mis à jour le

Secteur de l'eau et de l'assainissement au Burkina : Des engagements pris pour 2013

Les acteurs de l'eau et de l'assainissement du Burkina Faso ont clos ce jeudi, 28 mars 2013 à Ouagadougou, leur rencontre de la revue conjointe 2013 de la mise en ½uvre du Programme National d'Approvisionnement en Eau Potable et d'Assainissement (PN-AEPA) et du Plan d'Action pour la Gestion Intégrée de Ressources en Eau (PAGIRE) par la signature d'un aide-mémoire. Ledit document, qui récapitule les actions menées et celles envisagées pour l'année en cours, a été paraphé par Mamounata Belem, ministre de l'Eau, des Aménagements hydrauliques et de l'Assainissement ; et par Aguiratou Savadogo, représentante de la représentante résidente de la Banque mondiale au Faso.

L'aide-mémoire est le fruit de trois jours de travaux durant lesquels les participants examiné le bilan des réalisations de l'année 2012, la programmation 2013 du PN-AEPA et du PAGIRE, ainsi que les résultats des travaux des groupes thématiques mis en place en 2012 pour le suivi des activités du secteur.

Au titre des actions de 2012, l'on note qu'en matière de desserte en eau potable urbaines sous gestion de l'ONEA, le taux d'accès a atteint 84%, soit une population additionnelle desservie de 1 620 000 personnes pour une cible de 1 800 000 personnes en 2015. La progression, la représentante de la Banque mondiale, est bonne pour l'atteinte des OMD (Objectifs du Millénaire pour le Développement).

En milieu rural et dans les petites villes, les actions menées en 2012 ont permis de desservir environ 736 000 personnes additionnelles en eau potable soit une population totale desservie d'environ 7 774 000 personnes sur une population totale desservie d'environ 12 340 000, soit un taux d'accès à l'eau potable de 63% pour une cible de 64%.

PAGIRE en 2012

Pour ce qui est des acquis du PAGIRE en 2012, il ressort la réalisation d'une évaluation externe de l'état de mise en ½uvre sur la période 2010-2011 ; le démarrage du processus de mise en place des instances des Agences de l'eau (Mouhoun, Cascades, Liptako et Gourma) ; l'élaboration et l'adoption d'un manuel de suivi évaluation, etc.

Mais, tout n'a pas été rose en 2012 dans le domaine de l'eau et de l'assainissement au Burkina Faso.

Dans nos villes et campagnes, les choses n'ont pas par exemple évolué en matière d'assainissement des eaux usées et excrétas, avec de taux d'accès à l'assainissement très bas (1-3%). Conséquence, le pays continue de perdre annuellement, selon une publication de la Banque mondiale datant de mars 2012, 86 milliards de francs CFA, du fait justement de mauvais assainissement.

Défis pour 2013

Les défis restent donc immenses à ce niveau. Il s'agira, entre autres, dans le cadre du programme 2013 de renforcer la mise en ½uvre de l'approche Assainissement Total Porté par les Leaders (ATPL) en travaillant à une implication de la diaspora, d'opérationnaliser les différentes Agences de l'eau du pays, de renforcement les capacités des acteurs du secteur notamment au niveau régional et communal.

Des défis qui nécessitent, pour être relevés, l'engagement des différents acteurs, à commencer par les principaux. « Par ma voix, les Partenaires techniques et financiers du secteur de l'Eau et de l'Assainissement réaffirment leur disponibilité à accompagner le département du ministère de l'Eau, des Aménagements hydrauliques et de l'Assainissement dans sa noble mission à travers un dialogue franc, constructif et continu », a indiqué Aguiratou Savadogo.

« Mon département s'engage à ce que les recommandations et les mesures prioritaires soient examinées comme il se doit », a assuré pour sa part la ministre Belem dans son allocution de clôture de la rencontre. La tenue de la revue à mi-parcours du PN-AEPA et du PAGIRE est annoncée pour d'ici juin 2013.

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

secteur

AFP

Togo: le secteur du phosphate

Togo: le secteur du phosphate

AFP

Afrique: le secteur minier frappé de plein fouet par la chute des cours

Afrique: le secteur minier frappé de plein fouet par la chute des cours

AFP

Ouganda: vendre le pays aux homosexuels, un défi pour le secteur du tourisme

Ouganda: vendre le pays aux homosexuels, un défi pour le secteur du tourisme

Burkina

AFP

Burkina Faso: un plan de développement de 23,5 milliards d'euros

Burkina Faso: un plan de développement de 23,5 milliards d'euros

AFP

Burkina Faso: le gouvernement affirme avoir déjoué un putsch

Burkina Faso: le gouvernement affirme avoir déjoué un putsch

AFP

Le Burkina Faso inaugure sa première usine de lampes solaires

Le Burkina Faso inaugure sa première usine de lampes solaires

2013

AFP

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

AFP

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

AFP

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013