mis à jour le

Neslon Mandela entame son quatrième jour d'hospitalisation

JOHANNESBURG (AFP) - (AFP)

L'ancien président sud-africain Nelson Mandela était toujours hospitalisé en ce dimanche de Pâques, où il récupère d'une infection pulmonaire tandis que les autorités et les habitants du pays attendaient un nouveau point médical.

Mac Maharaj, le porte-parole de la présidence sud-africaine seul habilité à communiquer sur l'état de santé du plus illustre patient du pays, a indiqué dimanche matin à l'AFP qu'il n'avait encore "rien de nouveau, il est trop tôt".

"J'ai dit qu'il réagit (au traitement), qu'il fait des progrès constants, je n'ai aucune mise à jour ce matin.Je ne sais même pas comment il a passé la nuit", a-t-il noté.

Il s'en est tenu à son unique communiqué publié samedi en début d'après-midi.

Il avait alors indiqué que Nelson Mandela, hospitalisé depuis mercredi soir pour une infection pulmonaire à l'âge de 94 ans, avait été soulagé par le drainage d'un épanchement pleural causé par une récidive d'une ancienne pneumonie, et qu'il respirait désormais sans mal.

"Les médecins disent qu'en raison de son infection pulmonaire, l'ancien président Mandela avait développé un épanchement pleural qui a été drainé.(...) Il est maintenant capable de respirer sans difficultés.Il continue de réagir au traitement et ne souffre pas", avait-il déclaré.

Les pneumonies peuvent se compliquer d'un épanchement de liquide entre les deux feuillets de la plèvre --une membrane qui entoure les poumons--, ce qui gêne considérablement la respiration en comprimant les poumons.On draine alors ce liquide grâce à une aiguille glissée entre les côtes, ce qui permet aux poumons de retrouver toute leur place.

Nelson Mandela avait déjà été hospitalisé en janvier 2011 puis en décembre 2012 pour des infections pulmonaires, probablement liées aux séquelles d'une tuberculose contractée pendant son séjour sur l'île-prison de Robben Island, au large du Cap, où il avait passé dix-huit de ses vingt-sept années de détention dans les geôles du régime raciste de l'apartheid.

Libéré en 1990, il est devenu quatre ans plus tard le premier président noir de son pays.

l

Africa n°1

Ses derniers articles: Les coups de coeur du 24/06/13  Mali : l'UE débloque 90 millions pour "consolider" l'Etat  Afrique du Sud : un syndicat veut doubler les salaires dans les mines 

Mandela

AFP

Les "enfants" de Mandela veulent "décoloniser" la fac

Les "enfants" de Mandela veulent "décoloniser" la fac

Sida

Seize ans après, Durban se rappelle le discours fort d'un enfant sur le Sida

Seize ans après, Durban se rappelle le discours fort d'un enfant sur le Sida

AFP

Un agent de la CIA affirme avoir contribué

Un agent de la CIA affirme avoir contribué