mis à jour le

Rendre l’environnement confortable : A .J. D-Mali relève le défi

Notre environnement se détruit aux yeux et au su de tous les citoyens sans aucun acte volontaire d'anticipation ou même de recours à des solutions pour stopper l'acuité de dégradation. La jeunesse s'en moque, les chefs de familles de ne soucient point. A leurs yeux,  cela repose sur la seule  responsabilité des mairies respectives, qui de nos jours en perte de vitesse en moyens financiers, ont besoin de l'assistance ou d'une approche participative des familles relevant de leur tutelle. Pour décoller  la mauvaise étiquète dont la jeunesse est victime (escroquerie), l'Association des Jeunes pour le Développement du Mali A.J.D Mali vient de poser encore un de ces actes de bonne foi. Elle a rendu fréquentable deux principaux carrés de Bacodjicoroni ACI. Celui du Lycée Donimba et du Lycée Massa Makan Diabaté.

Longtemps voulu après des études, le projet de réhabilitation de  deux principaux carrés de Bacodjicoroni ACI par des jeunes volontaires réunis au sein de l'Association des Jeunes pour le Développement  du Mali est enfin réalisé. Les membres de ladite association ont procédé aux travaux le samedi 23 mars dernier. Il a d'abord concerné le grand carré du lycée Donimba ; qui lie la principale voie de Bacodjicorni ACI à celle qui sépare Kalaban Coro Plateau audit quartier. De plus d'un kilomètre, une machine offerte par une personne de bonne volonté a gratté cette distance faite de trous qui rendaient impraticable la voie.

Après cette première phase, la seconde était la rue qui mène au lycée Massa Makan Diabaté ; une voie dont la distancée est estimée à 900 mètres.

En ce jour, la joie se lisait sur le visage de bon nombre de chefs de famille dans le secteur. Ils n'en croyaient pas à la réalisation d'une telle initiative ; en plus de la part de jeunes volontaires. Eux mêmes qui avaient refusé(les chefs de famille) de répondre positivement aux lettres de quête qui leur avaient été adressées pour plusieurs raisons : (escroquerie de la part de nombreuses associations qui ont pris de l'argent pour le projet mais ont disparu, la mairie qui avait également demandé de l'aide aux familles pour la cause sans qu'elle ne soit réalisée etc.) Séance tenante, des contributions ne s'arrêtaient pas : argent, carburant, eaux etc.

« Ils sont venus m'informer de l'initiative depuis longtemps, mais à vrai dire je ne croyais pas en sa réalisation. Ils m'ont surpris ce matin avec cet acte qui mérite d'être salué. Leur détermination à contribuer au développement du Mali via l'environnement  est à soutenir », a martelé, Me Sidibé Nanaïcha Garango, une femme dont la maison fait face au carré Donimba. « Je les sollicite à sensibiliser leurs camarades et frères à leur emboiter les pas », a-t-elle ajouté.

Pour un autre vieux qui a gardé l'anonymat, il  dit être dans le rêve. « Je n'avais jamais imaginé un jour que ce carré allait être un souci malgré son état. Nous avons payé à la mairie 300.000 F cfa par famille pour le bitumage du carré. Dieu seul sait où sont partis les sous. Des associations nous ont escroqué en nous prenant de l'argent pour la cause, mais rien n'a été fait. Et aujourd'hui voir des jeunes volontaires dont on n'accordait point d'importance réalisés ce projet, je ne peux que rendre grâce à Dieu et les souhaiter bon vent pour les prochaines initiatives. »

« Vu l'état de dégradation de nos carrés et routes, nous avons décidé d'apporter notre soutien en vue de les rendre praticable. Cette bonne foi qui nous anime entre dans le cadre de l'affirmation de leadership dans la jeunesse. Nous voulons montrer à nos frères et s½urs que seule la volonté compte. L'Etat a besoin de nous aujourd'hui car lui seul n'a pas les moyens de tout assurer pour le développement de la patrie. », Nous a confié, Sory Ibrahima Diarra, Secrétaire     Général de l'A. J. D Mali.

Cette initiative est la troisième au compteur de cette jeune association créée le 29 mars 2012. Cela après avoir dégagé les sables, plastiques et autres sur les trente mètres qui lient le terminus de Bacodjicoroni ACI à la voie principale qui mène à l'aéroport. Et après ils ont fait une journée de salubrité dans deux carrés à côté du siège de l'association sis à Bacodjicoroni ACI.

A noter qu'au delà de Bamako, l'AJD Mali a des cellules secondaires à l'intérieur du pays : Kayes Koulikoro, Ségou.

Boubacar Yalkoué

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

défi

AFP

Dire au théâtre le génocide du Rwanda, le défi de Dorothée Munyaneza

Dire au théâtre le génocide du Rwanda, le défi de Dorothée Munyaneza

AFP

Afrique du Sud: l'ANC face au défi inédit de l'impopularité

Afrique du Sud: l'ANC face au défi inédit de l'impopularité

AFP

RDC: la rébellion Kamwina Nsapu, un défi tribal

RDC: la rébellion Kamwina Nsapu, un défi tribal