mis à jour le

Etats-Unis: 9 ans de prison pour un Erythréen engagé avec les shebab somaliens

Un Erythréen qui avait quitté la Suède, où il vivait légalement, pour s'engager avec les insurgés islamistes somaliens shebab, a été condamné à New York à plus de 9 ans de prison.

Mohamed Ibrahim Ahmed, 38 ans, avait été arrêté au Nigeria en 2009 avant d'être extradé vers les Etats-Unis, où il avait plaidé coupable en juin 2012. Il était accusé d'avoir apporté son soutien aux shebab, considérés comme une organisation terroriste par Washington, et d'avoir reçu d'eux un entraînement militaire.

Il a été condamné mercredi à 111 mois de prison.

"Mohamed Ibrahim Ahmed a voyagé des milliers de kilomètres pour s'engager avec les shebab, pour les aider à mener leur campagne de terreur et pour apprendre leur +art du combat+", a commenté le procureur de Manhattan Preet Bharara dans un communiqué.

prison

AFP

Un ex-chef de guerre libérien condamné

Un ex-chef de guerre libérien condamné

AFP

Afrique du Sud: appel rejeté pour une femme condamnée

Afrique du Sud: appel rejeté pour une femme condamnée

AFP

Israël: plus de 200 migrants africains illégaux vont être libérés de prison

Israël: plus de 200 migrants africains illégaux vont être libérés de prison

shebab

AFP

Somalie: les frappes américaines "en train d'éradiquer" les shebab assure l'Union africaine

Somalie: les frappes américaines "en train d'éradiquer" les shebab assure l'Union africaine

AFP

Kenya: deux morts dans une attaque présumée shebab

Kenya: deux morts dans une attaque présumée shebab

AFP

Somalie: 13 shebab tués dans une nouvelle frappe américaine

Somalie: 13 shebab tués dans une nouvelle frappe américaine

Somaliens

AFP

Les réfugiés somaliens de Dadaab regrettent d'être rentrés au pays

Les réfugiés somaliens de Dadaab regrettent d'être rentrés au pays

AFP

Etats-Unis: les Somaliens du Minnesota ont peur des représailles

Etats-Unis: les Somaliens du Minnesota ont peur des représailles

AFP

L'UA reconnaît le meurtre de civils somaliens lors d'un mariage

L'UA reconnaît le meurtre de civils somaliens lors d'un mariage