mis à jour le

Tunisie : des islamistes menacent le gouvernement

Les partisans du chef djihadiste présumé Abou Lyad, en cavale depuis l'attaque de l'ambassade des Etats-Unis à Tunis en Septembre, ont menacé jeudi de faire tomber le gouvernement tunisien par des islamistes du parti d'Ennahda. « Aux sages d'Ennahda, s'il en reste, retenez votre malade, sinon il sera la cible de notre guerre qui le fera tomber » ont-ils affirmé, en référence au chef du gouvernement Ali Laarayedh, dans un message diffusé sur la page Facebook « Ansar al-Charia » (partisans de la loi islamique). Ali Laarayedh était devenu la bête noire d'Abou Lyad depuis l'arrestation de militants salafistes à la suite de l'attaque contre l'ambassade des Etats-Unis. Ali Laarayedh avait auparavant établi un lien entre ce groupe et Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI).

Tunisie

AFP

Mondial-2018: pour rompre le jeûne du ramadan, la Tunisie a trouvé l'astuce

Mondial-2018: pour rompre le jeûne du ramadan, la Tunisie a trouvé l'astuce

AFP

Tunisie : faible participation aux premières municipales libres

Tunisie : faible participation aux premières municipales libres

AFP

La Tunisie vote pour ses premières municipales de l'après-révolution

La Tunisie vote pour ses premières municipales de l'après-révolution

islamistes

AFP

Mozambique: cinq morts dans une nouvelle attaque attribuée aux islamistes

Mozambique: cinq morts dans une nouvelle attaque attribuée aux islamistes

AFP

Mozambique: cinq personnes tuées dans une nouvelle attaque attribuée aux islamistes

Mozambique: cinq personnes tuées dans une nouvelle attaque attribuée aux islamistes

AFP

Nouvelle attaque meurtrière attribuée aux islamistes au Mozambique

Nouvelle attaque meurtrière attribuée aux islamistes au Mozambique

gouvernement

AFP

Inondations en Côte d'Ivoire: le gouvernement va expulser les habitants des zones

Inondations en Côte d'Ivoire: le gouvernement va expulser les habitants des zones

AFP

A Madagascar, les manifestants déçus par le nouveau gouvernement

A Madagascar, les manifestants déçus par le nouveau gouvernement

AFP

Crise

Crise