mis à jour le

Nelson Mandela peut désormais respirer sans difficultés

JOHANNESBURG (AFP) - (AFP)

L'ancien président sud-africain Nelson Mandela, hospitalisé mercredi soir pour une infection pulmonaire à l'âge de 94 ans, a été victime d'une récidive d'une ancienne pneumonie, mais va mieux et peut désormais "respirer sans difficultés", a assuré samedi la présidence sud-africaine.

"Les médecins disent qu'en raison de son infection pulmonaire, l'ancien président Mandela avait développé un épanchement pleural qui a été drainé.(...) Il est maintenant capable de respirer sans difficultés.Il continue de réagir au traitement et ne souffre pas", a-t-elle écrit dans un communiqué.

La présidence a précisé que Nelson Mandela a été hospitalisé "à cause d'une récidive d'une pneumonie".

Les pneumonies peuvent se compliquer d'un épanchement de liquide entre les deux feuillets de la plèvre --une sorte d'enveloppe qui entoure les poumons--, ce qui gêne considérablement la respiration en comprimant les poumons.On draine alors ce liquide grâce à une aiguille glissée entre les côtes, permettant aux poumons de retrouver toute leur place.

Le premier président noir qu'a connu l'Afrique du Sud, qui a passé vingt-sept ans en prison, a souffert d'une grave tuberculose dans le passé --il a passé six semaines à l'hôpital en 1988-- et a déjà été traité à plusieurs reprises à l'hôpital pour des problèmes pulmonaires, une pathologie très dangereuse pour quelqu'un de son âge.

Il a précédemment été hospitalisé pendant deux jours en janvier 2011 puis pendant dix-huit jours en décembre 2012.

La présidence sud-africaine, seule habilitée à communiquer, avait indiqué jeudi que le héros national réagissait bien à son traitement, quelques heures après son hospitalisation dans la nuit de mercredi à jeudi.

Tant Mandla Mandela, le petit fils de l'icône de la lutte anti-apartheid, que Winnie Madikizela-Mandela, son ex-femme, ont déclaré vendredi qu'il allait bien.Le président sud-africain Jacob Zuma avait auparavant assuré qu'il n'y avait pas de raison particulière de s'alarmer.

Africa n°1

Ses derniers articles: Les coups de coeur du 24/06/13  Mali : l'UE débloque 90 millions pour "consolider" l'Etat  Afrique du Sud : un syndicat veut doubler les salaires dans les mines 

Mandela

AFP

Les "enfants" de Mandela veulent "décoloniser" la fac

Les "enfants" de Mandela veulent "décoloniser" la fac

Sida

Seize ans après, Durban se rappelle le discours fort d'un enfant sur le Sida

Seize ans après, Durban se rappelle le discours fort d'un enfant sur le Sida

AFP

Un agent de la CIA affirme avoir contribué

Un agent de la CIA affirme avoir contribué

difficultés

AFP

Mauritanie: grève des journaux privés pour alerter sur leurs difficultés

Mauritanie: grève des journaux privés pour alerter sur leurs difficultés

AFP

Centrafrique: les difficultés s'accumulent pour l'armée française

Centrafrique: les difficultés s'accumulent pour l'armée française

Nabil

Enseignement supérieur public au Faso : Le début de la fin des difficultés financières ?

Enseignement supérieur public au Faso : Le début de la fin des difficultés financières ?