mis à jour le

Oups!

Il fallait le faire! Une impardonnable erreur d’orthographe trônait fièrement sur le stand marocain au Salon du livre de Paris qui a fermé ses portes le 25 mars dernier. «Les Editeures Marocains» by le ministère de la Culture a fait le tour des réseaux sociaux, provoquant des railleries à n’en plus finir. Pourtant, le français est la seconde langue des Marocains et ne devrait, à ce titre, souffrir d’aucune injustice, qui plus est de la part d’éditeurs!

L'Economiste

Ses derniers articles: Placard  Un Monde Fou  De Bonnes Sources