mis à jour le

Photo satellitaire du Nil et de la péninsule du Sinai / REUTERS/CSA/Col. Chris Hadfield/Handout
Photo satellitaire du Nil et de la péninsule du Sinai / REUTERS/CSA/Col. Chris Hadfield/Handout

L'aventure spatiale du Nigeria ne sert à rien

Les capacités du pays, en la matière, sont encore bien loin de celles des pays développés.

En 2003, le Nigeria débutait en fanfare son tout premier programme spatial, marqué par le lancement quelques années plus tard d’un satellite. Expérience très vite avortée. Le satellite en question avait «perdu de la puissance et décroché de l’orbite terrestre», ironise la BBC.

Trois satellites ont depuis été mis en orbite. Le «NigComSat-1R», Made in China, a été envoyé dans l’espace en 2011, et a permis d’accroitre les réseaux de télécommunication nigérians. Un autre satellite, «NigeriaSat-X» a, lui, été construit par une équipe constituée à 100% d’ingénieurs nigérians.

Dans le contexte du Nigeria, ces satellites pourraient permettre un meilleur contrôle de la région pétrolifère du delta du Niger, ravagée par les fuites de pétrole liées en partie au siphonage d’oléoducs par une population sans ressources.

Ils pourraient aussi faire avancer la lutte contre l’islamisme armé dans les régions sahéliennes, et combattre plus efficacement la secte nord-nigériane Boko Haram. De beaux projets sur le papier qui ne semblent pour le moment pas prêts de se concrétiser.

«Toutes les données recueillies par les satellites sont récupérées et analysées dans les bureaux de NASRDA, à Abuja. Les bâtiments modestes montrent que les capacités spatiales du Nigeria sont encore loin de celles des pays développés.»

Interrogé par la BBC, un banquier de Lagos est pessimiste:

«Attendons de voir s’ils fonctionnent toujours après quatre ou cinq ans, et ensuite pourra vraiment dire que ça vaut le coup.»

C'est à se demander si les satellites ont la moindre utilité. Censés permettre d'anticiper les désastres naturels, ils n'ont, en l'occurence, servi à rien lors des inondations qui touchèrent une énorme partie du pays l'année passée.

Lu sur BBC

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

satellites

AFP

Des satellites pour sauver la forêt et surveiller les eaux du Gabon

Des satellites pour sauver la forêt et surveiller les eaux du Gabon

AFP

Traquer parasites et virus avec des satellites pour prévoir les épidémies

Traquer parasites et virus avec des satellites pour prévoir les épidémies

AFP

Kenya: satellites de la Nasa et assurance halal protègent le bétail

Kenya: satellites de la Nasa et assurance halal protègent le bétail

espace

Vers l'infini et l'au-delà

Quand l'Afrique rêve de conquête spatiale

Quand l'Afrique rêve de conquête spatiale

On a marché sur la Lune

Ils rêvent d'être les premiers noirs africains envoyés dans l'espace

Ils rêvent d'être les premiers noirs africains envoyés dans l'espace

Actualités

Walid Zarrouk met en garde contre un attentat dans un espace commercial de la capitale

Walid Zarrouk met en garde contre un attentat dans un espace commercial de la capitale

Nigéria

AFP

Boko Haram: au moins trois soldats tués dans le nord-est du Nigeria

Boko Haram: au moins trois soldats tués dans le nord-est du Nigeria

AFP

Quatre missionnaires britanniques enlevés dans le sud du Nigeria

Quatre missionnaires britanniques enlevés dans le sud du Nigeria

AFP

Mondial-2018: le sélectionneur du Nigeria ne veut pas d'un nouveau conflit sur les primes

Mondial-2018: le sélectionneur du Nigeria ne veut pas d'un nouveau conflit sur les primes