mis à jour le

L’érection du département de Podor en région administrative répond aux exigeances de développement économique social et culturel (Par Djibril Ba)

Le Département de Podor, vaste d'une superficie plus importante que celles des régions de Kolda, Sédhiou, Fatick et Thiès soit 12 947 km2, d'une population de 341 255 habitants et d'une densité de 25 habitants au km2 est coincé entre le Département de Dagana et la Région de Matam. Ce département aux potentialités immenses qui peut être le grenier et la Californie du Sénégal a besoin de souffler puisqu'il étouffe. Et pour sortir cette zone de sa léthargie, seule son érection en chef lieu de région peut aider ses valeureux fils de profiter de son développement, mieux encore de fixer les milliers de jeunes dans leur terroir.

Sur le plan de la déconcentration administrative, le Département de Podor compte quatre (4) arrondissements : Thillé Boubacar, Gamadji Saré, Cas Cas et Saldé. Cette zone, fait face à quatre (4) Départements du côté mauritanien. Et Sur le plan de la décentralisation, Podor compte vingt deux (22) Collectivités Locales, composées de dix (1O) Communautés Rurales et de douze (12) Communes.
Sur le plan agricole, sur les 240 000 ha irrigables de la vallée du fleuve Sénégal, les 140 000 ha sont localisés dans le seul Département de Podor. Podor a été l'objet d'une série de plans d'aménagement, notamment :

Le Plan Directeur de la Rive Gauche de 1998, qui est la base de l'aménagement et de développement de toute la vallée
Le Plan Directeur du Département de Podor 1983
Le Schéma hydraulique pour le développement de Podor 1998
L'Etude de faisabilité des Structures de contrôle de l'Eau des Bassins de la Vallée du Fleuve Sénégal 2006

L'Etude de faisabilité de Podor 2008
Le Département dispose d'un réel potentiel productif, lié principalement à une ressource en eau abondante : Fleuve Sénégal, Doué, Gayo et NGallenka
Selon les techniciens, rien que la seule Communauté Rurale de Guédé Village peut nourrir à elle seule, le Sénégal en tomates, et le Département à lui seul peut aussi assurer l'autosuffisance en oignon.
Le Cheptel est estimé à 768 410 têtes sur les 1 032 329 que compte l'ensemble de la Région de Saint Louis.

Sur le plan de l'éducation, le Département de Podor dispose de 18 structures préscolaires, 266 écoles élémentaires, 34 Collèges d'Enseignement Général et d'une dizaine de lycées pour la seule inspection départementale de l'éducation nationale de Podor et l'inspection académique de Saint Louis
Sur le plan sanitaire, Podor dispose de 2 Districts sanitaires. Celui de Podor qui couvre les arrondissements de Thillé Boubacar et de Gamadji Saré et les communes de la zone. Le district de Pété couvre les arrondissements de Cas Cas et de Saldé et les Communes de cette zone. Un hopital de référence à NDioum .3 Centres de Santé fonctionnels à Podor, Pété et Galoya Toucouleur et un Centre non fonctionnel à Cas Cas .Aujourd'hui l'ensemble du département compte 51 Postes de Santé et 68 Cases de Santé.

Sur le plan de la Sécurité, Podor dispose d'un camp militaire à Podor, de 3 Brigades de Gendarmerie à Podor, NDioum et Pété.
Sur le plan Protection Civile Podor dispose d'un camp de Sapeurs Pompiers.
Sur le plan de la surveillance de l'économie Podor dispose de 2 Brigades de Douanes à Podor et à Aéré Lao.

Une Maison d'Arrêt et de Correction existe à Podor.
Tous les services déconcentrés de l'Etat existent à Podor mais sont incapables de satisfaire aux besoins des populations vu leur manque de moyens et leur éloignement pour régler les problèmes avec promptitude. Il faut signaler l'inexistence du service des impôts au niveau du département, on est obligé de se déplacer jusqu'a Dagana qui doit gérer en plus des collectivités du Département de Dagana les 22 Collectivités Locales de Podor.

5 ponts ont été construits : le pont El Hadj Seydou Nourou TALL, sur le Doué entre NGuia et Podor, le pont de MBoyo Walo sur le Gayo, le pont de Madina NDiathbé sur le Doué, le pont de NGouye sur le Doué et le pont de Fanaye. Le pont de NDioum est en construction.
Sur le plan Communication Podor dispose de 4 Radios Communautaires 2 à Pété (Pété FM et Fouta FM), Radio Gaynako à Namarel et Radio Cas Cas.

En dehors des mosquées de type Omarien, de véritables vestiges historiques, de forts coloniaux, des hôtels constituent aussi des atouts touristiques non négligeables.
Podor est aussi ce berceau de la culture du Fouta pour ne pas dire celui du Sénégal ou de la sous région.

C'est à partir du Département de Podor, que sont partis différents pionniers. Car c'est de Guédé qu'est parti Amadou Boubacar qui alla fonder le royaume du Djolof sous le nom de NDiadiane NDiaye. C'est de Guédé toujours, qu'est parti Barka qui fonda le royaume de Walo Brack. C'est de Diama Alwaly que partit Fodio DEME dont les enfants Ousmane et Abdoulaye fondirent les empires de haoussa, du Bournou et de Sokoto. C'est de Guédé Wouro qu'est toujours parti Hamady Boubou Barry qui fonda le royaume de Macina. C'est d'Alwar qu'est encore parti El Hadj Oumar qui se tailla un empire de Kaarta à Déguimbéré. On ne peut ne pas citer Alpha Ciré Kane de Saldé, Elimane Boubacar Kane de Dimat, Amadou Sékou de Wouro Mahdiyou, El Hadj Malick, Sérigne Bamba Mbacké, Tamsir Diabiry, Thierno Souleymane Bal, Oumarel Sawa Dondé de Lérabé etc. (extrait du discours de M. Boubou Sal, Maire de Podor lors de la visite du Président de la République, 15 février 1979).

Monsieur le Président de la République, c'est ce département, riche en ressources agricoles et figures emblématiques, qui veut participer au développement du Sénégal et de son statut de département, on doit l'élever au rang de région administrative.

La déconcentration étant un outil de rénovation de l'action publique territoriale où, souplesse, simplicité et proximité devront rester des paradigmes essentiels. Elle est aussi un outil indispensable de résolution des problèmes à un niveau de proximité citoyenne plus pertinent.

Aujourd'hui ce Département qui est dépendant de la région de Saint Louis, ne voit ni Gouverneur, ni Chefs de services régionaux. Même à Podor, de tout temps les services départementaux qui sont sollicités ne cessent de se lamenter très souvent de leurs manques de moyens criards. Le département de Podor, c'est aussi le Walo, le Moyen Diéri (Jejeegol) et le Diéri. Où est l'administration de proximité dans tout ça ? Si Tatqui, Ganina, Namarel, Yaré Lao, Gay Kada, NDiayène Peulh et Guélongal ne savent plus à quelle autorité se fier ? Car n'ayant aucun interlocuteur de proximité. Surtout que tous les chefs lieux des Communautés Rurales sont situés sur la Route Nationale N2 sauf celui de Boké Dialloubé qui est à 7 km de la RN2, mais à une centaine de km de NDiayène Peulh et Guélongal. Aucune collectivité locale n'existe dans le Diéri pour diminuer les souffrances des populations de cette partie endémiquement enclavée.

Plusieurs voix se sont élevées pour demander l'érection de Podor en Région administrative. En 2008 à Podor un comité d'initiative dirigé par M. Abdourahmane Niang s'est réuni pour rédiger un mémorandum allant dans ce sens. A cette occasion l'artiste Baba Maal a magnifié l'idée tout en appelant à structurer davantage la base et à élargir les initiatives au reste du département pour un meilleur travail de synergie. En janvier 2010, à Cas Cas, d'autres voix aussi se sont élevées pour l'érection de Podor en région émanant à la fois du mouvement pour la défense des intérêts de l'île à morphil et d'autres notabilités du département.

Monsieur le Président Macky Sall fait de l'agriculture une des options prioritaires de son mandat et veut s'appuyer sur ce secteur clé, comme véritable levier de développement pour aller vers l'autosuffisance en riz. Aussi le Gouvernement semble prendre l'option de régler définitivement la question de l'autosuffisance en riz.

Il faut une rupture pour arriver à cette ausuffisance alimentaire. Mieux encore ½uvrer au renforcement de la sécurité le long de nos frontières au cas où Podor serait ériger en région administrative. Puisque les potentialités existent, seule une région de proximité pourrait gérer les objectifs assignés à l'agriculture, à l'élevage et aux autres services sociaux de base.
Comment un seul Préfet peut s'occuper de 12 collectivités locales en plus des nombreux services déconcentrés de l'Etat existant dans un département aussi vaste. C'est pourquoi, le Préfet est fréquemment représenté par les Sous Préfets dans les réunions des Conseils Municipaux. 0ù est la proximité dont on parle tant

Sur un autre registre, se sont des problèmes d'encadrement qui se posent avec acuité dans le département. Une seule IDEN pour encadrer 266 écoles élémentaires et 34 collèges d'enseignement moyen. Des lycées ont été créés à la va vite sans aucun encadrement. Des structures sanitaires aussi importantes et nombreuses, pour 2 Districts sanitaires seulement et un personnel inexistant, pour ne citer que ces deux services sociaux de base.

Par rapport à la gestion de la frontière Nord, Saint Louis est excentrique comme capitale régionale par rapport aux deux régions limitrophes (Région du Trarza-Rosso- et Région du Brakna-Aleg). Les arrondissements de MBane et de Thillé Boubacar font face aux arrondissements de Tékane et de Lexeiba 2 (Département de R'Kiz) en Mauritanie. L'arrondissement de Gamadji Saré fait face aux arrondissements de Lexeiba 2 et de Dar el Barka (Tooro- Dpt Boghé). L'arrondissement de Gamadji Saré, la commune de Démette font face au département de Boghé. L'arrondissement de Cas Cas (Lao) et la Commune de Walaldé font face au département de Bababé (Lao). L'arrondissement de Saldé (Yirlaabe-Hébiyabé) fait face au département de MBagne (Yirlaabe-Hébiyabé). Comment voulez vous qu'un seul Préfet à Podor soit disponible pour rencontrer quatre (4) Préfets d'en face, surtout qu'aujourd'hui il y a la menace terroriste, ce qui recommande une administration de proximité.

Tous les acteurs du département de Podor doivent se lever et adopter la meme attitude que l'honorable député Farba NGom qui clame haut et fort sur tous les toits de faire de son Bosseya natal le 4e département de la Région de Matam comme chef lieu Thilogne. C'est de bonne guerre la zone étant aussi le fief du résistant Abdoul Bocar Kane.

Pourquoi les députés de Podor en l'occurrence Moussa Thiam dit Thiambel, Yéta Sow et Me Aissata Tall Sall ne réagissent pas aux préoccupations des populations, surtout que cette question d'érection de Podor en région a été agitée depuis des années et je crois qu'ils étaient au Sénégal et étant élus du peuple et du département ils doivent s'en préoccuper.

J'appelle les jeunes qui se sont rencontrés à Aram, les femmes qui se sont rencontrées à Podor et les cadres qui se disputent l'occupation du terrain par organisations interposées de taire leurs querelles de faire de l'érection de Podor en région administrative leur priorité au lieu de se divertir par des querelles intestines. Pour arriver à la convergence il nous faut une région à part pour le développement de notre terroir. Arrêtons les clairons d'autosatisfaction, parlons moins et travaillons plus. Il faut lutter contre l'oubli et le cloisonnement du département entre le département de Dagana et la Région de Matam.
Vous savez mieux que moi que les zones périphériques sont toujours oubliées comme l'a si bien dit le Ministre Thierno Alassane Sall, après avoir roulé entre Podor et Walaldé sur une route à différentes façades, qu'il n'est pas normal que les mêmes terroirs soient souvent oubliés. C'est un sentiment de frustration, donc toute la population doit se mobiliser pour la création immédiate de la Région de Podor, seul salut pour développer le Sénégal.

Les prochains articles traiteront de la vie politique, économique, sociale et culturelle des quatre (4) arrondissements (10 CR) et des douze (12) communes de la future région de PODOR.

DJIBRIL BA
[email protected]




Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

Podor

group promo consulting

Podor un ancien militaire de 26 ans meurt noyé dans le fleuve

Podor un ancien militaire de 26 ans meurt noyé dans le fleuve

Ndiaga DIOUF

Podor : Un enseignant se pend au milieu de la cour de l’école

Podor : Un enseignant se pend au milieu de la cour de l’école

Gata Doré

Podor : Les productions d’oignon local se « rebellent et réclament » la tête du directeur de l’Arm

Podor : Les productions d’oignon local se « rebellent et réclament » la tête du directeur de l’Arm

région

AFP

RDC: le HCR transfère 30.000 réfugiés sud-soudanais dans une région du nord-est

RDC: le HCR transfère 30.000 réfugiés sud-soudanais dans une région du nord-est

AFP

Somalie: le Puntland accusé d'avoir trompé les Etats-Unis pour frapper une région rivale

Somalie: le Puntland accusé d'avoir trompé les Etats-Unis pour frapper une région rivale

AFP

Congo: quatre militaires tués en une semaine dans une région du Sud

Congo: quatre militaires tués en une semaine dans une région du Sud

développement

AFP

Burkina Faso: un plan de développement de 23,5 milliards d'euros

Burkina Faso: un plan de développement de 23,5 milliards d'euros

AFP

COP22: les pays en développement espèrent des avancées sur les financements

COP22: les pays en développement espèrent des avancées sur les financements

AFP

Les filles, clés de la prospérité des pays en développement

Les filles, clés de la prospérité des pays en développement