mis à jour le

La réaction de Macky à Idy et la traque des biens mal acquis à la Une des journaux

La réaction du chef de l'Etat, depuis les Etats-Unis, après la récente sortie de Idirssa Seck contre le gouvernement et la traque des biens mal acquis sont largement abordées, samedi, par les journaux reçus à l'APS.

Après la sortie d'Idrissa Seck contre le gouvernement à l'occasion de la célébration de l'an 1 de l'arrivée de Macky Sall au pouvoir, ce dernier ''répond aux coups'' de l'ancien Premier ministre, souligne Le Populaire. Selon le président de la République cité par le journal, ''ce n'est pas la polémique de politiciens en mal de positionnement qui est déterminante par rapport à ce que le pays fait''. ''Je suis étonné qu'un allié qui a des ministres, des députés dans notre majorité puisse apprécier de cette façon. Mais, enfin, c'est sa liberté'', dit-il.

Pour le journal l'As, ''Macky Sall tacle Idy et prépare 2017''. Lors d'une rencontre à Washington avec les militants de son parti, l'Alliance pour la République (APR), ''la sortie de idirssa Seck n'a pas été passée sous silence'', selon l'envoyé spécial du journal. Il ajoute : ''Reconnaissant au maire de Thiès la +liberté de critiquer+, le président de la République soutient n'attacher +aucune importance à ces propos que toute façon les Sénégalais allaient vite oublier+''.

La traque des biens mal acquis a été un sujet abordé par Macky Sall aux Etats-Unis. Ainsi, à Washington, devant ses militants, le président de la République a révélé que l'Etat est parvenu à récupérer 2 milliards auprès d'un privé dans le cadre de la lutte contre l'enrichissement illicite. ''Ce privé, précise l'As, selon des sources judiciaires, est Abbas Jaber qui a accepté, au terme d'une réévaluation de la cession de la SONACOS, de rallonger 5 milliard de francs Cfa. En attendant de décaisser ultérieurement 3 milliards, le patron de la SUNEOR a déjà versé dans les caisses de l'Etat 2 milliards''.

Sur ce sujet, le journal Le Quotidien affiche à sa Une : ''Recouvrement de biens mal acquis, Abbas Jaber rembourse 5 milliards''. Le journal qui voit ''le parfum d'une médiation pénale'' dans le dossier de la SUNEOR écrit : ''Bingo ! 5 milliards de francs Cfa viennent de renflouer les caisses de l'Etat du Sénégal provenant de l'homme d'affaires Abbas Jaber. Le patron de la SUNEOR n'a pas peiné à rembourser des sommes que lui réclamaient les autorités de l'Etat du Sénégal dans la cadre du recouvrement des biens mal acquis''.

A propos de la visite du chef de l'Etat aux Etats-Unis toujours, Le Soleil titre : ''Macky Sall porte-parole de l'Afrique à Washington ''. ''Au deuxième jour de sa visite officielle aux Etats-Unis, le président Macky Sall a été l'hôte de prestigieuses institutions telles que l'Institut américain de la paix, le Millénium challenge corporation (Mcc) et le célèbre Brookings institute''.

Selon le journal, ''au sein de ces trois structures, le chef de l'Etat sénégalais, par ailleurs président du comité de coordination du NEPAD, a porté haut le plaidoyer pour une Afrique traitant en partenaire respectée, dans une coopération gagnant-gagnant (...)''.

Walfadri revient sur l'interdiction faite vendredi à d'anciens responsables d'embarquer à l'Aéroport de Dakar alors qu'ils tentaient de regagner Abidjan. Karim Wade, Samuel, Madické Niang et Oumar Sarr sont interdits de sortir du territoire sénégalais dans le cadre de la traque des biens mal acquis. La Cour de justice de la Communauté des Etats de l'Afrique de l'Afrique (CEDEAO) avait estimé récemment cette meure contraire au principe de la liberté de mouvement en vigueur dans l'espace régional.

Selon Walfadjri, ''Macy foule au pied la décision de CEDEAO'' tandis que le journal Le Pays au quotidien titre : ''Le Sénégal se moque de la CEDEAO''.

Aps

traque

AFP

Le Sénégal promet une traque "sans répit" après le massacre de 13 jeunes en Casamance

Le Sénégal promet une traque "sans répit" après le massacre de 13 jeunes en Casamance

AFP

Traque d'opposants en Egypte: des juges enquêtent sur une société de cybersurveillance française

Traque d'opposants en Egypte: des juges enquêtent sur une société de cybersurveillance française

AFP

Centrafrique: fin de la traque contre Kony pour les forces américaines

Centrafrique: fin de la traque contre Kony pour les forces américaines

biens

AFP

Sénégal: la justice française refuse

Sénégal: la justice française refuse

AFP

Gabon: saisie de biens chez l'opposant Jean Ping dans une affaire de diffamation

Gabon: saisie de biens chez l'opposant Jean Ping dans une affaire de diffamation

AFP

Nigeria: vers une saisie par les Etats-Unis de biens de pétroliers corrompus

Nigeria: vers une saisie par les Etats-Unis de biens de pétroliers corrompus

journaux

AFP

Au Soudan, le pari des journaux en ligne pour contourner la censure

Au Soudan, le pari des journaux en ligne pour contourner la censure

AFP

Ouganda: huit responsables de journaux inculpés de "trahison"

Ouganda: huit responsables de journaux inculpés de "trahison"

AFP

Gabon: nouveau code pour que les journaux ne soient plus des outils "de combat politique"

Gabon: nouveau code pour que les journaux ne soient plus des outils "de combat politique"