mis à jour le

Diviser la Tunisie , Marzougui persiste et signe

Après les démissions en cascade du Congrès pour la République ( CPR ) ,les travaux du conseil national de ce parti déchiqueté se sont ouverts, ce samedi, à Sousse, et devraient se poursuivre deux jours.
Cette troisième session ordinaire de cette instance dirigeante est placée sous le signe du « parachèvement des institutions et l’enracinement de l’identité ».

Au début de leurs travaux ,les membres du conseil ont écouté un message, à leur adresse, de Moncef Marzougui , président d’honneur du CPR , et dont lecture a été donnée, en son nom, par Adnane Mansar, membre du bureau politique .
Dans ce message,Moncef Marzougui a de nouveau proposé de diviser la Tunisie en sept grandes régions à savoir le Grand-Tunis, le Nord-Est, le Nord-Ouest, le Centre, le Sahel, le Grand-Sfax et le Sud.

Marzougui a appelé les membres du conseil national à trancher, au plus vite, les questions de l’identité, du programme et de la structuration du parti. Il a soutenu dans son message que « La principale idée sur laquelle s’était bâti le CPR est celle du refus de faire la distinction entre Tunisiens, bons et mauvais, obscurantistes et éclairés »,et de continuer que « le CPR n’est pas un ennemi du parti islamiste Ennahdha, mais n’a jamais été et ne sera jamais dépendant de lui; Ennahdha est notre allié stratégique, d’hier, d’aujourd’hui et de demain, au même titre qu’il est l’allié du parti Ettakatol », a-t-il ajouté.
Marzougui a encore déclaré que, depuis sa création, le CPR a toujours suivi la même ligne directrice consistant à rejeter la bipolarisation tant en son sein qu’en dehors, soulignant la nécessité d’affermir la relation avec les deux partenaires au pouvoir, tout en s’ouvrant aux autres forces modérées et en oeuvrant « à enraciner la coalition historique, à la consolider et à la proposer au peuple lors des prochaines élections ».
Pour Marzougui « l »alliance de laiques modérés avec des islamistes modérés est le signe distinctif de ce qu’on pourrait appeler le modèle tunisien en matière de transition démocratique », dont il a dit qu’il « restera un pôle d’intérêt du monde arabe et de la communauté internationale ».
Moncef Marzougui a, d’autre part, recommandé de présenter le plus rapidement possible les propositions au sujet de la composition et des attributions des conseils municipaux que le CPR préconise qu’ils soient élus au plus tard dans les 3 mois qui suivront les élections présidentielle et législatives.

Avec agences


Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

Tunisie

AFP

"Upon the shadow" veut changer le regard sur l'homosexualité en Tunisie

"Upon the shadow" veut changer le regard sur l'homosexualité en Tunisie

AFP

La Tunisie veut croire en une embellie durable de sa sécurité

La Tunisie veut croire en une embellie durable de sa sécurité

AFP

La Tunisie commémore

La Tunisie commémore