mis à jour le

Kady Barry à l’occasion de la journée de plaidoyer de l’Association Malienne des Personnes de Petite Taille à Ségou : « La plupart des femmes de petite taille ne sont pas stériles. Elles peuvent avoir des enfants »

Dans le cadre de la mise en ½uvre des activités de la journée internationale de la femme, l’Association malienne des personnes de petite taille a organisé, du 22 au 24 mars, une journée d’information et de sensibilisation à Ségou. Cette journée de plaidoyer, qui s’est déroulée dans la salle de conférence du gouvernorat, était organisée à l’intention des  chefs des services régionaux. Il s’agissait aussi de s’enquérir des conditions de vie des personnes de petite taille au niveau de la cité des Balanzans afin de trouver des solutions pour leur pleine participation au développement de la région.

Kady Barry

Cette journée a été marquée par une conférence-débat animée par la présidente de l’AMPPT, Kady Barry, sur la situation morphologique des personnes de petite taille, leurs difficultés dans les milieux familial, social et professionnel.

S’agissant de la situation morphologique des personnes de petite taille, Kady Barry dira que près d’une centaine de causes de nanisme ont été identifiées. « Il est habituel de distinguer les nanismes proportionnés des nanismes disproportionnés. Cette classification clinique ne reflète pas l’origine de l’anomalie. La petite taille dépend de la qualité du cartilage de croissance, des facteurs nutritionnels et des facteurs hormonaux. Il existe aussi des variations de la taille en fonction des ethnies. Il faut donc distinguer les nanismes liés à des anomalies constitutionnelles du cartilage ou de l’os et les nanismes pour lesquels ces éléments sont normaux » a-t-elle déclaré. Selon elle, il existe différents types d’anomalies à savoir l’achondroplasie, l’hypochondroplasie, la dysplasie épiphysaire multiple, le nanisme diastrophique, la maladie de Morquio, l’ostéogenèse imparfaite....

Parlant des questions de génétique, la conférencière précise que : « l’hérédité de la petite taille ne peut être déterminée que si la cause est clairement identifiée. Si celle-ci n’est pas connue, aucun conseil génétique ne pourra être donné. Si la plupart des troubles de la croissance sont héréditaires, la situation peut être très différente selon que l’on est parent d’une personne de petite taille ou soi-même de petite taille ». Avant de souligner que : « hormis les personnes atteintes du syndrome de Turner, la plupart des femmes de petite taille ne sont pas stériles et peuvent avoir des enfants. En général, la grossesse n’entraîne ni détérioration de la santé, ni complication particulière ». 

Alou Badra HAIDARA

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

Ségou

AFP

Mali: les rythmes du festival de Ségou défient le fracas des armes

Mali: les rythmes du festival de Ségou défient le fracas des armes

La Rédaction

Escrime : APRèS BAMAKO, KOULIKORO ET KOUTIALA,  LA LIGUE DE SEGOU PORTEE SUR LES FONTS BAPTISMAUX

Escrime : APRèS BAMAKO, KOULIKORO ET KOUTIALA, LA LIGUE DE SEGOU PORTEE SUR LES FONTS BAPTISMAUX

La Rédaction

Cour d’assises en transport

Cour d’assises en transport

femmes

AFP

Tchad: onze opposants libérés, des femmes interdites de rassemblement

Tchad: onze opposants libérés, des femmes interdites de rassemblement

Droits des femmes

Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales

Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales

AFP

Kenya: "Est-ce halal?" demandent des femmes sur la contraception

Kenya: "Est-ce halal?" demandent des femmes sur la contraception