mis à jour le

Twitter esculutura de arena by Rosaura Ochoa via Flickr CC.
Twitter esculutura de arena by Rosaura Ochoa via Flickr CC.

Comment les Africains tweetent

Petit guide des hashtags qui nous permettent de nous reconnaître.

Cela peut paraître un peu curieux (et même tendancieux) de se demander comment les Africains utilisent Twitter. A priori, comme tout le monde, ils tweetent. Seulement, la question n’est pas aussi saugrenue que cela. En réalité, les hashtags communautaires se multiplient allégrement sur Twitter. C’est d’ailleurs ce que relève le site de l’hebdomadaire Jeune Afrique.

Un peu comme pour surfer sur la vague, le site propose ce qu’il appelle un «guide des  hashtags africains sur Twitter». Autant dire que le résultat est plutôt savoureux et un brin exotique pour tous ceux qui connaissent peu ou mal le continent.

D’abord, au niveau de la démarche, Jeune Afrique explique que «les utilisateurs africains de Twitter manifestent leur présence par l’usage de mots clés qui indiquent l’appartenance nationale ou font référence à des éléments linguistiques régionaux».

Ainsi donc, les twittos burkinabè se reconnaîtraient par le hashtag #Iwili. Ce serait l’ultime invention permettant à tous ceux qui ont un lien avec le Burkina Faso de se reconnaître. De fait, explique JA, Iwili vient de l’Iwili-peende, un tissu-pagne très populaire dans le pays, depuis la colonisation et sur ce pagne est dessiné un oiseau (Iwili, en langue mooré). Mais avant le #Iwili, il avait déjà #Burkina, #BF ou encore #BF226 (pour l’indicatif téléphonique).

Pour relayer l’actu de leur pays, les Ivoiriens, quant à eux, utilisent un argot bien de chez eux, #Kpaktoya, (qui peut se traduire par colporter). Ce qui revient à peu près à la même chose pour les Camerounais et les Gabonais qui, eux, inscrivent dans chacun de leurs tweets le hashtag #Kongossa. Un hashtag d’ailleurs très fortement concurrencé par le désormais très recherché #Jewanda. En broken english camerounais, l’expression est utilisée pour marquée la surprise, l’étonnement.

La liste de JA pourrait comporter autant de hashtags que le continent africain compte de pays… Mais on notera tout simplement que les Malgaches, pour se reconnaître, utilisent le très peu original #Madagasikara, les Algériens le fameux #Djazair et le Sénégal #team221 pour l’indicatif du pays. Les plus twittos panafricanistes vous infligeront un modeste #TeamAfrica… Cela a le mérite d’être court et clair.

Lu sur Jeune Afrique

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Le site de la commission électorale piraté au Ghana avant l'annonce des résultats  Les girafes, ces «gentils géants» menacés d'extinction  L'Angola nomme sa nouvelle autoroute Fidel-Castro, mauvaise idée 

Twitter

Allô?

Les Ougandais font de leur président qui téléphone au bord de la route un mème

Les Ougandais font de leur président qui téléphone au bord de la route un mème

Constestation

Comment la vidéo virale d'un pasteur a fait souffler un vent de révolte  au Zimbabwe

Comment la vidéo virale d'un pasteur a fait souffler un vent de révolte au Zimbabwe

Clichés

Une Ecossaise ment sur son voyage en Zambie (et se fait lyncher par Twitter)

Une Ecossaise ment sur son voyage en Zambie (et se fait lyncher par Twitter)

réseaux sociaux

Internet

En Ouganda il y a du wifi gratuit, mais à condition d'aller sur les sites autorisés

En Ouganda il y a du wifi gratuit, mais à condition d'aller sur les sites autorisés

Crise politique

Au Burundi, plus personne n'a accès à Twitter, Facebook ou Whatsapp

Au Burundi, plus personne n'a accès à Twitter, Facebook ou Whatsapp

RT

C'est à Johannesburg que l'on tweete le plus

C'est à Johannesburg que l'on tweete le plus

hashtags

Ahmed Bellasri - Lemag

Facebook lance, officiellement, le système des hashtags

Facebook lance, officiellement, le système des hashtags

Ahmed Bellasri - Lemag

Facebook lance, officiellement, le système des hashtags

Facebook lance, officiellement, le système des hashtags

Actualités

Facebook annonce l'arrivée des « # » hashtags

Facebook annonce l'arrivée des « # » hashtags