mis à jour le

Ministère de la Défense et des Anciens Combattants : Communiqué de presse

Gl Yamoussa Camara, ministre de la Défense

Le ministre de la défense et des anciens combattants informe l'opinion nationale et internationale que le 20 mars 2013 le village de Bougoumi dans la commune de Tenenkou, région de Mopti, a été attaqué par des hommes armés appartenant au MNLA. Le bilan particulièrement lourd est de vingt  morts et des disparus parmi la population locale.

En plus des tueries, des viols ont été perpétrés, des populations spoliées de leurs biens : deux véhicules pick-up ont été emportés.

Le ministre s'incline devant la mémoire des disparus et exprime sa profonde compassion à leurs familles. Il demande aux populations de garder le calme et rassure que des actions sont en cours pour mieux quadriller les zones et mettre hors d'état de nuire les groupes terroristes.

Le ministre invite les populations à redoubler de vigilance et à signaler le plus tôt possible aux unités les plus proches toute infiltration d'éléments suspects.

Les forces armées et leurs alliés prennent toutes les mesures pour assurer la sécurité des personnes et de leurs biens.

Bamako le 29 mars 2013

Le Ministre de la Défense et des  Anciens Combattants

Général de Brigade Yamoussa Camara

Chevalier de l'Ordre national

 

Ministère de la Défense   et des Anciens Combattants

Communiqué de presse : Activités criminelles du MNLA

Le Ministre de la Défense et des anciens combattants informe les populations que dans la matinée du 19 mars 2013, des terroristes armés à bord de véhicule 4×4 ont attaqué le village de Kagna situé entre Doumboura et Dioura.

Ils ont jeté deux villageois dans un puits ; braqué deux véhicules de transport public qu'ils ont emportés avec leurs passagers. Après leur forfait, les assaillants ont pris la direction du Nord-ouest.

L'un des chauffeurs et trois passagers ont pu s'échapper  et ont rejoint Dioura.

Par ailleurs, ce jour 20 mars 2013 à Ber, dans la matinée, des éléments du MNLA ont mis le feu aux logements de deux sous-officiers dans l'enceinte de la Garde nationale.

Cet acte criminel est l'½uvre  d'éléments appartenant au MNLA résidents à Ber.

Le Ministre de la défense rassure que tout est mis en ½uvre par les forces alliées pour mettre hors d'état de nuire ces terroristes.

Il appelle les populations à garder leur calme et à redoubler de vigilance.

Le ministre salue et remercie les populations pour leur élan de solidarité et de coopération avec les forces alliées engagées sur le territoire national du Mali.

Aux familles des disparus, le ministre de la défense présente ses condoléances et souhaite prompt rétablissement aux blessés.

Bamako le 20 mars 20123

Le chargé à la communication

Lieutenant-colonel Diarran Koné (Pour Maliweb.net)

défense

AFP

Côte d'Ivoire: ouverture du procès d'un ancien ministre de la Défense de Gbagbo

Côte d'Ivoire: ouverture du procès d'un ancien ministre de la Défense de Gbagbo

AFP

Mali: l'ex-ministre de la Défense Soumeylou Boubèye Maiga nommé Premier ministre (officiel)

Mali: l'ex-ministre de la Défense Soumeylou Boubèye Maiga nommé Premier ministre (officiel)

AFP

Soldats américains tués au Niger: le ministre américain de la Défense questionné

Soldats américains tués au Niger: le ministre américain de la Défense questionné

anciens

AFP

Zimbabwe: le président demande aux  anciens combattants de se mobiliser pour les élections

Zimbabwe: le président demande aux anciens combattants de se mobiliser pour les élections

AFP

En RD Congo, la difficile réinsertion des anciens enfants-miliciens

En RD Congo, la difficile réinsertion des anciens enfants-miliciens

AFP

Zimbabwe: deux anciens ministres poursuivis pour corruption

Zimbabwe: deux anciens ministres poursuivis pour corruption

presse

AFP

Maroc: des vidéos au coeur du procès du patron de presse jugé pour violences sexuelles

Maroc: des vidéos au coeur du procès du patron de presse jugé pour violences sexuelles

AFP

Brazzaville: ouverture du procès Mokoko, la presse tenue

Brazzaville: ouverture du procès Mokoko, la presse tenue

AFP

Génocide au Rwanda: une association presse Emmanuel Macron de reconnaître la responsabilité de la France

Génocide au Rwanda: une association presse Emmanuel Macron de reconnaître la responsabilité de la France