mis à jour le

OUVRIER EN GREVE DE LA FAIM A FILSAH : La version du Directeur Général

Ainsi que nous l'avions fait savoir dans nos éditions antérieures, et relativement à la grève de la faim observée par un agent de la société Filsah, à Bobo Dioulasso, nous avons pu recueillir la version du Directeur général. En séjour à Ouagadougou, il a souhaité réagir par rapport à cette affaire. Et nous l'avons rencontré dans la matinée du 29 mars 2013. Abdoulaye Nabolé, Directeur général de la filature du Sahel (FILSAH) se dit surpris mais promet entrer en contant avec le gréviste.

En premier lieu, le Directeur Général dit refuser de faire dans la polémique. Mais en tant que responsable de la société, il ne pouvait garder le silence au vu de l'ampleur prise par les événements. Et surtout par rapport au comportement d'un « jeune » qui a sans doute cédé « au dépit ».

Cependant, il estime que cette manière de procéder qui s'apparente selon lui à un ultimatum lancé aux autorités, n'est pas la bonne manière.

Du reste, il ajoute que la démarche choisie ne lui était pas directement destinée en tant que DG .

Par conséquent, il ne pouvait pas interpeller directement celui qui fait office de ''délégué général'' représentant l'ensemble des délégués du personnel au sein de la société basée à Bobo Dioulasso.

''L'agent en question est régulièrement à son poste''

Selon le Directeur général, les informations dont il dispose lui permettent d'affirmer que l'agent en question est régulièrement à son poste de travail jusqu'à ce jour 29 mars 2013.

Et cela, conformément dit-il, à son contrat de travail dont il s'acquitte correctement. Aucune absence irrégulière n'a en outre été constatée à son sujet.

Foi du premier responsable de l'entreprise, il n'avait pas connaissance d'éléments permettant d'affirmer que la société est en crise. Au contraire selon lui, les résultats indiquent une progression des résultats et des rendements. D'où sa surprise...

La porte du dialogue reste ouverte

« Comme je suis absent de Bobo, je lui demande de surseoir à son action. Et à mon retour, je vais le rencontrer et l'écouter ».

C'est la proposition faite par le DG qui dit avoir demandé à l'infirmer qui s'occupe des questions de santé sur le site d'aller rencontrer le gréviste. Ce qui a été fait selon lui.

De 76 kg l'intéressé a effectivement perdu deux kilos (contrairement aux 10 kilos qu'il affirme avoir perdu). Néanmoins il prend l'engagement que tout sera mis en ½uvre pour mieux comprendre les motivations qui ont conduit à cette situation.

Mauvais coton filé par la Filsah ?

Si le combat mené, comme l'affirme l'intéressé, est fait au nom des agents, le directeur général estime qu'en vérité cela ne peut que porter préjudice à l'outil de travail commun.

Par conséquent, la mauvaise publicité qui en résulterait ne peut qu'être préjudiciable à l'ensemble des travailleurs.

Juvénal SOME

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

grève

AFP

Guinée: retour au calme, le parquet demande l'arrêt de la grève

Guinée: retour au calme, le parquet demande l'arrêt de la grève

AFP

Algérie: une directrice d'un journal "asphyxié" par l'Etat cesse sa grève de la faim

Algérie: une directrice d'un journal "asphyxié" par l'Etat cesse sa grève de la faim

AFP

RDC: appel

RDC: appel

faim

AFP

FAO: développer le secteur rural contre la faim et la pauvreté

FAO: développer le secteur rural contre la faim et la pauvreté

AFP

La faim progresse de nouveau dans le monde, selon l'ONU

La faim progresse de nouveau dans le monde, selon l'ONU

Crise humanitaire

Au Soudan du Sud, la famine pousse les gens à manger des feuilles d'arbres

Au Soudan du Sud, la famine pousse les gens à manger des feuilles d'arbres