mis à jour le

Habib Kazdaghli et son avocat devant le tribunal de Tunis le 28 mars 2013. FETHI BELAID / AFP
Habib Kazdaghli et son avocat devant le tribunal de Tunis le 28 mars 2013. FETHI BELAID / AFP

Le doyen hostile au niqab va-t-il finir par être jugé?

Le tribunal de la Manouba a reporté le verdict de l'affaire qui oppose Habib Kazdaghli à deux étudiantes en niqab.

Habib Kazdaghli n'est pas encore fixé sur son sort. Le tribunal de première instance de la Manouba, près de Tunis, a reporté au 4 avril le jugement qu'il devait rendre ce jeudi 28 mars. 

Le doyen de la faculté des lettres, des arts et des humanités de la Manouba (banlieue de Tunis), Habib Kazdaghli, est inculpé d'«acte de violence commis par un fonctionnaire dans l'exercice de ses fonctions». Un délit passible de 5 ans de prison. Ce n'est pas la première fois que le jugement est reporté. Déjà, au mois de juillet, le tribunal avait différé l'annonce du verdict. 

Les faits remontent au mois de mars 2012, lorsque deux étudiantes portant le voile intégral ont mis à sac son bureau. L'une d'entre elles, qui avait été exclue de la faculté pour avoir porté le niqab en salle de cours, accuse l'universitaire de l'avoir giflée, ce qu'il dément. Les deux jeunes filles sont poursuivies dans ce même procès pour avoir mis à sac le bureau du doyen.

Laïcité

Pendant plusieurs semaines, professeurs et étudiants s'étaient livrés un combat acharné autour d'une question: le port du niqab dans l'enceinte de la faculté. En novembre 2011, grèves et manifestations s'enchaînaient pour réclamer le droit aux femmes d'assister aux cours et de passer leurs examens couvertes du voile intégral. Des revendications auxquelles les professeurs et le doyen n'ont jamais répondu.

Depuis près d'un an, l'affaire du doyen de la Manouba alimente un bras de fer plus profond entre laïcs et islamistes en Tunisie. Un rassemblement de soutien à Habib Kazdaghli s'est tenu devant le tribunal, à l'appel de l'Association tunisienne de défense des valeurs universitaires (ATDVU). Des dizaines d'associations signataires d'un «Manifeste de soutien au doyen Habib Kazdaghli« s'inquiète de voir la justice tunisienne impuissante face à une affaire «éminemment politique»

Slate Afrique avec AFP

Slate Afrique avec AFP

Slate Afrique avec AFP

Ses derniers articles: En Tunisie, la grenade est la star de l'automne  L'escrimeuse Inès Boubakri dédie sa médaille d'or à « la femmes tunisienne»  En Afrique du Sud, des élections municipales cruciales pour l'ANC 

report

AFP

Présidentielle contestée au Liberia: report de l'audience de la Cour suprême

Présidentielle contestée au Liberia: report de l'audience de la Cour suprême

AFP

Kenya: face aux tensions, report de l'élection dans les fiefs de l'opposition

Kenya: face aux tensions, report de l'élection dans les fiefs de l'opposition

AFP

Kenya: pas de crise constitutionnelle en cas de report des élections (procureur général)

Kenya: pas de crise constitutionnelle en cas de report des élections (procureur général)

verdict

AFP

Le Kenya attend le verdict de la Cour suprême pour la présidentielle

Le Kenya attend le verdict de la Cour suprême pour la présidentielle

AFP

Verdict définitif pour Hissène Habré, jugé pour crimes contre l'humanité

Verdict définitif pour Hissène Habré, jugé pour crimes contre l'humanité

AFP

Disparus du Novotel en Côte d'Ivoire: verdict attendu en soirée

Disparus du Novotel en Côte d'Ivoire: verdict attendu en soirée

procès

AFP

Mali: une association réclame la reprise du procès du chef de l'ex-junte

Mali: une association réclame la reprise du procès du chef de l'ex-junte

AFP

Maroc: le leader du mouvement de contestation hospitalisé pendant son procès

Maroc: le leader du mouvement de contestation hospitalisé pendant son procès

AFP

Maroc: brève reprise du procès du leader de la contestation dans le Nord

Maroc: brève reprise du procès du leader de la contestation dans le Nord