mis à jour le

Oumar Sarr : "Les gens qui auraient dû être convoqués et qui sont couchés à côté de Macky ne le sont pas "

Entendu hier pour la première fois dans le cadre de la traque des biens présumés mal acquis, le coordonnateur du parti démocratique sénégalais est sorti "soulagé" de son face à face avec les enquêteurs de la section de recherches de la gendarmerie.

Revenant sur cette audition qui a duré trois tours d'horloge, selon L'As lu par Rewmi.com, Oumar Sarr a indiqué n'avoir dit aux enquêteurs que ce qu'il a déjà "dit, redit et expliqué bien avant dans la presse", à savoir ses "biens et moyens (acquis) avant l'alternance de 2000 et les moyens (qu'il a pu) avoir après". Avant de poursuivre : "j'avais même un exemplaire pour le cas où j'oublierai. Je n'en avais même pas besoin, parce que, je sais ce que j'avais avant et ce que j'ai aujourd'hui. Je suis quand même un cadre de ce pays. J'ai travaillé bien avant. Longtemps avant l'alternance de 2000". Par conséquent, il déclare avoir eu des moyens avant cette alternance, et précise qu'il n'a pas d'argent à l'extérieur ni nulle part ailleurs. "Je ne suis pas actionnaires de sociétés. Si je n'étais pas Pds, militant contre le régime de Macky Sall, je n'allais pas être convoqué. La preuve, les gens qui auraient dû être convoqués et qui sont couchés à côté de Macky, on ne les convoque pas. Cela montre que c'est vraiment de la politique politicienne", se désole le maire de Dagana.
REWMI.COM/AW