mis à jour le

L'introduction de la finance islamique apportera "un nouveau souffle" à l'économie marocaine (M. Boulif)

L'introduction de la Finance islamique, dont les produits viendront complémenter l'offre traditionnelle du système bancaire et des établissements de crédit, devrait apporter "un nouveau souffle" à l'économie marocaine, a assuré, samedi à Paris, M. Mohamed Najib Boulif, ministre délégué auprès du chef de gouvernement chargé des affaires générales et de la gouvernance.

en lire plus

MAP

Ses derniers articles: Opération Hadj 1434 : les dotations en devises fixées entre 29.000 et 61.000 DH (Office des changes)  Akhannouch plaide pour une révision des modes d’organisation du pilotage des réformes des finances publiques  Bank Al-Maghrib injecte 73 MMDH durant la semaine se terminant le 11 septembre 

finance

AFP

Seychelles: controverse autour d'un projet de base militaire financé par l'Inde

Seychelles: controverse autour d'un projet de base militaire financé par l'Inde

AFP

Burkina: un centre anti-cancer financé par le Qatar

Burkina: un centre anti-cancer financé par le Qatar

AFP

Sénégal: la Chine finance plus d'un milliard d'euros pour réhabiliter le rail

Sénégal: la Chine finance plus d'un milliard d'euros pour réhabiliter le rail

islamique

AFP

Nigeria: arrestation de commandants présumés de l'Etat islamique en Afrique de l'Ouest

Nigeria: arrestation de commandants présumés de l'Etat islamique en Afrique de l'Ouest

AFP

La Tunisie annonce avoir tué un cadre d'Al-Qaïda au Maghreb islamique

La Tunisie annonce avoir tué un cadre d'Al-Qaïda au Maghreb islamique

AFP

Les dessous du pacte de Lafarge avec le groupe Etat islamique en Syrie

Les dessous du pacte de Lafarge avec le groupe Etat islamique en Syrie

marocaine

AFP

Mondial-2018: l'Iran gâche la fête marocaine

Mondial-2018: l'Iran gâche la fête marocaine

AFP

Pour la pierre, contre le ciment: le combat de l'architecte marocaine Salima Naji

Pour la pierre, contre le ciment: le combat de l'architecte marocaine Salima Naji

AFP

L'éducation marocaine "en danger"

L'éducation marocaine "en danger"