mis à jour le

Itinéraire - Du souk à la télévision

Certains noms propres annoncent la destinée de ceux qui le portent, il en est ainsi pour Maltese. Jean Maltese est un aventurier. Né dans un souk à Tunis, il a été à la fois un artiste et un homme de télévision. Or il faut avoir la force de la persuasion, le talent de la présentation et l'obstination dans la réalisation pour être un personnage dans ce monde de l'image. Un « Maltese » ne peut être qu'un homme atypique, et, dès ses quinze ans, Jean quitte son pays et part sans bagages ni relations, mais des rêves plein la tête, vers la ville lumière. Ce Rastignac de Saint-Germain-des-Près, élève du Cours Simon, devient acteur et compositeur, à la guitare, entre autres. Il passe au petit conservatoire de la chanson de Mireille où il est même lauréat finaliste du grand prix international des variétés de 1963. Homme de radio, journaliste, présentateur des journaux télévisés pendant dix ans, il connait la planète comme sa poche. Jean Maltese a connu tout de la télévision : l'image en noir et blanc, puis son passage vers la couleur, la naissance de la publicité, la création des chaînes privées puis celle des chaînes satellites. L'artiste s'est effacé devant le journaliste. C'est l'enquêteur qui a fréquenté tous les hommes et les femmes qui ont marqué l'histoire de notre époque. Mais surtout Jean Maltese est modeste, il dit : « Je suis une éponge, j'absorbe tout ce que je peux, et c'est ainsi que j'ai appris à devenir ce que je suis. » Alain Husson-Dumoutier Artiste de l'UNESCO pour la Paix

Africa n°1

Ses derniers articles: Les coups de coeur du 24/06/13  Mali : l'UE débloque 90 millions pour "consolider" l'Etat  Afrique du Sud : un syndicat veut doubler les salaires dans les mines 

télévision

AFP

RDCongo: un journaliste de la télévision publique tué par balles

RDCongo: un journaliste de la télévision publique tué par balles

AFP

RDC: une télévision d'opposition privée de sa fréquence

RDC: une télévision d'opposition privée de sa fréquence

fat shaming

Les présentatrices égyptiennes jugées trop grosses pour travailler

Les présentatrices égyptiennes jugées trop grosses pour travailler