mis à jour le

PATERNITE DE LA BI-BANCARISATION L’ingénieur financier Kéba Diop traduit la Société Générale en justice

L'initiateur du projet Transcompte, M. Kéba Diop, ingénieur financier et économique, a tenu, hier à Dakar, un point de presse, pour internationaliser son combat contre le directeur général du département migrant du Groupe Société Générale. Il accuse ce dernier d'avoir volé son «Projet Transcompte», sur la bi-bancarisation ou compte double pour les immigrés.


La bi-bancarisation est un phénomène nouveau dans les banques. Mais, sa paternité pose problème. D'ailleurs, le sénégalais Kéba Diop, ingénieur en finance et économie, a traduit en justice le directeur général du département migrant du Groupe Société Générale en France, pour vol de propriété intellectuelle. «Il a mis sa signature sur la paternité du projet, raison pour laquelle, il a été promu, directeur général du département migrant du Groupe Société Générale en France. Il a même été considéré comme étant à l'origine dudit projet», confie-t-il, précisant que M. Eric Chevalier a copié le projet, en changeant le nom, qu'il a intitulé «Votre Banque ici et là-bas». Ce projet est commercialisé par le groupe Société générale qui fait plus d'1 milliard d'euro de chiffre d'affaire, par an. Ce projet, copié dans toutes les langues, est plus connu sous le nom de bi-bancarisation.
«La banque a pris deux bonnes années pour mettre en place ce projet en 2007. Mais, j'ai su que M. Chevalier a volé mon projet en 2008. C'est alors que j'ai décidé d'attaquer en justice la société générale, parce qu'il y travaillait. La société générale a tenté de nier les faits. Cette personne à qui j'ai présenté l'intégralité de mon projet, pour avoir une collaboration, est partie dire aux gens qu'il ne me connait pas, qu'il ne m'a jamais vu et que je raconte des conneries. D'ailleurs, ce combat n'est pas le mien mais, celui de tout le collectif dénommé 'Doléji', qui défend l'intérêt des étudiants. Nous avons constaté qu'il y a beaucoup d'étudiants qui ont été lésés, des projets de mémoires sont souvent repris par d'autres personnes, à d'autres fins», poursuivra-t-il, tout en demandant l'appui des autorités.
Pour rappel, ce projet dénommé «Transcompte», créé en 2003, a remporté plusieurs prix, en 2004, comme meilleur mémoire de l'Ecs. Ce modèle de commercialisation d'un type de compte bancaire, est un compte double qui permet à l'immigré de disposer simultanément d'un compte en France et d'un autre, dans son pays d'origine.
Fara MENDY
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

paternité

group promo consulting

Confidence " L'Imam de mon quartier m'a engrossée, il refuse de reconnaitre la paternité de l'enfant "

Confidence " L'Imam de mon quartier m'a engrossée, il refuse de reconnaitre la paternité de l'enfant "

group promo consulting

Karim Wade à un proche : "Personne ne peut me coller la paternité de cette fortune que l’on m’attribue injustement"

Karim Wade à un proche : "Personne ne peut me coller la paternité de cette fortune que l’on m’attribue injustement"

société

AFP

Société Générale lance une nouvelle banque alternative en Afrique

Société Générale lance une nouvelle banque alternative en Afrique

AFP

Elections kényanes: le gouvernement cible 2 organisations de la société civile

Elections kényanes: le gouvernement cible 2 organisations de la société civile

AFP

RDC: Kabila veut "renforcer son pouvoir", selon la société civile

RDC: Kabila veut "renforcer son pouvoir", selon la société civile

justice

AFP

L'affaire Grace Mugabe devant la justice sud-africaine

L'affaire Grace Mugabe devant la justice sud-africaine

AFP

Kenya: les clés pour comprendre la contestation en justice de la présidentielle

Kenya: les clés pour comprendre la contestation en justice de la présidentielle

AFP

Nigeria: La justice saisit 21 millions de dollars

Nigeria: La justice saisit 21 millions de dollars