mis à jour le

Mali: violents affrontements à Tombouctou entre l’armée malienne et des jihadistes infiltrés

À Tombouctou, dans le nord du Mali, un camp de l’armée malienne a été infiltré par des jihadistes ce dimanche 31 mars dans la matinée. Des tirs nourris ont éclaté et fait au moins deux tués parmi les assaillants et des blessés dans les rangs loyalistes. Pour l’heure, les affrontements se poursuivent. Un jihadiste portant une ceinture d’explosifs se promène même sur le marché de la ville.

 

La tension reste vive à Tombouctou, où les jihadistes ont réussi une double infiltration. Tout a commencé dans la nuit de samedi. Un kamikaze tente d’infiltrer la ville de Tombouctou via l’entrée ouest de la localité. Echec. Mais, il active sa ceinture d’explosifs et meurt sur le coup, un militaire malien est blessé.

Plus tard, dans la nuit de samedi à dimanche, des jihadistes arrivent à inflitrer le centre ville de Tombocutou. Ils pénètrent dans l’unique camp militaire de la cité touristique. Depuis le début de matinée de ce dimanche pascal, le combat est rude entre l’armée malienne et des jihadistes, des tirs à l’arme lourde ont été entendus.

Un habitant témoigne, effrayé : « Ça tire ! Ça tire toujours, nous avons peur, nous sommes enfermés dans les maisons ! ».

Une unité de l’armée française est également rapidement montée sur le terrain pour prêter main forte à l’armée malienne. Elle a permis d’évacuer le gouverneur de région, des officiels et des journalistes étrangers retranchés dans un hôtel du centre ville. Face aux jihadistes, l’armée malienne, selon les témoins, a déployé de grand moyens sur le terrain. Les militaires français ont aidé à repoussé les jihadistes, en plein centre ville. Mais tous ne sont pas encore arrivés à bout des jihadistes, qui, après avoir été délogés des principales villes du nord du Mali, reviennent cette fois-ci avec une triple stratégie : guérilla, embuscade, et attentats.

D’ailleurs, en début d’après midi, une scène irréelle se déroulait sur le marché de la Médina. Des témoins ont vu en plein centre ville de Tombouctou, un islamistes portant une ceinture d’explosif, se promener tranquillement. Personne n’a essayé de l’approcher pour le moment.

Le bilan provisoire est de 4 officiers et de 4 militaires maliens blessés. Deux jihadistes ont été tués. Et, on vient de l’apprendre, un troisième jihadiste blessé est actuellement entre la vie et la mort.

 

RFI

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

affrontements

AFP

Nigeria: au moins 20 morts dans des affrontements communautaires

Nigeria: au moins 20 morts dans des affrontements communautaires

AFP

Centrafrique: affrontements meurtriers dans le Sud-Est

Centrafrique: affrontements meurtriers dans le Sud-Est

AFP

Centrafrique: au moins 25 morts dans de nouveaux affrontements

Centrafrique: au moins 25 morts dans de nouveaux affrontements

Tombouctou

AFP

Mali: les mausolées, remparts protecteurs de Tombouctou

Mali: les mausolées, remparts protecteurs de Tombouctou

AFP

La destruction des mausolées de Tombouctou évaluée

La destruction des mausolées de Tombouctou évaluée

AFP

Mali: un militaire et un civil assassinés

Mali: un militaire et un civil assassinés

jihadistes

AFP

Mali: deux jihadistes présumés tués par l'armée française

Mali: deux jihadistes présumés tués par l'armée française

AFP

Les principaux attentats jihadistes visant des étrangers en Afrique

Les principaux attentats jihadistes visant des étrangers en Afrique

AFP

Bavure au Niger: l'armée tue 14 paysans, pris pour des jihadistes

Bavure au Niger: l'armée tue 14 paysans, pris pour des jihadistes