mis à jour le

Manifestation de femmes tunisiennes, 29 mars 2013 / AFP
Manifestation de femmes tunisiennes, 29 mars 2013 / AFP

Les Tunisiennes inventent la révolution par la chaussure

Elles protestent contre des propos d'une ministre et contre les viols dans le pays.

 Au début, la campagne lancée sur Facebook prévoyait un «million de chaussures» devant le ministère le 29 mars. La pile de savates aujourd'hui n'en contient qu'une cinquantaine mais les manifestantes ont osé. Derrière ce geste, une protestation contre une ministre de la Femme, qui semble enchaîner les gaffes, selon les commentateurs sur Facebook. (voir VIDEO)

Les chaussures font référence à une photo de la ministre brandissant des talons lors de l'exposition de la vente des biens de la famille de Ben Ali.

Mais la colère des manifestantes est surtout dirigée contre la réaction de la ministre lors de la médiatisation du viol d'une fillette il y a une semaine. Celle-ci a déclaré que le gardien de la crèche dans laquelle était la fillette et l'auteur du viol, «était un membre de la famille de l'enfant» et qu'il n'y avait aucune raison de fermer la crèche.

Elle avait fini par rendre visite à ladite famille en s'excusant du malentendu. Une partie des Tunisiens lui a reproché sur les réseaux sociaux son décalage avec les faits et son manque de compassion pour la famille. Une centaine de personnes avaient déjà manifesté devant le ministère lundi 25 mars comme le montre la vidéo du site Tunisie Numérique:

Cet évènement survient après d'autres bévues de la ministre et un manque de position ferme dans certaines de ses déclarations. Lors de la visite d'un prédicateur koweïtien il y a deux mois, une certaine partie de l'opinion publique s'était soulevée contre son accueil dans un jardin d'enfants de fillettes voilées à Zarzis. La ministre avait déclaré que les parents étaient libres d'élever leurs enfants comme ils le voulaient dans la sphère du privé et de la religion. La militante et avocate Bochra Bel Haj H'mida qui a déjà dénoncé le manque de fermeté de la ministre à l'égard des discours sur les femmes tenus par les prédicateurs en Tunisie a déclaré hier soir dans une émission d'AttounissiaTV que la Ministre n'assumait pas les fonctions de son Ministère.

S'ajoute à cela, la signature d’une motion de censure par une cinquantaine de députés de l'Assemblée le jeudi 28 mars.

Selon les déclarations de Najla Bouriel, la députée du Bloc démocratique à l'Agence TAP,

«cette démarche intervient à la suite des défaillances de la Ministre en matière de protection de l'enfance».

La ministre de la Femme n'a pas encore réagi à la motion de censure ni à la manifestation d'aujourd'hui qui a aussi généré des manifestants « pro » Sihem Badi venus défendre la Ministre contre une «campagne de diffamation» selon eux.

Lilia Blaise

Retrouvez tous les autres billets du blog Tawa Fi Tunis

 

Slate Afrique les blogs

Ses derniers articles: Tunisie : Le retour de la censure sur le Net?  Tunisie : Le retour de la censure sur le Net?  Egypte: hommage paradoxal aux manifestants anti-régime militaire 

Tunisie

AFP

La Tunisie abolit l'interdiction du mariage des femmes avec des non-musulmans

La Tunisie abolit l'interdiction du mariage des femmes avec des non-musulmans

AFP

Craintes pour la transition démocratique en Tunisie après le vote d'une loi

Craintes pour la transition démocratique en Tunisie après le vote d'une loi

AFP

Vaste remaniement ministériel en Tunisie

Vaste remaniement ministériel en Tunisie

chaussures

Steven LAVON

Lionel Messi: Ses nouvelles chaussures pour affronter le Milan AC ce soir !

Lionel Messi: Ses nouvelles chaussures pour affronter le Milan AC ce soir !

Steven LAVON

Cristiano Ronaldo: ses nouvelles chaussures pour encore plus de buts ! Vidéo

Cristiano Ronaldo: ses nouvelles chaussures pour encore plus de buts ! Vidéo

Steven LAVON

Les nouvelles chaussures bling bling d’Aubameyang

Les nouvelles chaussures bling bling d’Aubameyang

femmes

AFP

Ouganda: peur et confusion après une série macabre de meurtres de femmes

Ouganda: peur et confusion après une série macabre de meurtres de femmes

AFP

Maroc: manifestation contre les violences sexuelles

Maroc: manifestation contre les violences sexuelles

Parité

Les quotas ne suffisent pas pour assurer une place aux femmes dans la politique africaine

Les quotas ne suffisent pas pour assurer une place aux femmes dans la politique africaine