mis à jour le

Tanzanie : 25 tués, toujours une vingtaine de disparus dans l'effondrement d'un immeuble

DAR ES SALAM (AFP) - (AFP)

Six nouveaux corps ont été découverts au cours des dernières 24 heures dans les ruines de l'immeuble en construction qui s'est effondré vendredi matin dans le centre de Dar es Salaam, portant à 25 morts et une vingtaine de disparus le bilan toujours provisoire.

Dix-huit survivants ont pu être secourus vendredi au cours des premières heures de recherche mais les chances d'en retrouver de nouveaux semblaient extrêmement minces, aucune victime n'ayant été extraite vivante depuis 48 heures.

"Au total six corps ont été retrouvés entre samedi et ce (dimanche) après-midi.Cela porte le nombre de morts confirmés à 25", a déclaré à l'AFP le préfet de la région de Dar es Salaam, Saidi Mecky Sadicky.

"Les opérations de secours se poursuivent lentement.Les sauveteurs poursuivent leur travail avec prudence (...) c'est compliqué et il pleut", a-t-il expliqué, alors que de fortes averses s'abattent à intervalles réguliers sur la capitale économique tanzanienne en cette saison des pluies.

Entre 60 et 70 personnes au total sont présumées avoir été ensevelies sous des tonnes de béton, de fer et de bois lorsque l'immeuble en construction d'une quinzaine d'étages s'est écroulé vendredi vers 08H45 (05H45 GMT), dans le quartier commerçant et des affaires de Dar es Salaam.

Les autorités estiment qu'entre une quinzaine et une vingtaine de victimes - ouvriers du chantier, mais aussi passants, enfants jouant à proximité ou vendeuses de rue - pourraient être toujours coincées sous les décombres.

Le bâtiment effondré était un projet immobilier monté conjointement, sur la base d'un partenariat public-privé (PPP), entre la Société nationale du Logement (NHC) et une société de construction privée.

Les propriétaires de la société et plusieurs cadres, ainsi que des responsables du Conseil municipal de Dar es Salaam étaient toujours en garde à vue et interrogés par la police dimanche, dans le cadre de l'enquête.

Des sources policières ayant requis l'anonymat ont indiqué à l'AFP que six personnes au total étaient interrogées par la police.

Des habitants du quartier concerné ont dénoncé le non-respect des réglementations et normes en matière de construction, des règles de sécurité, et l'absence de contrôle des autorités, alors que la ville connaît un boom immobilier.

En juin 2008, un immeuble en construction s'était déjà effondré dans le centre de Dar es Salaam, non loin du site de l'accident de vendredi, tuant au moins quatre personnes et faisant plusieurs blessées.

Africa n°1

Ses derniers articles: Les coups de coeur du 24/06/13  Mali : l'UE débloque 90 millions pour "consolider" l'Etat  Afrique du Sud : un syndicat veut doubler les salaires dans les mines 

Tanzanie

AFP

La Tanzanie menace d'arrêter les défenseurs des homosexuels

La Tanzanie menace d'arrêter les défenseurs des homosexuels

AFP

Enquête sur le secteur minier: la Tanzanie suspend un journal

Enquête sur le secteur minier: la Tanzanie suspend un journal

AFP

Tanzanie : 29 enfants tués dans l'accident d'un car scolaire

Tanzanie : 29 enfants tués dans l'accident d'un car scolaire