mis à jour le

En fuite ,Alias Abou Iyadh veut la tête d’Ali Laârayedh

Alias Abou Iyadh ,chef du groupe islamiste radical « Ansar al Charia » a menacé mercredi 27 mars de renverser le gouvernement provisoire conduit par les islamistes d’Ennahdha.

Seifallah Ben Hassine, plus connu Alias Abou Iyadh, affirme sur son site Internet qu’il jettera le chef du gouvernement provisoire, Ali Laârayedh, dans les «oubliettes de l’histoire» si le gouvernement s’attaque à son organisation. Dans une interview diffusée mardi par le journal français Le Monde, Ali Laârayedh affirme que «Abou Iyadh est bien impliqué dans l’attaque de l’ambassade américaine à Tunis ( 14 septembre dernier ) et dans des questions de violence et de trafic d’armes» qui menacent la sécurité en Tunisie.

Les salafistes tunisiens conduits par Seifallah Ben Hassine souhaitent appliquer en Tunisie une interprétation littérale des principes de l’islam. En décembre, Ali Laârayedh a annoncé l’arrestation de 16 islamistes radicaux constituant des stocks d’armes dans le but d’instaurer par la force un Etat islamique. Abou Ayad est toujours recherché par la police depuis l’attaque de l’ambassade des Etats-Unis qui s’est soldée par la mort de quatre personnes.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

fuite

AFP

Ebola: la Sierra Leone en alerte après la brève fuite de deux malades

Ebola: la Sierra Leone en alerte après la brève fuite de deux malades

AFP

Nigeria:

Nigeria:

AFP

Tunisie: 23 suspects arrêtés après l'attentat du Bardo, au moins quatre en fuite

Tunisie: 23 suspects arrêtés après l'attentat du Bardo, au moins quatre en fuite