mis à jour le

Une patrouille de véhicules de la Force Licorne à Abidjan, le 2 avril 2011. REUTERS/Ho New
Une patrouille de véhicules de la Force Licorne à Abidjan, le 2 avril 2011. REUTERS/Ho New

Direct Côte d'Ivoire - Ouattara sort du silence et prépare l'après-Gbagbo

  • Une semaine après le début de l'offensive de ses troupes à Abidjan, Alassane Ouattara, le président ivoirien internationalement reconnu a fait une allocution solennelle à la nation, jeudi 7 avril au soir
  • Ayant résisté à l'assaut des pro-Ouattara, l'entourage de Laurent Gbagbo au sein de la résidence présidentielle est «galvanisé».
  • La France est critiquée pour son ingérence voire son néocolonialisme 
  • La Force française Licorne a été sollicitée à Abidjan par le Japon, Israël et l'Ukraine 
  • La crise humanitaire s'aggrave de façon alarmante
  • La Cour Pénale Internationale envisage d'ouvrir une enquête sur les massacres commis en Côte d'Ivoire 
  • En application de la résolution 1975 du Conseil de sécurité de l'ONU, l'Onuci (mission des Nations unies en Côte d'Ivoire) et la force française de l'opération Licorne ont engagé le combat contre les pro-Gbagbo
  • Les forces républicaines d'Alassane Ouattara ont lancé «l'assaut final» dans Abidjan lundi 4 avril au soir.
  • Pour mieux comprendre la situation, des cartes illustrent les combats à Abidjan
  • Suivez la situation sur Twitter grâce aux hashtags #CIV2010 et #IvoryCoast

- Vendredi 8 avril -

Retrouvez le Direct Côte d'Ivoire du vendredi 8 avril ici

- Jeudi 7 avril -

19h30 [Reuters] L’intervention militaire française affaiblit la légitimité de Ouattara

Dans une analyse, un journaliste de Reuters estime que les frappes aériennes françaises à Abidjan contre les positions pro-Gbagbo facilitent la tâche des troupes d'Alassane Ouattara sur le terrain mais fragilise la légitimité du futur régime du président ivoirien reconnu par la communauté internationale.

«Des experts craignent que l’affrontement militaire appuyé par l’étranger rende plus difficile pour Ouattara la tâche de réunifier le pays et risque de générer plus de violences sporadiques, même après le départ de Gbagbo.»

«De plus, à l’instar des forces pro-Gbagbo, les troupes pro-Ouattara ont été accusées de violations des droits de l’homme, ce qui pourrait affaiblir encore plus sa légitimité une fois au pouvoir.»

18h50 [AFP/Romandie News]

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a exhorté, jeudi 7 avril à Washington, Laurent Gbagbo à «céder le pouvoir» avant qu'il ne soit «trop tard».

«C'est sa dernière chance de sortir avec élégance de cette situation.»

18h30 [SlateAfrique.com«Gbagbo ne négocie pas sa reddition»

Réfugié à la résidence présidentielle aux côtés de Laurent Gbagbo, l'acteur et réalisateur Sidiki Bakaba s’est exprimé sur les évènements de la nuit du 6 au 7 avril à Abidjan et également sur la position de la France dans le conflit. Voici quelques éléments de son interview par Slateafrique.com:

«Il faut faire attention, les militaires de Sarkozy vont créer un sentiment antifrançais en Côte d'Ivoire! Ça a tapé toute la nuit, de 22 heures à 6 heures.»

«Je ne sais pas quel est le jeu de Paris. Les hélicoptères tournent toute la nuit. Il y a eu trois morts dans nos rangs hier [le 6 avril].»

«Alassane [Ouattara] ne peut pas rester une semaine au pouvoir en Côte d'Ivoire! Il y a trop de faussaires de son côté. Il faudra déployer l'armée française pour faire gouverner un homme dont on ne veut pas.»

A propos des négociations annoncées par plusieurs sources:

«C'est faux! Gbagbo ne négocie pas sa reddition.»

«Cela rentre dans une logique de démoralisation de ceux qui soutiennent Gbagbo, alors qu'ils sont galvanisés.»

16h10 [Afrik.com] Des manifestations pro-Gbagbo en France

En réaction à l’intervention française en Côte d’Ivoire, la communauté ivoirienne de France favorable à Laurent Gbagbo se prépare à une manifestation prévue à 18h le 7 avril devant le ministère de la Défense à Paris. Le message relayé par e-mails et SMS est le suivant : «Venez tous avec vos banderoles et pancartes dire au ministre français de la Défense d’arrêter de tuer les pauvres populations ivoiriennes et de se retirer de la Côte d’Ivoire».

16h15 [Haaretz.com] Les diplomates à Abidjan

Selon le quotidien israélien Haaretz, plus de 450 diplomates étrangers sont regroupés dans trois sites sécurisés à Abidjan: une base militaire française, un hotel au coeur de la ville et l’ambassade de France. Tel-Aviv demande à la France l’évacuation de ses diplomates, au nombre de 4.

16h00 [Irin] Au Liberia, difficile d’atteindre les réfugiés ivoiriens

Au Liberia, la mise en place d’une aide pour les réfugiés ivoiriens s’avère particulièrement difficile. Le personnel humanitaire présent sur place a constaté que «les Ivoiriens qui ont fui dans l’est et le sud du Liberia préfèrent s’installer dans des villages plutôt que des camps de réfugiés ou des centres de transit».

En outre, Suleiman Mmodu, porte-parole du Haut-commissariat aux réfugiés des Nations unies (UNHCR), estime que «la plupart des 130.000 Ivoiriens qui ont fui au Liberia depuis décembre 2010 sont répartis entre les 90 villages des cantons de Nimba et de Geddeh».

A titre d’exemple, le camp de réfugiés de Bahn, situé à 50 kilomètres de la frontière, regroupe environ 2.500 réfugiés pour une capacité d’accueil de 15.000.

15h35 [RIA Novosti] L’Ukraine sollicite la France

Le ministère ukrainien des Affaires étrangères étudie la question de l’évacuation de onze citoyens ukrainiens de Côte d’Ivoire.

«Etant donné que la France envisage d’évacuer ses citoyens de Côte d’Ivoire, le ministère des Affaires étrangères a donné l’ordre à l’ambassade d’Ukraine en France de prendre contact avec le département de politique extérieure de ce pays pour que les citoyens ukrainiens puissent bénéficier de cette possibilité.»

14h30 [Le Potentiel/AllAfrica.com] L'image de la France vue d'Afrique 

Le Potentiel, quotidien d’informations congolais, revient sur les incertitudes qui planent sur l’avenir de la Côte d’Ivoire de «l’après-Gbagbo». Il souligne surtout l’attitude controversée de la France dont «l'image, en tant que puissance mondiale, est mise en cause».

Pour ce journal de Kinshasa:

«L'intervention française dans la capitale économique Abidjan est perçue par les Ivoiriens et les panafricanistes comme étant une recolonisation de l'Afrique en ce troisième millénaire. Et cette vision peut paraître dangereuse contre l'Hexagone à cette époque de grandes mutations où les puissances asiatiques constituent une alternative par excellence pour les pays africains qui en ont assez de la coopération du type néocolonialiste.»

14h10 [TV5 Monde] Une carte Google de la situation à Abidjan 

Vivre la crise à Abidjan: une carte interactive de la ville avec des indications fournies par des témoins —mais non vérifiées, précise-t-on— sur les combats, l’accès aux soins, au ravitaillement et à l’électricité

12h15 [France 24] Reportage sur la situation humanitaire alarmante en Côte d'Ivoire

La situation des populations civiles ne cesse de se détériorer à Abidjan. Les approvisionnements en eau et en nourriture sont difficiles, voir impossibles dans certains quartiers, tout comme l'accès aux soins médicaux.

11h14 [AFP/Romandie News]

Des journalistes de l’AFP rapportent des tirs d’armes lourdes et légères autour du palais présidentiel à Abidjan.

11h [Ministère russe des Affaires étrangères, RIA Novosti] Les critiques de Moscou

Le représentant officiel du ministère russe des Affaires étrangères Alexandre Loukachevitch a commenté la situation en Côte d’Ivoire. La Russie exprime «sa vive inquiétude» pour la sécurité et la protection des civils en Côte d’Ivoire. «Dans l’intérêt de la Côte d’Ivoire et de toute la région», elle plaide pour un «règlement politique» du conflit.

«Moscou est convaincu que les Africains doivent eux-mêmes résoudre leurs problèmes, sans ingérence extérieure, et la communauté internationale doit soutenir activement le dialogue entre Ivoiriens.»

La Russie réitère ses critiques sur l’intervention étrangère en Côte d’Ivoire:

«Il est indispensable d’étudier les aspects juridiques des actions des Casques bleus de l’ONU et du contingent français en Côte d’Ivoire, qui se sont mêlés dans un conflit interne en soutenant l’une des parties, alors qu'ils devaient rester neutres et agir dans le respect strict de leur mandat, renforcé par les résolutions correspondantes du Conseil de sécurité des Nations unies.»

«L’alternance au pouvoir par l’usage de la force a peu de chance d’apporter une ère de démocratie, de paix et de stabilité en Côte d’Ivoire.»

10h30 [Libération.fr]

D’autres extraits de l’allocution du ministre français des Affaires étrangères Alain Juppé au Sénat:

«Après la chute de Gbagbo qui interviendra inéluctablement, il faudra appuyer la politique de pardon, de réconciliation nationale, d'ouverture politique que devra conduire le président (Alassane) Ouattara [...] De ce point de vue, nous sommes en liaison très étroite avec lui et il est parfaitement dans cet esprit. Il fera bientôt, je pense, des déclarations en ce sens et nous sommes déjà en train de travailler sur l'effort qu'il faudra faire pour l'aider dans ce processus de réconciliation politique et de reconstruction économique».

10h15 [Twitter.com @Senat_DirectReuters Africa] Audition au Sénat à Paris des ministres français des Affaires étrangères et de la Défense

Le ministre de la Défense français, Gérard Longuet, précise que la Force «Licorne 1700 hommes a détruit plusieurs lance-roquettes, des blindés légers, des stocks de munition...».

Quelques déclarations du chef de la diplomatie française Alain Juppé:

«Nous avons de nombreuses requêtes. Il y a quelques instants, le ministre israélien des Affaires étrangères a demandé l’assistance de la Licorne pour évacuer ses diplomates.»

«Seules les modalités de reddition de Laurent Gbagbo peuvent faire l’objet de discussions»

«Alassane Ouattara est le président légitime des Ivoiriens»

«Faut-il rappeler les tueries des escadrons de la mort servant Laurent Gbagbo»

08h30 [RFI] Témoignage d’un habitant d’Abidjan

Témoignage d'un habitant près de la résidence de Laurent Gbagbo

(00:50)

«Il y a des tirs sporadiques à l'arme lourde mais beaucoup plus espacés que dans la journée d'hier.»

08h15 [AFP/Romandie NewsAbidjan.net] L’intervention militaire de la force française Licorne

Les forces militaires françaises s’en sont pris aux forces de pro-Gbagbo dans la soirée du 6 avril et notamment certains «objectifs militaires à la résidence de Gbagbo».

Un communiqué de l’ambassade de France à Abidjan a confirmé l’opération de la force française Licorne visant à «exfiltrer l’ambassadeur du Japon et ses collaborateurs de la résidence du Japon». En effet, des soldats pro-Gbagbo s’étaient introduit dans l’ambassade du Japon à Abidjan dans l’après-midi du 6 avril, et avaient ensuite installé des armes lourdes sur le toit, «menaçant les ambassadeurs voisins et les populations civiles».

Le communiqué précise:

«A la requête des autorités japonaises, et en plein accord avec le président Ouattara, face à la menace imminente qui pesait sur la vie de l'ambassadeur du Japon en Côte d'Ivoire […] Le secrétaire général des Nations unies a demandé à la France d'intervenir d'urgence afin de protéger les vies humaines».

Enfin, des tirs ont été échangés dans la soirée du 6 avril entre les forces françaises et les soldats pro-Gbagbo qui campent autour de la résidence de Gbagbo.

Yoshifumi Okamura, ambassadeur du Japon en Côte d’Ivoire, a affirmé auprès de l’AFP  que sa résidence avait été attaquée dès mercredi matin par des «mercenaires».

Le communiqué de l’ambassade affirme que «l’ambassadeur japonais Yoshifumi Okamura et ses collaborateurs sont désormais sains et saufs et en sécurité au camp (militaire français) de
Port-Bouët»

En outre, la force Licorne aurait neutralisé «au moins un blindé» qui se trouvait dans la caserne de la Garde républicaine, non loin de la résidence de Gbagbo.

 

A lire également sur Slate Afrique:

- Directs Côte d'Ivoire du 31 mars  1er avril2, 3 et 4 avril5 avril, 6 avril

- Gbagbo peut-il tenir?

- Le spleen des Ivoiriens de Londres

- A qui profite la crise ivoirienne?

- Il était une fois Laurent Gbagbo

 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Les dix pays les pires pour les enfants sont tous situés en Afrique  Des dizaines de langues locales sont en voie de disparition en Afrique  Oui, le débit internet est plus rapide au Kenya qu'aux Etats-Unis 

Abidjan

AFP

Côte d'Ivoire: tirs

Côte d'Ivoire: tirs

AFP

Côte d'Ivoire: 7 morts

Côte d'Ivoire: 7 morts

AFP

Côte d'Ivoire: démolition d'un marché de faux médicaments

Côte d'Ivoire: démolition d'un marché de faux médicaments

Alassane Ouattara

Crise

Derrière les mutineries en Côte d'Ivoire, un bras de fer politique?

Derrière les mutineries en Côte d'Ivoire, un bras de fer politique?

Election présidentielle

Cette Côte d'Ivoire qui ne vote pas et rêve d'un retour de Gbagbo

Cette Côte d'Ivoire qui ne vote pas et rêve d'un retour de Gbagbo

Politique

Notre résumé de tout ce qu'il faut savoir sur l'élection présidentielle en Côte d'Ivoire

Notre résumé de tout ce qu'il faut savoir sur l'élection présidentielle en Côte d'Ivoire

France

AFP

Afrique: la Banque mondiale appelle la France

Afrique: la Banque mondiale appelle la France

AFP

Violences post-électorales au Gabon en 2016: enquête en France sur d'éventuels crimes contre l'humanité

Violences post-électorales au Gabon en 2016: enquête en France sur d'éventuels crimes contre l'humanité

AFP

Crash d'Air Algérie en 2014: la compagnie Swiftair mise en examen en France

Crash d'Air Algérie en 2014: la compagnie Swiftair mise en examen en France