mis à jour le

La visite de Macky Sall à Washington à la Une des quotidiens

Les quotidiens parvenus vendredi à l'APS traitent principalement du déplacement du chef de l'Etat sénégalais à Washington où il a rencontré la veille le président américain Barack Obama, en compagnie d'autres leaders du continent africain.

''Vision partagée entre Macky Sall et Barack Obama'', souligne ainsi Le Soleil dont la Une s'illustre d'une poignée de main franche et amicale entre le président américain et le chef de l'Etat Sénégal invité à Washington en même temps que d'autres dirigeants africains emblématiques des progrès réalisés dans le processus de démocratisation sur le continent africain.

''Le président Macky Sall est arrivé aux Etats-Unis, hier, où il a rencontré le chef de l'Etat américain, Barack Obama. Ce dernier s'est également entretenu avec trois autres dirigeants africains, le Sierre-Léonais, Ernest Baï Koroma, la présidente du Malawi, Joyce Banda et le Premier ministre capverdien, José Maria Pereira Neves'', écrit le quotidien national.

''Au menu de la rencontre, le renforcement des institutions démocratiques et le développement économique de l'Afrique sub-saharienne'', écrit Le Soleil. ''Le président Obama a répondu positivement et de façon engagée sur les dossiers que son homologue sénégalais a ouverts avec lui'', signale-t-il.

''Macky remplit de doléances la Barack de Obama'', renchérit Le Quotidien en renseignant que les présidents américains et sénégalais ont eu un entretien en tête-à-tête de 15 minutes. ''Macky Sall a évoqué avec son homologue beaucoup de sujets, portant essentiellement sur le partenariat entre les Etats-Unis et l'Afrique'', selon ce journal.

''Trois cent soixante huit jours après son accession à la magistrature suprême, sous la forme d'un plébiscite des électeurs sénégalais, qui abrégeaient ainsi de fort belle manière le temps du régime de l'alternance, le président sénégalais, Macky Sall, a reçu, hier, un cadeau d'anniversaire, dont rêvent nombre de chefs d'Etat à travers le monde : une audience avec le président américain. Occasion qu'il dit avoir saisie pour appeler Barack Obama à +une initiative majeure pour l'Afrique+'', note également Libération.

''Le président Macky Sall a dit au président Obama qu'ils (les chefs d'Etat africains invités par la Maison Blanche) ne sont pas venus pour quémander de l'argent aux USA. Mais plutôt pour demander aux Américains un partenariat gagnant-gagnant'', rapporte L'Observateur.

La Tribune résume en titrant : ''Obama reçoit le peuple sénégalais''. Enquête annonce pour sa part que le président américain ''serait disposé à venir au Sénégal...''. ''Cette nouvelle a filtré de l'audience que le chef de l'administration américaine a accordée'' aux chefs d'Etat africains qu'il a invités, écrit ce quotidien.

Le déplacement présidentiel à Washington est traité comme une priorité par la grande partie des quotidiens, sans que cela n'empêche d'autres titres de se faire l'écho de nouveaux éléments apparus dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis, qui visent des dirigeants de l'ancien régime.

Selon Le Pays au quotidien, ''DP World dédouane Karim Wade'' à travers un communiqué qui ne laisse ''aucun doute sur la composition l'actionnariat de ce géant mondial''.

L'ancien ministre libéral, suspecté d'enrichissement illicite, se trouve ainsi ''lavé de tout soupçon'' alors qu'il a été mis en demeure de justifier l'origine de ses biens évalués à quelque 700 milliards de francs CFA, suivant les estimations de la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI).

''La carte maîtresse de la CREI grillée par DP World'', constate le quotidien L'As, ''le plus gros morceau de l'accusation de la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI) a fondu comme beurre au soleil'' après la publication d'un communiqué où le président de DP World FZE, Mohammed Sharaf, affirme que ''DP World appartient à hauteur de 90% au groupe de Dubaï'', écrit-il.

''Or, sur les 694 milliards reprochés à Karim Wade, DP World dont les enquêteurs lui attribuent (des parts très importantes), représente 391 milliards. si l'on retire les actions de SHS et AHS de Bibo Bourgi, la fortune annoncée de Karim Wade va baisser colossalement'', souligne L'As.

Sud Quotidien revient également sur la traque des biens mal acquis et s'intéresse à la dernière audition de Oumar Sarr, le coordonnateur du Parti démocratique sénégalais (PDS), l'ancienne formation au pouvoir dont certains responsables sont justement suspectés d'enrichissement illicite.

''A sa sortie de la caserne de Colobane (siège des enquêteurs), le patron par intérim de l'ancien parti au pouvoir, par ailleurs député-maire de Dagana, a fait remarquer qu'on lui avait posé les mêmes questions que lors de sa première audition, en rapport avec sa fortune personnelle'', rapporte Sud Quotidien.

''Personne ne peut me reprocher d'avoir acquis illégalement mon patrimoine'', souligne Oumar Sarr dans des propos rapportés par le quotidien Direct Info, alors même que Grand-place le dit ''perdu dans les terres de Mbane''. Ce journal précise que les enquêteurs lui ont demandé de ''justifier sa parcelle de 300 hectares dans la communauté rurale de Mbane et autres biens mobiliers immobiliers au Sénégal et à l'extérieur''.

Des quotidiens, dont Le Populaire, évoquent les réactions suscitées par une réunion secrète que des homosexuels sénégalais avaient organisée pour ''défendre leur cause'' à travers un lobbying devant aboutir à la légalisation des unions contre-nature. ''des députés répliquent à travers une loi anti-homo'', annonce Le Populaire.

''Des députés de tous bords menacent'', indique également Rewmi quotidien, citant notamment Moustapha Diakhaté, président du groupe parlementaire de la majorité Bennoo Bokk Yaakaar. ''si cette loi passe, je démissionne'', assure ce député.

APS

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

visite

AFP

Maroc: une importante délégation gouvernementale visite Al-Hoceïma

Maroc: une importante délégation gouvernementale visite Al-Hoceïma

AFP

Mohammed VI

Mohammed VI

AFP

Tunisie: visite houleuse du chef du gouvernement dans le Sud

Tunisie: visite houleuse du chef du gouvernement dans le Sud

Washington

AFP

Soudan du Sud: Washington menace Juba d'un embargo sur les armes

Soudan du Sud: Washington menace Juba d'un embargo sur les armes

AFP

RDC: Washington redoute des violences si Kabila s'accroche au pouvoir

RDC: Washington redoute des violences si Kabila s'accroche au pouvoir

AFP

Libye: Washington sanctionne le principal opposant au gouvernement d'union

Libye: Washington sanctionne le principal opposant au gouvernement d'union