mis à jour le

CENTRAFRIQUE : La Séléka tente d'asseoir son autorité sur l'administration


"La vie économique et administrative" reprendra "mardi au plus tard", a déclaré, jeudi 28 mars, le ministre de la Communication et porte-parole du Séléka, Christophe Gazam Betty.
Les anciens chefs de la police, de la gendarmerie, les hauts-gradés et de nombreux officiers des Forces armées centrafricaines ont reconnu l'autorité de Michel Djotodia, lors d'une rencontre à Bangui, mercredi 28 mars, rapporte Reuters. « C'était une forme de réddition », a déclaré Maurice Ntossui membre de la Fomac qui était présent.
Lors de cette rencontre, Michel Djotodia « a demandé aux officiers des Faca (Forces armées centrafricaines), de police et de gendarmerie, d'encadrer leurs frères du Séléka », a déclaré le ministre de la Communication et porte-parole de la Séléka, Christophe Gazam Betty, à la sortie de cette réunion. Il a précisé que les forces de sécurité allaient « essayer d'ouvrir la totalité des stations d'essence pour permettre aux taxis et usagers de s'approvisionner. Les banques vont être sécurisées. »
Parlalysie
« Nous allons reprendre la vie économique et administrative mardi au plus tard », a-t-il également affirmé, alors que la capitale centrafricaine Bangui était encore paralysée. Les administrations ne fonctionnent pas et si quelques petits commerces ont repris, les entreprises n'ont pas rouvert et certains quartiers continuent à vivre dans l'insécurité privant les habitants de toute possibilité de déplacement. « On a demandé à tous les officiers d'être mardi à leur poste de travail. Ils (Séléka et armée) vont travailler ensemble. Il va falloir travailler à la constitution d'une armée qui soit une armée professionnelle capable de sécuriser le pays, les frontières, les biens et les personnes », a affirmé le porte-parole. La Fomac, la Force multinationale d'Afrique centrale, « a eu l'autorisation de tous les chefs d'État d'appuyer l'opération de sécurisation de la ville », a-t-il précisé. Parallèlement, un soldat sud-africain disparu depuis la prise de Bangui a été retrouvé, mercredi, au bord du fleuve Oubangui, dans le secteur du quartier Ouango (7e arrondissement) par des éléments de l'armée française en patrouille dans la zone.
(Avec Agences)

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

Centrafrique

AFP

La Centrafrique doit rester

La Centrafrique doit rester

AFP

Hollande se rendra en Centrafrique le 13 mai, avant d'aller au Nigeria

Hollande se rendra en Centrafrique le 13 mai, avant d'aller au Nigeria

AFP

Hollande se rendra en Centrafrique le 13 mai, avant d'aller au Nigeria

Hollande se rendra en Centrafrique le 13 mai, avant d'aller au Nigeria

Séléka

République centrafricaine

Plongée dans les rues de Bambari, symbole du chaos centrafricain

Plongée dans les rues de Bambari, symbole du chaos centrafricain

AFP

Centrafrique: combats entre forces internationales et ex-rebelles Séléka

Centrafrique: combats entre forces internationales et ex-rebelles Séléka

Blood diamonds

Derrière les violences en Centrafrique se cachent les diamants de sang

Derrière les violences en Centrafrique se cachent les diamants de sang

autorité

AFP

En Libye, le gouvernement d'union renforce son autorité

En Libye, le gouvernement d'union renforce son autorité

Larbi Amine - Lemag

Maroc : Une autorité pour l’égalité des sexes en création

Maroc : Une autorité pour l’égalité des sexes en création

Nabil

Burkina Faso : une Haute autorité pour contrôler l'importation des armes et leur utilisation

Burkina Faso : une Haute autorité pour contrôler l'importation des armes et leur utilisation