mis à jour le

Centre d'appel en France le 10 septembre 2009. LIONEL BONAVENTURE / AFP
Centre d'appel en France le 10 septembre 2009. LIONEL BONAVENTURE / AFP

Ma dure vie de Tunisien employé dans un centre d'appels

Près de 80% des employés du géant français des centres d'appels Téléperformance étaient en grève, lundi 1er avril, à Tunis.

Horaires décalés, licenciements abusifs, droits du travail au rabais. Les travailleurs tunisiens des centres d'appels de Ben Arous et de Sousse tirent la sonette d'alarme. A l'initiative du grand syndicat l'UGTT, une grève générale de trois jours a été lancée, le 1er avril dans les centres d’appels tunisiens du français Téléperformance, leader mondial du secteur.

«L’entreprise compte plus de 5.000 salariés dans le pays, qui répondent aux clients français d’Orange, Numericable, SFR ou Amazon», écrit le site du quotidien Libération. 

La colère couve depuis plusieurs semaines. Délocalisés, ces centres d'appels permettent à de grands groupes étrangers de recourir à une main-d'oeuvre bon marché peu encline à poursuivre leur employeur devant la justice. Mais cela ne pouvait plus durer. Tout a commencé par le licenciement d’un opérateur, fin février. «

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase», explique Taha Labidi, un responsable syndical.

Mais, au-delà des licenciements abusifs, les employés aspirent à de meilleures conditions de travail. Souvent dîplomés, les jeunes travailleurs tombent par défaut dans le circuit des centres d'appels. 250 euros par mois. C'est le maigre salaire que touche chaque employé pour 40 heures de travail. Nawel Manaï travaille depuis neuf ans dans un centre et sait parfaitement qu'aucune évolution n'est possible.

L'UGTT est mobilisée et compte bien faire pression sur la direction en planifiant une grève générale et des manifestations devant le siège.

«Qu’ils nous respectent ou qu’ils dégagent»,avait écrit une employée sur une pancarte.

Les Tunisiens ont déjà eu raison d'un président. Au nom de la liberté et de la dignité. 

Lu sur Libération

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Le nouveau développeur star de Google est un Camerounais de 17 ans  Les fumeurs algériens se lamentent de la pénurie de cannabis  Les mensonges d'une agence de voyage britannique aux victimes de l'attaque de Sousse 

centre d'appel

co-Développement

Adieu les centres d'appels made in Morocco

Adieu les centres d'appels made in Morocco

Tunisie

AFP

L'état d'urgence prolongé de trois mois en Tunisie

L'état d'urgence prolongé de trois mois en Tunisie

AFP

Revisité, l'habit traditionnel revient en force en Tunisie

Revisité, l'habit traditionnel revient en force en Tunisie

AFP

Après l'attentat de Berlin, Merkel met la pression sur la Tunisie

Après l'attentat de Berlin, Merkel met la pression sur la Tunisie

délocalisé

AFP

CAN-2017: Sierra Leone-Côte d'Ivoire délocalisé

CAN-2017: Sierra Leone-Côte d'Ivoire délocalisé

Steven LAVON

Foot: Le tournoi de l’UFOA délocalisé

Foot: Le tournoi de l’UFOA délocalisé

Steven LAVON

Afrique du Sud: Un match de championnat délocalisé pour un concert de R. Kelly !

Afrique du Sud: Un match de championnat délocalisé pour un concert de R. Kelly !