mis à jour le

La dépénalisation de l’homosexualité n’est pas à l’ordre du jour, selon BBY

La dépénalisation de l'homosexualité au Sénégal "n'est pas à l'ordre du jour" à l'Assemblée nationale, a déclaré lundi le président du groupe Benno Bokk Yaakaar (BBY, majorité), Moustapha Diakhaté.

Une information faisant état de la préparation d'une loi relative à la dépénalisation de l'homosexualité au Sénégal est parue dans la presse sénégalaise, la semaine dernière.

"L'éventualité de la dépénalisation de l'homosexualité au Sénégal n'est pas à l'ordre du jour [...] à l'Assemblée nationale", écrit M. Diakhaté dans un communiqué adressé à l'APS.

"Le groupe Benno Bokk Yaakaar n'envisage pas de soutenir encore moins de porter une telle proposition de loi", soutient son président. "Le Sénégal reste un pays qui pénalise l'homosexualité", a-t-il ajouté.

Moustapha Diakhaté déclare qu'"en termes clairs, malgré les lobbies, les manipulations et les menaces, les dispositions du Code pénal punissant l'homosexualité restent en vigueur et ne feront l'objet d'aucun assouplissement".

APS

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

dépénalisation

AFP

A Madrid, les LGBT d'Afrique du nord plaident pour la dépénalisation

A Madrid, les LGBT d'Afrique du nord plaident pour la dépénalisation

AFP

Afrique du Sud: manifestation pour la dépénalisation du cannabis au Cap

Afrique du Sud: manifestation pour la dépénalisation du cannabis au Cap

AFP

Mozambique: dépénalisation de l’homosexualité dans l'indifférence

Mozambique: dépénalisation de l’homosexualité dans l'indifférence