mis à jour le

DISWAY se rétablit en 2012

Ayant vu le jour le 29 avril 2010 suite à la fusion de deux distributeurs de matériels et logiciels informatiques cotés de la place, Disway, est devenu depuis le 1er opérateur de la distribution en gros de matériel informatique et télécom au Maroc.

Après avoir été touché par le printemps arabe et la baisse du budget d'investissement de l'Etat durant l'année 2011, l'année 2012 a été fructueuse pour Disway En effet, cette année a connu une l'exploitation de la nouvelle plateforme logistique impliquant une réelle optimisation des charges. 2012 a aussi été marquée par la signature du contrat de distribution des produits Apple qui a pour but de renforcer leur distribution au Maroc afin d'offrir aux utilisateurs potentiels un réseau de proximité pour leur permettre d’accéder plus facilement à la gamme Apple. Le partenariat est entré en vigueur le 17 mai 2012 et s'est concrétisé par la mise en place de 50 revendeurs Apple sur l’ensemble du Royaume à partir de septembre de la même année.

Disway a aussi lancé cette année son site e-commerce qui compte déjà 300 clients actifs. L'accès au site est très sécurisé et les revendeurs qui passent leurs commandes via le site bénéficient des meilleurs tarifs.

Disway a aussi connu une réorganisation post-fusion au niveau des RH et une restructuration des filiales. « Le changement des DG des filiales ne veut pas dire qu'ils sont incompétents et ce n'est pas un point négatif pour Disway. C'est juste que nous avons besoin de nouveau sang dans l'entrepris e» déclare M. Hakim Belmaachi, Directeur Général de Disway lors de la présentation des résultats annuels, la semaine passée.

Selon Disway, le marché a été marqué par une baisse de 3,3 % des ventes de PC à l'échelle mondiale. HP reste leader avec 16,0 % de parts de marché, (PDM), la montée de la marque Lenovo à 14,4 % en 2e position au détriment de 10,6 % pour DELL.

Le marché national a été impacté par la baisse de 7,1 % des ventes de PC en unités durant le 2e semestre 2012. HP est incontestablement, le leader sur le marché national avec 34,8 % de PDM, suivi par DELL avec 12,2 % et Lenovo avec 11,8 %.

Les indicateurs financiers 2012 marquent un manque de liquidités sur le marché national impactant ainsi le potentiel d'activité des partenaires et le marché connait une concurrence exacerbée sur tous les canaux. Un maintien de la marge brute malgré la forte concurrence est notable durant cette année. En effet, une maîtrise et la rationalisation des charges d'exploitation traduisent la baisse de 12,3 % passant de 67,6 MDh en 2011 à 59,3 MDh en 2012, soit une économie de 8,3 MDh
Les dotations ont bénéficié d'une maîtrise du risque clients combinée à une meilleure gestion de la rotation du stock. Cette performance au niveau des charges d'exploitation a permis la compensation de la baisse du CA et a bonifié le résultat d'exploitation de 18 %.

Résultats de l'exercice, une meilleure gestion du risque de change, combinée avec la maîtrise des charges d'intérêts, une réalisation d'un résultat financier de +3,7 MDh comparativement à -1,5 MDh en 2011 permettant ainsi au résultat courant 63 MDh contre 49 MDh en 2011, soit +29 %.

Malgré la position forte qu'elle occupe dans le marché marocain, et après ses nombreuses réussites durant l'année 2012, Disway vise à maintenir sa position de leadership au niveau du marché national, développer de l'activité sur la région Afrique, se rapprocher plus des partenaires et cela en capitalisant sur sa solidité financière, la puissance de son SI, son expertise logistique et son savoir-faire marketing et commercial.

 

Hajar Hamri

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

2012

AFP

Maroc: hommage émouvant

Maroc: hommage émouvant

AFP

Egypte: le nouveau Parlement se réunit, une première depuis 2012

Egypte: le nouveau Parlement se réunit, une première depuis 2012

AFP

Dopage et corruption: Diack évoque un soutien russe

Dopage et corruption: Diack évoque un soutien russe