours d'ouverture des travaux a été prononcé par, l'honorable  Me Kassoum Tapo, 4e vice Président de l'Assemblée Nationale. Des propos qui s'inscrivent dans la droite ligne de ce qu'a brossé M. Koumaré.

Boubacar Yalkoué

 

droits

AFP

Au Liberia, la population veut voir enfin reconnus ses droits sur la terre

Au Liberia, la population veut voir enfin reconnus ses droits sur la terre

AFP

"Forte détérioration" des droits de l'homme en Guinée équatoriale, selon l'UE

"Forte détérioration" des droits de l'homme en Guinée équatoriale, selon l'UE

AFP

Les Berbères au Maghreb: beaucoup de revendications, quelques droits

Les Berbères au Maghreb: beaucoup de revendications, quelques droits

Solidarité

AFP

Esclavage en Libye: le Ghana dénonce le manque de solidarité au sein de l'UA

Esclavage en Libye: le Ghana dénonce le manque de solidarité au sein de l'UA

Tour de France

L'équipe qui veut (re)mettre en selle les écoliers d'Afrique du Sud

L'équipe qui veut (re)mettre en selle les écoliers d'Afrique du Sud

AFP

En Afrique du Sud, solidarité contre la pire sécheresse depuis un siècle

En Afrique du Sud, solidarité contre la pire sécheresse depuis un siècle

Mali

AFP

L'armée française a récemment tué "plus d'une trentaine" de jihadistes au Mali (Macron)

L'armée française a récemment tué "plus d'une trentaine" de jihadistes au Mali (Macron)

AFP

Deux soldats français tués et un blessé au Mali

Deux soldats français tués et un blessé au Mali

AFP

Pour le Mali et le G5 Sahel, la peur doit changer de camp

Pour le Mali et le G5 Sahel, la peur doit changer de camp