mis à jour le

Une patrouille de l'armée française, Tombouctou, février 2013 / AFP
Une patrouille de l'armée française, Tombouctou, février 2013 / AFP

Retour sur ce qui s'est vraiment passé à Tombouctou ce week-end

7 morts à l'issue de combats entre soldats maliens et djihadistes au lendemain d'un attentat kamikaze, à l'ouest de la ville.

Sept morts dont un soldat malien, un civil nigérian et cinq jihadistes, tel est le bilan des affrontements qui ont opposé dimanche les soldats maliens aux islamistes. Selon l’état-major des armées françaises, c’est dans la nuit du 30 au 31 mars que des groupes terroristes se sont infiltrés dans le centre-ville de Tombouctou, en particulier à proximité d’une caserne des forces armées maliennes.

Lire la suite sur Afrik

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Mali

AFP

L'Elysée annonce "la mort accidentelle" d'un soldat français au Mali

L'Elysée annonce "la mort accidentelle" d'un soldat français au Mali

AFP

Niger: nouvelle opération contre les "terroristes" venus du Mali

Niger: nouvelle opération contre les "terroristes" venus du Mali

AFP

Le Mali presse l'ONU de soutenir la force anti-jihadistes du Sahel

Le Mali presse l'ONU de soutenir la force anti-jihadistes du Sahel

feu

AFP

Ethiopie: la colère des manifestants, "un feu caché sous la cendre"

Ethiopie: la colère des manifestants, "un feu caché sous la cendre"

AFP

Tirs nourris d'armes à Lubumbashi en RDC

Tirs nourris d'armes à Lubumbashi en RDC

AFP

Gabon: le président Bongo déclaré réélu, l'Assemblée en feu

Gabon: le président Bongo déclaré réélu, l'Assemblée en feu

sang

AFP

Minerais du sang : la "loi Obama"

Minerais du sang : la "loi Obama"

AFP

Rwanda: des drones livreurs de sang pour sauver des milliers de vies

Rwanda: des drones livreurs de sang pour sauver des milliers de vies

AFP

Côte d'Ivoire: des chefs traditionnels purifient leur terre afin que le sang "ne coule plus"

Côte d'Ivoire: des chefs traditionnels purifient leur terre afin que le sang "ne coule plus"