mis à jour le

Tortures, enlèvements et disparitions forcées : Sebbar rassure et dénonce…

A en croire le SG du CNDH Mohamed Sebbar, un pur produit de l'extrême gauche et un ex-détenu politique, le Maroc a rompu définitivement avec les violations graves des droits de l’Homme, les cas d’enlèvements, de mort sous la torture et de détentions purement politiques ayant totalement disparu de notre pays. Tout en admettant l’existence de cas de torture, Mohammed Sebbar a souligné la faible prévalence de telles pratiques “qui sont, au-demeurant, signalées partout dans le monde”. Il n’existe par contre, fait-il observer, aucun phénomène de torture systématique entrant dans le cadre d’une politique délibérée de l’Etat, de l’affirmation même du rapporteur spécial de l’ONU sur la torture, Juan Mendez qui a récemment rendu public son rapport sur la mission qu’il avait effectuée du 15 au 22 septembre dernier dans nombre de commissariats de police et d’établissements pénitentiaires du Royaume.

En ce qui concerne le traitement réservé aux affaires de torture présumée, l’ex- patron de Forum Justice et Vérité appelle que le recours à des expertises médicales, de façon spontanée ou suite à une requête de la défense, soit pratiqué à plus grande échelle par les tribunaux, selon les dispositions du Code pénal. Si les actes de torture dans notre pays restent, généralement, bénins et peu fréquents, le phénomène de surpopulation carcérale, avec son lot de problèmes et de carences, suscite, lui, l’inquiétude, prévient-il. Selon lui, ce phénomène s’explique en grande partie par le recours massif, parfois abusif, à la détention préventive qui augmente la pression sur les établissements pénitentiaires, ainsi que par la sous-utilisation des peines alternatives prévues par la loi et la lenteur des procédures judiciaires. En plus d’être responsable de la détérioration des conditions d’hébergement et de l’état de santé des prisonniers, la surcharge dans les prisons favorise la récidive, en ce sens qu’elle rend impossible toute insertion ou rééducation des détenus, note le SG du CNDH.

LNT

enlèvements

AFP

Les enlèvements en mer au plus haut depuis dix ans

Les enlèvements en mer au plus haut depuis dix ans

AFP

Violents affrontements au Soudan du Sud: viols, enlèvements et incendies (ONU)

Violents affrontements au Soudan du Sud: viols, enlèvements et incendies (ONU)

AFP

Côte d'Ivoire: près de 1.000 interpellations liées aux enlèvements d'enfants

Côte d'Ivoire: près de 1.000 interpellations liées aux enlèvements d'enfants