mis à jour le

CHU-Gabriel Touré : Un agent de gardiennage indélicat

Hôpital Gabriel Touré

Le service de gardiennage de l'hôpital Gabriel Touré est assuré, depuis plusieurs années, par une société dénommée MADIC (Maïga et Dicko associés). Si certains des agents de cette société font correctement leur travail en respectant les consignes données par la Direction de l'hôpital, d'autres se croient tout permis. C'est le cas d'un certain Adama Diarra qui n'a pas le moindre respect envers les usagers de Gabriel Touré.
Certaines sociétés de gardiennage procèdent généralement à des recrutements tous azimuts. Elles ne tiennent pas compte des clauses du contrat qui les lient aux structures étatiques et privées. Il est cependant dit, que les sociétés doivent recruter des agents qui ont au moins le niveau DEF. Ce qui n'est d'ailleurs pas le cas chez MADIC.
Le jeudi 21 mars dernier, vers 11 heures, nous avons été témoin du comportement discourtois, grossier, pour ne pas dire sauvage d'un certain Adama Diarra, un jeune homme d'une trentaine d'année, de taille moyenne et de teint clair, envers des personnes de peaux blanches (arabes, touareg du Nord), des patients et leurs accompagnateurs à l'entrée principale des guichets. Pour cet homme n'ayant jamais été à l'école, en tout cas ne comprenant rien en français, mais en charge de contrôler les dossiers médicaux, maintenir l'ordre à l'entrée de l'hôpital, est une mission qui équivaut à offenser les patients et autres usagers du service hospitalier.
Agent MADIC, notre Adama Diarra, est très mal apprécié dans son travail. Certains qui ont accepté de témoigner, disent qu'il leur arrive des fois à glisser des pièces de 500 F CFA pour pouvoir rentrer payer des frais de prestation aux guichets. Ce qui est encore plus surprenant chez l'inculte, il ne sait ni lire une ordonnance, ni comprendre ce que certains usagers, notamment nos frères touareg ne s'exprimant pas en bambara voudraient lui expliquer. Sa réaction : ces hommes à peau blanche après avoir été insultés, ont été purement et simplement chassés de l'hôpital alors qu'ils voulaient payer, dossiers médicaux en main, des frais d'analyses au guichet. Quelle antipathie !!!
Les actes de cet agent indélicat de MADIC n'honorent pas la nouvelle direction du CHU-Gabriel Touré pilotée par un homme de rigueur, Lancéni Konaté. Ils n'honorent pas non plus la société MADIC qui depuis plusieurs années bénéficie de la totalité de marché de gardiennage de l'hôpital. Alors les responsables du centre hospitalier et ceux de MADIC ne doivent-ils pas prendre leurs responsabilités vis-à-vis du comportement malsain d'Adama Diarra ?
A suivre donc...
Sékou Coulibaly

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé