mis à jour le

Le contingent français au Mali réduit à 1.000 hommes fin 2013

PARIS (Reuters) - Le contingent français au Mali sera réduit à 2.000 hommes en juillet et à un millier à la fin de l'année, a déclaré jeudi François Hollande. Le président de la République a précisé, lors d'un entretien sur France 2, que le retrait des soldats français du Mali, où ils sont engagés depuis le 11 janvier, commencerait fin avril. "Nous sommes un peu plus de 4.000 et au mois de juillet il n'y aura plus que 2.000 soldats français au Mali, dans le cadre sans doute d'une opération de maintien de la paix de l'Onu", a-t-il déclaré. ...


Yahoo! Actualités

Ses derniers articles: Les familles des otages du Niger retenus depuis 3 ans manifestent  Marche symbolique  Egypte: le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre 

français

AFP

Agressions sexuelles au Burkina: 6 mois ferme requis contre un militaire français

Agressions sexuelles au Burkina: 6 mois ferme requis contre un militaire français

AFP

Un militaire français jugé mardi pour des agressions sexuelles au Burkina

Un militaire français jugé mardi pour des agressions sexuelles au Burkina

AFP

Réparation d'une "injustice": 28 tirailleurs sénégalais redeviennent Français

Réparation d'une "injustice": 28 tirailleurs sénégalais redeviennent Français

Mali

AFP

Le Mali achève l'installation des chefs intérimaires dans le Nord

Le Mali achève l'installation des chefs intérimaires dans le Nord

AFP

L'état d'urgence rétabli au Mali pour dix jours

L'état d'urgence rétabli au Mali pour dix jours

AFP

Avec "Lamomali", -M- déclare sa flamme au Mali

Avec "Lamomali", -M- déclare sa flamme au Mali

hommes

AFP

Nigeria: 53 hommes accusés d'avoir organisé un "mariage gay"

Nigeria: 53 hommes accusés d'avoir organisé un "mariage gay"

AFP

Mali: une religieuse colombienne enlevée par des hommes armés

Mali: une religieuse colombienne enlevée par des hommes armés

AFP

Libye: 4 morts dans l'attaque d'un canot de migrants par des hommes armés

Libye: 4 morts dans l'attaque d'un canot de migrants par des hommes armés