mis à jour le

L’INTÉGRALITÉ DE L’HOMÉLIE DU CARDINAL THÉODORE ADRIEN SARR - VEILLÉE PASCALE

Homélie


Chers Confrères dans le sacerdoce,
Chers Religieux et Religieuses,
Chers frères et s½urs dans la foi,

1- Rassemblés en cette Eglise Cathédrale, pour la Veillée Pascale, je veux vous exprimer, du plus profond de mon c½ur, mes v½ux les plus sincères. Que la lumière de cette Nuit de Pâques, cette lumière symbolisée par le Cierge Pascal et les bougies, qui ont illuminé cette Cathédrale, au début de notre célébration, oui que cette lumière reste toujours allumée dans vos c½urs et dans votre vie !

Bien sûr, chers frères et s½urs, chacun de nous attend que cette lumière corresponde à ses aspirations les plus profondes, et se traduise de manière concrète en bonne santé pour soi-même, en bonheur dans sa vie de famille, en succès et réussite dans sa vie professionnelle, et que sais-je encore ! Tout cela demeure légitime, car la lumière de la Résurrection de Notre Seigneur Jésus Christ doit atteindre toutes les dimensions de l'être humain, et tous les domaines de sa vie. Cette lumière nous permet de découvrir la réalité d'un monde nouveau inauguré en Jésus Ressuscité, porteuse qu'elle est d'un message de vie et d'amour, adressé à tous les hommes : Jésus a vaincu la mort ; il a fait resplendir la vie, pour toujours ! Cette lumière est porteuse d'un appel, un appel à « nous laisser enflammer du grand désir », que doit faire naître, en nous, la foi en Jésus Christ Ressuscité, le désir d'une vie meilleure, s'épanouissant en vie éternelle.

2- LA LUMIERE DE PAQUES ANNONCE LA REALITE D'UN MONDE NOUVEAU, INAUGURE EN JESUS CHRIST.

C'est le message que nous pouvons entendre, à travers l'évocation de trois grandes Nuits, faite dans les lectures de cette veillée : La première nuit est Celle de la Création. Elle nous a été rappelée dans la première lecture, pour nous faire contempler le Dieu Créateur dissipant les ténèbres, et séparant la nuit pour y créer le jour, séparant les eaux pour créer la terre ferme, et créant l'homme à l'image de Dieu. Elle nous est rappelée pour contempler le Dieu qui aime, et qui ne sait qu'aimer ; le Dieu dont Saint Irénée de Lyon disait: « Dieu a créé l'homme pour avoir quelqu'un en qui déposer ses bienfaits » (Contre les hérésies, IV,

14 ; trad. SC n°100, p. 537). Ce Dieu qui nous crée à chaque instant de notre existence ; ce Dieu qui nous arrache aux ténèbres du mal, pour nous faire entrer dans sa lumière, et qui fait de nous des créatures nouvelles, par la foi en Jésus Ressuscité. La seconde Nuit, évoquée dans la deuxième lecture, c'est la Nuit de la Sortie d'Egypte, de la libération du peuple élu, qui va ouvrir à l'Alliance du Sinaï. Avec le Passage de la Mer-Rouge, c'est une Nuit de salut, qui symbolise notre baptême,

participation à la Vie Nouvelle du Christ mort et ressuscité, lui aussi en pleine nuit ?

La troisième Nuit, c'est Celle de la Résurrection du Christ, grand Avènement de la nouveauté. Tout est inondé de lumière, de cette lumière qui vient renouveler ce qui est usé, ce qui est inscrit dans les scénarios de routine, ce qui conduit l'homme à la mort, à travers l'égoïsme, la solitude, la haine, la violence. Cette lumière qui donne accès à un autre plan de vérité, de joie et d'espérance, car toute nuit ouvre à un matin et à un jour nouveaux.

La lumière de la Résurrection de Jésus nous ouvre en vérité au message de la vie nouvelle et du monde nouveau inaugurés en Jésus Christ.

3- Dans le récit de l'Evangile selon Saint Luc, que nous venons d'entendre, les grands témoins de ce nouveau matin sont des femmes, venues très tôt au tombeau. Cette présence des femmes est un symbole riche de signification pour nous. Les femmes sont, en effet, par nature et par vocation, celles qui conçoivent et qui donnent la vie, celles qui enfantent, celles qui soignent avec la tendresse maternelle, qui les caractérise. Les femmes sont celles, qui mènent la vie à son terme.

Celles, qui ont été témoins de l'ensevelissement de Jésus au soir du vendredi, sont donc les premières à recevoir le grand message de la vie ressuscitée. Ayant un lien secret avec la vie, les femmes sont les premières à pouvoir comprendre, quand il s'agit de la vie, de la vie retrouvée après la mort, de la vie éternelle qui ne peut plus mourir. Oui les femmes sont les premières messagères de la Résurrection de Jésus.

A travers les Femmes présentes au tombeau, nous sommes invités, ce soir, à entendre, dans la lumière de Pâques, UN MESSAGE DE VIE ET D'AMOUR. Vainqueur de la mort, le Christ ressuscité est vivant, pour que, de sa Résurrection, puisse éclore une nouvelle vie pour l'homme, tel un bourgeon au bout d'une petite branche : « Je suis venu pour qu'on ait la vie, et qu'on l'ait surabondante », nous assure Jésus en Jn 10, 10.

La Femme est aussi symbole de la tendresse et de la prévenance maternelles, symboles du c½ur tout ouvert, pour être attentif à tout, et prêt à combler les besoins de ses enfants.

Annoncée en premier lieu à des femmes, la Résurrection de Jésus nous branche à la Source intarissable d'attention, de tendresse, de prévenance et de sollicitude, qu'est le C½ur de Jésus. Elle nous appelle à laisser éclore en nos c½urs l'amour de Celui, qui a « aimé les siens jusqu'au bout » (Jn 13, 1). Elle nous appelle, nous qui croyons au Christ Ressuscité, à entrer et évoluer désormais dans le monde nouveau inauguré par Lui, pour cultiver cette attention à l'autre qui va jusqu'à la prévenance ; cette capacité à voir les besoins et les souffrances des autres, qui conduit à les aider ; cet amour fraternel qui nous fait vivre en paix avec les autres, dans le respect mutuel et la solidarité effective.

4- Chers frères et s½urs, fidèles du Christ ressuscité, et vivant dans la joie de Pâques, la Résurrection du Christ est aussi UN APPEL A NOUS LAISSER ENFLAMMER PAR LE DESIR DE DIEU, le désir de la communion avec Lui, le désir de mener une vie qui Lui plaise.

S'adressant aux Romains, Saint Paul écrit : « Aucun ne vit pour soi-même, et aucun ne meurt pour soi-même : si nous vivons, nous vivons pour le Seigneur, si nous mourons, nous mourons pour le Seigneur. » (Rm 14, 7-8) Une telle conviction ne nous étonne certainement pas de l'Apôtre, rattrapé lui-même par la grâce, sur le chemin de Damas. Saint Paul, cet homme qui a vu son ardeur à lutter contre Dieu se transformer en ardeur à défendre la cause de Dieu, au point d'en arriver à cette ultime confession : « Pour moi, vivre c'est le Christ, et mourir est un avantage. » (Ph 1, 21)

C'est à cette ultime confession que nous appelle la célébration de la Pâques du Seigneur. Oui, mourir est, en définitive, un gain pour nous, car Christ a vaincu la mort, pour faire resplendir la vie. Si la vie de l'homme, c'est d'être avec Dieu, Jésus Christ nous a définitivement obtenu cette vie, par sa Mort et sa Résurrection.

Chers frères et s½urs en Christ, la Résurrection de Notre Seigneur Jésus Christ, que nous célébrons ce soir, aiguise en notre âme ce désir de Dieu, ce désir de la communion avec Lui, dans la correspondance à sa volonté.

Puissent les célébrations de cette Veillée Pascale nous faire accueillir toujours mieux la Vie Nouvelle que Jésus Ressuscité a semée en nous, au baptême ! Puissent-elles renouveler notre volonté de nous laisser transformer par Lui, en étant toujours plus fidèles aux engagements de notre baptême, que nous allons renouveler sous peu, en accompagnant les nouveaux baptisés de cette Nuit ! Amen.

+ Théodore Adrien Cardinal SARR

Archevêque de Dakar


Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

cardinal

AFP

Centrafrique: nouvelles violences meurtrières, le cardinal dans un quartier musulman

Centrafrique: nouvelles violences meurtrières, le cardinal dans un quartier musulman

AFP

Centrafrique: le nouveau cardinal promet de se rendre très vite au quartier musulman de Bangui

Centrafrique: le nouveau cardinal promet de se rendre très vite au quartier musulman de Bangui

AFP

Les Africains "joueront leur rôle" pour défendre la famille traditionnelle, selon le cardinal Robert Sarah

Les Africains "joueront leur rôle" pour défendre la famille traditionnelle, selon le cardinal Robert Sarah

veillée

AFP

Présidentielle au Gabon: veillée d'armes sur fond d'accusations de fraude

Présidentielle au Gabon: veillée d'armes sur fond d'accusations de fraude

AFP

Afrique du Sud: veillée improvisée devant la maison de Mandela

Afrique du Sud: veillée improvisée devant la maison de Mandela

Pape Doudou Boye

L’intégralité De L’homélie Du Cardinal Théodore Adrien Sarr - Veillée Pascale

L’intégralité De L’homélie Du Cardinal Théodore Adrien Sarr - Veillée Pascale