mis à jour le

L’heure de la montre intelligente a sonné

WASHINGTON (AFP) – (AFP) – L’année 2013 verra l’entrée en force sur le marché des montres dites “intelligentes”, permettant aux utilisateurs d’avoir accès directement à internet depuis leur poignet, prédisent les experts.

Depuis des semaines, les spéculations vont bon train dans le milieu des “geeks” et de la haute technologie: les géants Apple, Samsung et Google pourraient lancer leurs modèles de “smartwatches” prochainement.

“Je pense que nous avons atteint un moment critique”, estime Avi Greengart, du cabinet de recherche Current Analysis. Selon lui, 2013 devrait être l’année de la montre intelligente “parce que les composants sont devenus suffisamment petits et bon marché” et parce qu’un grand nombre de consommateurs ont désormais des smartphones pouvant se connecter à un appareil portatif.

L’idée d’une “montre connectée” est toutefois dans les tiroirs depuis une décennie. Microsoft en a lancé un premier prototype en 2003. D’autres montres sont apparues sur le marché, comme la Pebble, qui se connecte aux iPhones et smartphones sous Android, et alerte l’utilisateur par une vibration silencieuse de tout appel, email ou message arrivant sur son téléphone.

Jusqu’à présent, ces montres étaient capables de se connecter aux “téléphones intelligents” via le réseau Wi-Fi et de fournir un accès limité à internet.

Mais pour les experts, dès que cet accessoire aura attiré l’attention d’un plus grand nombre utilisateurs, les concepteurs d’applications arriveront en masse avec une panoplie de nouvelles fonctions.

L’entrée dans ce secteur prometteur de poids lourds comme Apple “pourrait faire démarrer le marché”, estime M. Greengart, en précisant que l’utilité de ces montres devra encore être prouvée, comme pour tout nouvel appareil.

Apple a gardé le suspense sur ses projets. Mais selon des sites spécialisés, le géant informatique américain serait en train d’expérimenter des appareils aux capacités de smartphones qui se porteraient comme une montre. Le nom est déjà tout trouvé: l’iWatch.

“Plus difficile pour les femmes”

Le cabinet ABI Research prédit que ce nouveau marché devrait “exploser l’année prochaine” pour atteindre 485 millions d’unités vendues par an à travers le monde d’ici 2018.

Oliver Chen, analyste chez Citi, est confiant dans ces appareils du futur qui pourraient évoluer vers un marché de 6 milliards de dollars annuels, avec à la clé des profits “plus élevés que la moyenne”.

Pour Josh Flood, expert pour ABI Research, la future iWatch d’Apple pourrait être une “révélation”. “La question est de savoir si cette montre à écran digital sera complémentaire des iPhones d’Apple ou constituera un produit en soi avec des fonctions qui lui sont propres”.

De son côté, Sarah Rotman Epps, du cabinet Forrester Research, est convaincue que l’entrée sur ce marché d’Apple n’est “qu’une question de temps”.

Mais la montre ne sera pas forcément l’accessoire qui fera la différence. D’autres déclinaisons du concept, comme les lunettes intelligentes, déjà expérimentées par Google, pourraient marcher davantage, selon elle.

Danielle Levitas, de chez IDC, voit une véritable opportunité pour la montre intelligente, notant que la plupart des gens veulent être en permanence connectés et “qu’il est moins impoli de regarder son poignet que de sortir son smartphone de sa poche”.

Mais ses concepteurs devront dans un premier temps déterminer ce que les consommateurs veulent vraiment. Y compris sur le plan esthétique, notamment pour trouver la taille appropriée de la montre: suffisamment large pour être utile, sans paraître trop encombrante. “Ce sera plus difficile pour les femmes”.

Quant au prix, une montre intelligente autonome pourrait coûter 300 dollars, et un modèle lié à un smartphone 100 dollars.

LNT

© AFP

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables”