mis à jour le

Monseigneur Philippe Ouédraogo : « Pâques est la plus importante des fêtes chrétiennes »

Aujourd'hui 29 mars 2013 est vendredi saint pour tous les chrétiens du monde. La passion du Christ arrive à son terme avec sa mort cet après midi (confère les écritures saintes). Dans l'interview ci-après, Monseigneur Philippe Ouédraogo, archevêque de la ville de Ouagadougou, parle de la Pâques, de la commémoration pascale avec François 1er (Pape actuel) et adresse un message aux fidèles chrétiens.

Lefaso.net : Rappelez-nous ce que c'est que la Pâques ?

Mgr P. Ouédraogo : Pâques est la fête de la résurrection du Seigneur Jésus-Christ c'est-à-dire son passage de la mort à la vie. Ce passage de la mort à la vie est source de salut pour tous ceux et celles qui croient en lui. A Pâques, tous les chrétiens du monde entier proclament et chantent « Christ est ressuscité d'entre les morts, alléluia » ! Il est vraiment ressuscité, alors soyons dans la joie. La Pâques célèbre donc la victoire du Christ sur la mort, sa victoire sur les ténèbres.

Quelle importance a cette fête par rapport aux autres fêtes chrétiennes ?

Pâques est la plus importante des fêtes chrétiennes. Elle débute samedi soir (veille de Pâques) et se termine à la Pentecôte. Durant cinquante jours donc, nous devons être dans la joie de la résurrection du Christ. Nous célébrons donc le Christ glorieux, la victoire de l'amour puisque Jésus Christ a donné sa vie par amour pour nous. Pâques est le plus haut degré de la vie chrétienne. Elle traduit la passion du Christ, sa mort pour nous et sa résurrection. Soyons donc des témoins actifs de cette résurrection.

Avec l'élection du nouveau Pape, est ce que la célébration de la Pâques cette année sera particulière ?

Pâques c'est Pâques. Que ce soit Jean Paul II, Benoît XVI ou François 1er, la fête pascale ne change pas. Seulement le charisme, les qualités spécifiques des différents Papes influent sur leur manière de célébrer la Pâques. Ainsi François 1er a par exemple lavé les pieds de douze détenus mineurs (dix jeunes garçons et deux jeunes filles) dans une prison de Rôme (Italie) le jeudi saint (28 mars 2013). Comme le Christ l'avait fait la veille de sa passion. Cette action peut s'expliquer par le fait que le Pape actuel ait choisi saint François d'Assise comme guide spirituel (ce saint avait en effet renoncé aux richesses de sa famille pour épouser « dame pauvreté » et se consacrer à Dieu suivant les prescriptions des évangiles).

Comment recevez-vous le message du Pape : « l'église doit aller vers les pauvres » ?

Le Pape François 1er a choisi Saint François d'Assise comme modèle pour son pontificat. Saint François d'Assise avait à son tour Jésus comme modèle. Jésus s'étant identifié aux pauvres, aux malades, aux étrangers... François d'Assise au XIIème siècle avait fait pareil. En le choisissant comme modèle, notre Pape veut s'inspirer de l'expérience de ce saint pour se mettre au service des pauvres et mener l'église à bon port.

Pour nous, ce message du Pape souligne les deux grandes voies pour nous de faire grandir la foi de notre église. Ces deux grandes voies sont la sainteté et la mission. La sainteté, message fort de Pâques nous rapproche de Dieu, nous conduit sur le chemin de Dieu. La mission concerne l'évangélisation. Tout baptisé est appelé à s'investir dans la construction du royaume de Dieu. Le message du Pape nous invite tous donc à communier les uns avec les autres, à nous aimer comme Dieu nous aime.

Comment doit-on vivre la fête pascale ?

La résurrection du Christ est l'avènement d'un monde nouveau, d'une ère nouvelle. Chacun de nous doit promouvoir ce que le Pape Jean Paul II a appelé « la civilisation de l'amour ». Nous devons respecter les droits humains, la dignité de tous les hommes. Nous devons également travailler en synergie avec tout le monde (musulmans, chrétiens, animistes...) pour construire un monde de justice, de paix, un monde harmonieux où il fait bon vivre.

Quel message adressez-vous aux fidèles chrétiens à l'occasion de la Pâques 2013 ?

Nous allons fêter Pâques ce dimanche 31 mars 2013. A cette occasion, nous allons célébrer le Christ glorieux et vivant auprès du Père et auprès de nous. Tous les baptisés sont participants de la vie divine, de la vie du ressuscité et sont appelés à être des témoins du Christ. De ce fait, nous invitons tout le monde à lutter contre le mal, à vivre pour Dieu, à aimer son prochain. A Pâques Jésus a donné sa vie pour nous. Nous devons donc promouvoir l'amour du prochain, gage d'un monde de paix. Que le Seigneur vous bénisse et vous comble au-delà de vos attentes.

Bonne et heureuse sainte fête de Pâques !

Quel est votre mot de la fin ?

Christ est mort et ressuscité. Il a inauguré un monde nouveau. Nous devons tout mettre en ½uvre pour être des acteurs de ce monde nouveau. Ce monde nouveau n'est rien d'autre que le monde de l'amour. Faisons la promotion de « la civilisation de l'amour ». Travaillons de concert avec tout le monde pour un monde équitable.

Nous souhaitons également un fructueux pontificat au Pape François 1er. Qu'il soit un bon pasteur selon le c½ur de Dieu.

Interview réalisée par Patindé Amandine Konditamdé

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

fêtes

AFP

Mali: état d'urgence réinstauré pour prévenir des attentats lors des fêtes de fin d'année

Mali: état d'urgence réinstauré pour prévenir des attentats lors des fêtes de fin d'année

AFP

Ebola: appel

Ebola: appel

La rédaction

Revue de presse. Les fêtes musulmanes, bientôt fériées

Revue de presse. Les fêtes musulmanes, bientôt fériées