mis à jour le

Tunisie : Amina serait auprès de sa famille

" J'ai retrouvé Amina, la Femen tunisienne. " Ce jeudi, la journaliste Martine Gozlan affirme avoir rencontré la militante et raconte dans " Marianne " son entrevue avec elle. Alors que ces derniers jours les rumeurs se multipliaient autour de la jeune femme - avait-elle été enlevée, séquestrée par sa famille, ou internée dans un hôpital psychiatrique ? - la journaliste apporte quelques éléments de réponse. Selon Martine Gozlan, Amina se trouve actuellement avec sa famille, loin de la capitale tunisienne, dans un village dont elle préfère ne pas révéler le nom. " Aujourd'hui, la jeune fille n'est pas libre de ses mouvements et de ses contacts, bien que majeure. La famille plaide sa "fragilité psychologique" pour la couper du monde. On lui donne beaucoup de médicaments. Des antidépresseurs à haute dose ", raconte la journaliste. Malgré les réticences des proches d'Amina, la reporter a pu lui poser quelques questions. Un entretien qui s'est déroulé en présence de la mère de la jeune femme." J'ai fait beaucoup de choses pour contacter Inna "" Tu as été enlevée, tu le confirmes ? ", lui demande Martine Gozlan. " Quand ils m'ont trouvée, je n'ai pas eu de problème avec ma mère ni ensuite avec mon père. Mais mon cousin, lui, m'a frappée devant le café pour m'emmener. Il a cassé la puce de mon téléphone... ", raconte la militante. Malgré sa mère qui lui coupe la parole, elle poursuit : " Nous sommes allés ensuite dans la maison de ma tante et là, j'ai été obligée de me servir d'une bombe à gaz, comme on en utilise dans les agressions, pour me protéger du cousin. Enfin, mon père est arrivé. Il m'a embrassée. Et je suis restée trois jours dans une autre maison. J'avais besoin de téléphoner, d'informer Inna, j'ai fait beaucoup de choses pour contacter Inna ", explique-t-elle, évoquant Inna Shevchenko, l'une des fondatrices des Femen." Je ne me sens pas libre "A en croire ce témoignage, la militante est surprotégée par sa famille qui la prive de tout moyen de communication. " Je ne peux pas communiquer avec l'extérieur. Ma famille m'accepte, moi, mais pas mon acte. Je suis fatiguée, on me donne des antidépresseurs. [...] Je veux reprendre mes études, je ne me sens pas libre. Je souhaite pouvoir retéléphoner librement à mes amis. Me connecter à Internet. Retourner au lycée ", demande-t-elle. Ses proches n'en démordent pas : si Amina a posé seins nus, c'est parce qu'elle a des problèmes psychologiques. " Elle est soignée pour des problèmes psychologiques, elle n'est pas responsable de ses actes, elle a fait ça sur pression, elle est influençable comme une enfant ", insiste un de ses oncles. Mais quand la journaliste lui demande si elle a été influencée lorsqu'elle a posté la photo, la jeune fille répond clairement " non ". Lundi dernier, l'avocate Bochra Belhaj Hmida avait assuré que la lycéenne tunisienne de 19 ans était " chez elle " et qu'elle se " portait bien ". Une version des faits largement contestée par l'essayiste Caroline Fourest qui demandait à ce qu'un journaliste puisse " lui parler de vive voix ".


Yahoo! Actualités

Ses derniers articles: Les familles des otages du Niger retenus depuis 3 ans manifestent  Marche symbolique  Egypte: le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre 

Tunisie

AFP

La Tunisie veut lutter contre le travail des enfants

La Tunisie veut lutter contre le travail des enfants

AFP

Le DJ mixe l'appel

Le DJ mixe l'appel

AFP

"Upon the shadow" veut changer le regard sur l'homosexualité en Tunisie

"Upon the shadow" veut changer le regard sur l'homosexualité en Tunisie

Amina

[email protected] (Author Name)

Tunisie-Société : Amina Sbouï essaie de refaire sa vie

Tunisie-Société : Amina Sbouï essaie de refaire sa vie

Actualités

Amina Femen s'envole pour Paris

Amina Femen s'envole pour Paris

Leila Assam - Lemag

Amina Sboui quitte les Femen qu'elle accuse d'islamophobie

Amina Sboui quitte les Femen qu'elle accuse d'islamophobie

famille

AFP

Afrique du Sud: la famille Mandela déchirée par l'héritage ANC

Afrique du Sud: la famille Mandela déchirée par l'héritage ANC

AFP

Rejoindre les Etats-Unis: une famille soudanaise entre peurs et espoirs

Rejoindre les Etats-Unis: une famille soudanaise entre peurs et espoirs

AFP

Tunisie: la famille d'un opposant assassiné exige "la vérité"

Tunisie: la famille d'un opposant assassiné exige "la vérité"