mis à jour le

M’dina bus : bilan et perspectives

Le transport collectif dans la capitale économique rencontre actuellement de sérieuses contraintes, dues à de nombreux facteurs liés à la circulation. Celle-ci résulte de l'explosion du parc automobile, en total clivage avec les infrastructures. M'dina Bus ne bénéficie à cet égard ni de couloirs de bus, ni de pôles d'échanges à l'instar d'autres pays. Il faut également ajouter à cela la concurrence déloyale  du transport informel. Une autre contrainte vient de la recrudescence du vandalisme contre les bus courant 2012. En effet, plus de 30.000 opérations de réparation liées exclusivement au vandalisme ont dû être effectuées par la société de bus. Le coût de ces réparations s'est élevé à 4 millions de dirhams.  « Les centres de maintenance de M'dina Bus travaillent à plein régime ; un seul match de football peut endommager et immobiliser pour cause de vandalisme 50 à 140 bus » nous explique Abderrahim Lhassani, directeur général de M'dina bus.

BUS

Tel est le constat dressé par les responsables de M'dina Bus lors de la journée d'information organisée le 19 mars 2013 et se rapportant à la problématique du transport collectif dans la métropole. Dans le but de remédier à la situation, et ce malgré l'indifférence de l'autorité délégante, à savoir le conseil de la ville, les responsables de M'dina Bus ont annoncé plusieurs mesures. Celles-ci se composeront d'un nouveau système de billetterie, de la mise en place d'un système de vidéosurveillance et de la numérisation de toutes les informations (lignes de bus, horaires...). L'objectif visé est l'amélioration du transport collectif (bus et tramway) par le renforcement de la desserte des secteurs à forte demande d'une part, et la lutte contre le vandalisme et les agressions à bord des bus d'autre part.

BUS-2

Enfin, un appel est lancé à l'autorité délégante, lui réclamant des mesures plus sévères dans la lutte contre les transports informels et plus de fermeté à l'égard des fauteurs de troubles.

Fatimazahraa Rabbaj 

Focus 

A propos de M'dina Bus

M'dina bus transporte annuellement 141 millions de voyageurs pour un prix du ticket s'élevant à 4 dhs. 90 %  de sa clientèle utilise le bus quotidiennement,  dont 64 % pour se rendre au travail.  54 % des usagers se déplacent exclusivement avec M'dina. M'dina bus  est le moyen de transport des Casablancais aux revenus les plus faibles.  Gestionnaire de transport public du Grand Casablanca depuis 2004, M'dina bus a entrepris de développer considérablement le réseau dans la ville et ses périphéries. Aujourd'hui, elle assure plus d'un demi-million de voyages par jour à travers 70 lignes couvrant plus de 120 000 hectares. M'dina bus emploie également plus de 4500 collaborateurs qui ½uvrent au quotidien pour améliorer et faciliter le transport de tous les Casablancais.

 

bilan

AFP

Ouganda: le bilan des combats dans l'ouest monte

Ouganda: le bilan des combats dans l'ouest monte

AFP

Mozambique: 93 morts lors de l'explosion d'un camion-citerne, selon un nouveau bilan

Mozambique: 93 morts lors de l'explosion d'un camion-citerne, selon un nouveau bilan

AFP

Centrafrique: nouveau bilan de 11 morts dans les violences

Centrafrique: nouveau bilan de 11 morts dans les violences