mis à jour le

Un Marocain bientôt sur le toit du monde…

Pour la première fois, un Marocain va tenter d'atteindre le sommet du mont Everest. Il s'agit de Nacer Ibn Abdeljalil, qui a décidé de mettre en suspens sa carrière pour aller affronter la nature, à la «conquête» du plus haut sommet du monde. Issu de la finance, Nacer est âgé de 33 ans, il veut aller au bout d'un rêve qu'il cultive depuis quelques temps. S'il est un sportif endurci, puisqu'il pratique le sport depuis son jeune âge, d'abord avec le tennis, ensuite avec les sports d'endurance, tels le martahon (Casablanca, Valence, Londres, New York, …) et le triathlon, son histoire avec l'alpinisme n'est pas très ancienne. Elle remonte à la période où il travaillait dans une banque à Londres. Une rencontre avec un collègue autrichien allait changer sa vision des choses, alors qu'il pensait avoir réalisé nombre d'exploits.  Son ambition pour l'alpinisme grandissait donc de plus en plus. Lorsqu'il décida d'accompagner son ami autrichien dans une compétition, il fût séduit par cette belle expérience. Il allait ainsi gravir le Mont-Blanc, l'Aconcagua et le McKinley, avant de tenter le Mont Everest. «L'alpinisme se fait en pleine nature, on est transcendé par la beauté des paysages, on est détaché de la ville, les petits détails de luxe et du confort n'ont pas la même importance, on relativise.», explique Nacer Ibn Abdeljalil, lors d'une conférence de presse tenue à Casablanca le lundi 25 mars.

Grâce au soutien de Madurel, maison des tissus d'ameublement haut de gamme, Nacer pourra ainsi aller au bout de son rêve. Un rêve que de nombreux Marocains partagent avec lui, celui de voir le drapeau national flotter au sommet de l'Everest.

« Madurel a cru en mon rêve et n'a pas hésité à me soutenir dès le début pour me lancer dans ce défi sportif et ce challenge national en portant haut les couleurs du Maroc. », dixit Nacer Ibn Abdeljalil. Et de poursuivre «En tentant de relever ce défi, je veux également motiver les jeunes à se dépasser pour réaliser leur rêve»

L'expédition qui coûte quelque deux millions de dirhams, débute ce vendredi 29 mars,  et se poursuivra durant deux mois.

Les alpinistes devront affronter Mère nature, par des températures qui peuvent aller jusqu'à -60 %, et des terrains très difficile.  L'Everest culmine à 8.848 mètres d'altitude dans le Majalangur Himal, un massif de l'Himalaya, ce qui en fait le point culminant de l'Asie et le plus haut sommet du monde.

L'ascension se déroulera en plusieurs étapes. La 1ère a pour objectif l'acclimatation et durera près d'un mois en faisant plusieurs fois des aller-retours entre le camp de base et les camps intermédiaires installés au fur et à mesure sur la montagne. Nacer va rejoindre une expédition anglaise, composée de 20 personnes.  Pour éviter les risques d'oedèmes pulmonaires et cérébraux, qui font partie des risque majeur de cette ascension, Nacer sera équipé de bouteille d'oxygène pour combler la déficience en oxygène.

Chaque année entre 800 et 1000 personnes tentent d'atteindre le sommet de l'Everest avec un taux de réussite de 30 %.

Leila Ouazry

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

marocain

AFP

CAN: le Marocain Sofiane Boufal forfait

CAN: le Marocain Sofiane Boufal forfait

AFP

La romancière Slimani défend les homosexuels sur un site marocain

La romancière Slimani défend les homosexuels sur un site marocain

AFP

JO-2016: le boxeur marocain remis en liberté provisoire

JO-2016: le boxeur marocain remis en liberté provisoire