mis à jour le

Tshopo : des policiers formés sur les conventions relatives aux droits de l’homme

Le commandant de la police dans le district de la Tshopo (Province Orientale), colonel Jean-Marie Abamungu, a demandé aux policiers qui reviennent du centre de formation de Kapalata à Kisangani de servir de  modèle  pour leurs collègues en matière de respect de droit de l'homme. Il l'a déclaré, mardi 26 mars, à l'occasion du retour [...]

Radio Okapi

Ses derniers articles: Plus de 7000 Burundais se sont réfugiés en RDC depuis le début de la crise  La RDC envisage de dépénaliser l'avortement pour lutter contre les bébés abandonnés  RDC: Comment mieux prendre en charge les victimes des viols 

policiers

AFP

Accrochages entre policiers et militaires au Zimbabwe

Accrochages entre policiers et militaires au Zimbabwe

AFP

Niger: trois policiers retrouvés morts en plein désert vers l'Algérie

Niger: trois policiers retrouvés morts en plein désert vers l'Algérie

AFP

Egypte: cinq policiers tués par balles au sud du Caire

Egypte: cinq policiers tués par balles au sud du Caire

formes

group promo consulting

40 bouchers formés aux techniques de découpe et d’hygiène de la viande au Sénégal

40 bouchers formés aux techniques de découpe et d’hygiène de la viande au Sénégal

Nabil

Universités d'Eté du Cameroun : 34 acteurs formés sur la gouvernance des industries extractives

Universités d'Eté du Cameroun : 34 acteurs formés sur la gouvernance des industries extractives

Nabil

Sécurité routière au Burkina : 45 moniteurs d'auto-école formés et prêts à servir

Sécurité routière au Burkina : 45 moniteurs d'auto-école formés et prêts à servir

droits

AFP

Burundi: un activiste des droits de l'Homme placé en détention

Burundi: un activiste des droits de l'Homme placé en détention

AFP

Soudan: les Etats-Unis "inquiets" de la situation des droits de l'Homme

Soudan: les Etats-Unis "inquiets" de la situation des droits de l'Homme

AFP

RDC: l'ONU préoccupée par des "violations graves" des droits des enfants

RDC: l'ONU préoccupée par des "violations graves" des droits des enfants