mis à jour le

Le président sud-africain Jacob Zuma reçoit Caster Semenya. Siphiwe Sibeko / Reuters
Le président sud-africain Jacob Zuma reçoit Caster Semenya. Siphiwe Sibeko / Reuters

Caster Semenya, Jeanne d'Arc des antipodes

Inconnue il y a trois semaines, Caster Semenya est devenue la nouvelle idole de l'Afrique du Sud.

Qui, hier encore, pouvait imaginer que l'affaire Semenya prendrait une telle ampleur? Souvenons-nous. Tout commence à Berlin, au beau milieu du mois d'août et des Mondiaux d'athlétisme. Au départ cela prend la forme d'une bien triste affaire sportive, avec en toile de fond les toujours croustillantes interrogations sur la «véritable» identité sexuelle d'un(e) athlète. Deux semaines plus tard c'est désormais une histoire nationale sud-africaine sur fond d'accusation de racisme; une histoire identitaire qui n'est pas sans quelques curieuses résonnances françaises.

L'histoire de Semenya donnera-t-elle un jour naissance à un «livre d'amour» dédié «aux âmes simples, aux cœurs fous, aux enfants, aux vierges, aux anges...», comme celui consacré à Jeanne d'Arc, signé Joseph Delteil et publié chez Grasset. Notre exemplaire porte le n° 2.342. Il est sorti en 1925 des presses de l'Imprimerie F. Paillart d'Abbeville (Somme); une cité qui s'est longtemps vantée de n'avoir jamais été prise et qui à ce titre se faisait, dit-on, appeler «Abbeville la pucelle».

La Jeanne de Delteil a 18 ans, le même âge que celui de Caster aujourd'hui. On sait à quel point le cas Jeanne d'Arc avait pu embarrasser les différents responsables politiques, religieux et militaires qui y furent confrontés; de Chinon à Rouen, de Londres à Rome. L'affaire Semenya embarrasse bigrement aujourd'hui les responsables internationaux de l'athlétisme.

Faudra-t-il fondre la médaille d'or qui lui a été offerte sous le ciel berlinois dès lors que la science et la médecine démontreraient que cette jeune fille de 18 ans n'est pas de sexe féminin véritable? Certains pensent que oui, au non de l'intégrité biologique et de la morale sportive; d'autres s'interrogent encore, peut-être au nom d'une forme de compassion moderne.

Berlin, août 2009. 800 mètres dames. Caster court en 1'55"45 soit nettement plus d'une seconde de mieux que son record personnel établi le 31 juillet. Sur cette distance Caster Semenya a progressé de huit secondes en un an. Loin, très loin, derrière elle la Kenyane Janeth Jepkosgei, tenante du titre, et de la Britannique Jenny Meadows: laissées à plus de deux secondes et cinq mètres sur la piste berlinoise. «J'ai pris la tête dans les derniers 400 mètres et je les ai tuées, vient de raconter à Pretoria Caster Semenya, tout sourire. Elles n'ont pas pu suivre la course. C'était génial!»

Joseph Delteil:

«Jeanne s'échappe de la Cour, le soir, galope toute la nuit, dans une sorte de fureur sacrée, ivre de mouvement et d'étoiles. Elle se jette dans Lagny-sur-Marne. Franquet d'Arras, partisan bourguignon, l'y assiège. Elle le bat, le fait prisonnier, l'égorge avec délices... Ah ! de nouveau cette odeur de sang, forte aux forts!»

Delteil raconte encore les deux fois où l'on entreprit de vérifier la réalité de l'état corporel qui permettait de se faire appeler autrement que Jeanne d'Arc. L'affaire était d'importance.

«Il était admis au Moyen Age que la virginité formait talisman contre le Démon, que le Diable n'avait aucune prise, aucun pouvoir sur une pucelle. Si Jeanne était pucelle, l'hypothèse de sorcellerie tombait» écrit-il.

Le 8 mars 1429, trois grandes dames de la Cour —Yolande d'Anjou, Jeanne de Preuilly et Jeanne de Mortemer— sont appelées pour pratiquer la visite sanitaire d'une femme habillée en homme. L'une des visiteuses, myope, avait chaussé des lunettes d'écaille. Delteil: «Il fallait s'assurer de visu non seulement de l'intégrité mais du sexe même de Jeanne d'Arc. Car certains avaient craint d'avoir affaire à un homme.»

L'opération fut concluante. Il fallut rendre hommage à la vérité. «On trouva que c'estait une vraye et entière pucelle, sans corrupcion ni violence.» Deux ans plus tard, sur l'ordre de l'évêque Cauchon, on recommença la même inspection. Il se murmure aussi qu'un Anglais tenta, alors, d'abuser d'elle.

Près de six siècles ont passé. C'est une démarche voisine sinon comparable que réclame aujourd'hui la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) aux responsables sud-africains de ce sport. Il va falloir un rapport établissant ce qu'il en est. Pas de grandes dames de la Cour cette fois mais un collège composé de gynécologues, d'urologues et endocrinologues, de généticiens, d'internistes et de psychologues.

Mais ce collège sera-t-il constitué? Ce rapport sera-t-il rédigé? C'est peu vraisemblable tant il y a unanimité nationale en Afrique du Sud où l'on se dit scandalisé que l'IAAF puisse simplement oser formuler une telle requête.

«Inconnue il y a trois semaines. Humiliée la semaine dernière. Caster Semenya est devenue quelques jours plus tard la nouvelle idole de l'Afrique du Sud. La championne du monde du 800 mètres a reçu un accueil triomphal le 25 août à son retour au pays nous expliquait il y a peu Pierre Malet:

«Des milliers de ses compatriotes s'étaient réunis pour lui faire un accueil digne de Madonna ou de Mandela, Tous les médias sud-africains ont consacré leur Une au retour au pays de la nouvelle héroïne. Winnie Mandela, elle-même, était là pour lui apporter son soutien. Les grands médias occidentaux sont accusés de racisme.»

Pour Julius Malema, patron des jeunes du Congrès national africain (ANC), le parti au pouvoir: «Cette décision est raciste et sexiste. Elle tient selon lui au fait que Semenya est noire et qu'elle a battu des concurrentes européennes». «Nous tenons à exprimer notre mécontentement face à la manière dont Mlle Semenya a été traitée, a pour sa part déclaré Jacob Zuma, président sud-africain qui s'exprimait au nom du gouvernement devant la presse à Pretoria. C'est une chose de faire en sorte qu'aucun athlète ne dispose d'un avantage injuste sur les autres, c'en est une autre que d'humilier en public un honnête professionnel et un athlète compétent.» Un ou une? Problème, sans doute, de traduction.

Sans doute les athlètes d'aujourd'hui ne sont-elles plus les saintes de jadis. Jeanne était née à Domrémy le jour de l'Ephiphanie.

«Il suffit qu'elle lève le doigt pour que l'eau de la Meuse coule sous le pont infinitésimal, pour que les cerisiers fleurissent dans le jardin, pour que la cloche tinte dans l'église. Les phénomènes naturels sont à ses ordres, et le hasard lui sert de page. Car elle ne doute pas de son pouvoir, et la foi est la seule réalité.»

Caster, quant à elle, est originaire d'un village de la province du Limpopo, l'une des régions les plus déshéritées d'Afrique du Sud.

On n'a pas, semble-t-il, gardé trace de propos concernant Jeanne tenus par son père «C'est ma petite fille. Je l'ai élevée et je n'ai jamais douté de sa féminité. C'est une femme et je peux le répéter un million de fois a quant à lui déclaré à la presse le père de Caster. J'ai changé ses couches, je sais que c'est une femme. Quelle meilleure preuve voulez-vous ?»

Les résonances ont leurs limites. On connaît la suite pour Jeanne. Chinon, Orléans, Reims et la place du Vieux-Marché de Rouen. Peu de temps après avoir été brûlée vive Jeanne bénéficia d'un procès en réhabilitation. Après avoir été humiliée par les maîtres du monde de l'athlétisme Caster est glorifiée dans son pays. Son chemin de croix est désormais chiffré. Le record du monde du 800 mètres dames (1 min 53 s 28) est détenu par la Tchèque Jarmila Kratochvílová depuis 1983. Quant au record du monde masculin il est la propriété depuis 1997 du Danois (originaire du Kenya) Wilson Kipketer; en 1 min 41 s 11.

Jean-Yves Nau

Jean-Yves Nau

Journaliste et docteur en médecine, Jean-Yves Nau a été en charge des questions de médecine, de biologie et de bioéthique au Monde pendant 30 ans. Il est notamment le co-auteur de «Bioéthique, Avis de tempête».

Ses derniers articles: Ebola: les compagnies aériennes n'écoutent plus l'OMS  Ebola: Après le ZMapp des Etats-Unis, voici le VSV-EBOV canadien  Ebola: on va tester le ZMapp au Liberia 

athlétisme

JO 2016

Derrière les records de Rudisha et Van Niekerk, la méthode douce des grands-parents

Derrière les records de Rudisha et Van Niekerk, la méthode douce des grands-parents

JO 2016

Comment le Nigeria se fait dépouiller de ses athlètes aux JO

Comment le Nigeria se fait dépouiller de ses athlètes aux JO

Jeux olympiques

Faute d'argent, les athlètes nigérians ont failli ne pas pouvoir partir aux JO

Faute d'argent, les athlètes nigérians ont failli ne pas pouvoir partir aux JO

Caster Semenya

Athlétisme

Caster Semenya: la championne sud-africaine controversée de retour

Caster Semenya: la championne sud-africaine controversée de retour

Londres 2012

Les champions olympiques africains d'hier et d'aujourd'hui

Les champions olympiques africains d'hier et d'aujourd'hui

Journée de la femme

Les femmes à l'honneur sur Slate Afrique

Les femmes à l'honneur sur Slate Afrique

hermaphrodisme

polémique

En Afrique du Sud, on ne badine pas avec le sexe

En Afrique du Sud, on ne badine pas avec le sexe

polémique

C'est madame ou monsieur Semenya?

C'est madame ou monsieur Semenya?