mis à jour le

Le gouvernement Laârayedh bouge après la mise en garde des américains

Le ministère de l’intérieur a annoncé, ce mercredi 27 mars, qu'il a commencé à mettre en place des cellules de crise pour combattre « l'activité terroriste » face à l'émergence de groupes jihadistes  . Cette annonce intervient après le passage à Tunis du général américain Carter Ham, commandant des forces américaines en Afrique (Africom) et sa mise en garde contre l'implantation d'al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) en Tunisie.

« Nous avons lancé la mise en place de cellules de crise pour surveiller les activités terroristes sur la frontière ( Algérie, Libye ) et dans le maquis, face à la montée du courant  islamiste salafiste extrémiste et à l'existence de réseaux d'enrôlement », a déclaré le ministre tunisien de l'Intérieur, Lotfi Ben Jeddou, à l'Assemblée nationale constituante (ANC).

Le ministre de l'intérieur a également indiqué que ces cellules anti-terroristes travailleront sous le contrôle du Conseil supérieur de la sécurité et devront également suivre des crimes terroristes incluant l'embrigadement de jeunes Tunisiens pour le jihad en Syrie et au Mali ( des milliers de terroristes tunisiens sont partis  pour le Jihad en la Syrie et onze  terroriste tunisiens ont été tués lors de l’attaque contre le groupe gazier d’Ain-Amenas en Algérie ) . Le parquet tunisien a déjà ouvert une enquête sur le recrutement de Tunisiens pour rejoindre les rangs des islamistes en Syrie. De son côté, la presse a pointé du doigt des prédicateurs qu'elle accuse d'encourager le ralliement de Tunisiens à la rébellion contre le régime syrien.

Les américains mettent en garde d'une implantation d'Aqmi en Tunisie

Cette annonce de la création d'une cellule de crise anti-terroriste en Tunisie coïncide avec la visite du général Carter Ham qui a fait une brève escale, mardi, à Tunis où il a rencontré le chef du gouvernement provisoire Ali Laârayed, le ministre de l'Intérieur et le chef d'état-major inter-armées. A la suite de ces entretiens, le commandant des  forces  de l'Africom a lancé une mise en garde contre la menace d'Aqmi dans la région du Maghreb et son implantation en Tunisie.

« La menace d'al-Qaïda dans la région est très sérieuse et il me paraît très clair qu'al-Qaïda veut s'établir en Tunisie », a averti le général Carter Ham tout en se disant « convaincu » que le gouvernement tunisien était « totalement engagé à empêcher Aqmi de prendre pied en Tunisie ».

En ce qui concerne cette question, dans une interview accordée au journal français Le Monde, daté de ce mercredi 27 mars, le chef du gouvernement provisoire , Ali Laârayedh, a indiqué que depuis plusieurs mois le ministère de l'Intérieur travaille sur des réseaux de trafiquants d'armes tout en assurant qu' « il n'y a pas de camps d'entraînement ( jihadiste ) en Tunisie mais quelques individus qui se sont réfugiés dans les montagnes et que nous les poursuivons », a-t-il dit, avant d’ajouter : « Nous ne sommes pas à l'abri du terrorisme, vu nos frontières difficiles à garder et ce qui se passe en Libye [...] Et puis nous avons une guerre, pas très loin, au Mali », a souligné le Premier ministre tunisien.

Ali Laârayed a, par ailleurs, confirmé que le chef du groupe Ansar al-Charia, Abou Iyadh, est toujours recherché et est bien impliqué dans l'attaque contre l'ambassade américaine à Tunis le 1vendredi 14 septembre dernier. Abou  Iyadh est parvenu, à trois reprises, à déjouer son arrestation alors que Laârayedh était ministre de l’intérieur .

De grands soupçons pèsent sue le mouvement islamiste Ennahdha ,au pouvoir ,d’avoir fermé l’oeil sur ces réseaux de recrutement

gouvernement

AFP

Le gouvernement tunisien planche sur des mesures sociales après la contestation

Le gouvernement tunisien planche sur des mesures sociales après la contestation

AFP

Tunisie, des manifestants lancent un carton jaune au gouvernement sur l'austérité

Tunisie, des manifestants lancent un carton jaune au gouvernement sur l'austérité

AFP

Tuerie en Casamance: le gouvernement va réprimer plus sévèrement le trafic de bois (ministre)

Tuerie en Casamance: le gouvernement va réprimer plus sévèrement le trafic de bois (ministre)

garde

AFP

Zimbabwe: l'armée a mis en garde Mugabe contre un "lynchage"

Zimbabwe: l'armée a mis en garde Mugabe contre un "lynchage"

AFP

L'ONU met en garde contre la hausse de la résistance aux antimicrobiens

L'ONU met en garde contre la hausse de la résistance aux antimicrobiens

AFP

Zambie: le président met en garde ceux qui lui dénient un nouveau mandat

Zambie: le président met en garde ceux qui lui dénient un nouveau mandat

Américains

AFP

Les élus américains s'inquiètent de la présence militaire en Afrique

Les élus américains s'inquiètent de la présence militaire en Afrique

AFP

Niger: d'autres soldats américains dans la zone au même moment

Niger: d'autres soldats américains dans la zone au même moment

AFP

Soldats américains tués au Niger: le ministre américain de la Défense questionné

Soldats américains tués au Niger: le ministre américain de la Défense questionné