mis à jour le

Résultats 2012: Label’Vie en rose…

«Malgré un environnement économique difficile marqué par un ralentissement de la consommation, notre entreprise a pu tirer son épingle du jeu », déclare d'emblée M. Zouhair Bennani, PDG de Label'Vie. En gros, l'exercice 2012 a été marqué par l'expérimentation du modèle Hyper Cash avec le lancement au Maroc du concept sous l'enseigne Atacadao avec la reconversion de 7 points de ventre Métro en Atacadao, du redéploiement et du développement des « supermarchés » et de l'élargissement du périmètre avec l'ouverture de 5 nouveaux points de vente (Agadir, Sidi Slimane, Témara Wifak, Casablanca La résistance et Casablanca Anfa Place) portant la surface de ventes des différentes enseignes du Groupe à 112 800 m2. Avec ces ouvertures, le réseau de distribution de Label'Vie compte 50 points de vente (40 supermarchés, 2 hypermarchés et 8 Atacadao) dont 34 magasins détenus en propres.

En clair, 2012 a été mise à profit pour poursuivre la restructuration interne de la société avec des impacts très positifs sur l'activité. A titre d'exemple, selon M. Riad Laïssaoui, Directeur Général Adjoint de Label'Vie, « suite aux reconversions des enseignes Métro en Atacadao, les nouvelles enseignes ont affiché une hausse des ventes de 40 % sur la période de conversion et une augmentation de la fréquentation de 94 %, ce qui atteste la justesse de cette opération ». Ce succès s'explique par le fait que « le concept Atacadao repose sur un assortiment constitué essentiellement de produits alimentaires aux prix les plus bas du marché, pour répondre aux besoins aussi bien des particuliers que des commerçants », a énoncé M. Laïssaoui. Ainsi, le réseau Hyper Cash qui a représenté 9 % de l'activité du groupe en 2012 devrait peser 50 % des ventes à partir de cette année.

Les effets de toutes ces mesures sur les ventes sont notables.

Ainsi, selon M. Amine Bennis, Directeur Administratif et Financier, le chiffre d'affaires s'est apprécié de 5 %, à 5 671,53 MDH, grâce à la bonne tenue de toutes les enseignes du Groupe.

Les charges générales d'exploitations ont progressé de

4,2 %, à 783,8 MDH. A noter que l'année 2012 a été marquée par un volume d'investissement de 259 MDH dont 154 MDH consacrés aux ouvertures des nouveaux magasins. En tenant compte d'un lease back réalisé sur un magasin de Tanger pour un montant de 150 MDH permettant la réalisation d'une plus-value de 69 MDH, les investissement nets réalisés au titre de l'année 2012 ressortent à 178 MDH. 

 

Dividende de 58,9 dirhams par action

 

Le résultat d'exploitation s'est amélioré de 3,3 %, à 168 MDH et le résultat net a bondi de 153 %, à 116 MDH grâce à l'évolution du chiffre d'affaires, du résultat d'exploitation et d'un résultat non courant de 62 MDH consécutive à l'opération de lease back immobilier.

Pour 2013, Label'Vie compte reprendre son rythme de développement. Il est ainsi prévu l'ouverture de 8 magasins : 5 Atacadao (Fkih Bensalah, Sidi Kacem, Khénifra, Taza et Essaouira), 2 Carrefour (Fès Borj et Oujda) et 1 Carrefour Market (Béni Mellal).

Ces ouvertures vont nécessiter un investissement global de 450 MDH. Outre le financement bancaire et le recours au marché des capitaux, sachant que le niveau d'endettement de la société lui laisse des marges importantes, « Label'Vie peut aussi recourir au lease back immobilier pour financer son développement sachant que le potentiel foncier et immobilier de la société est estimé à 2,5 milliards de dirhams ».

En clair, en cas de besoins, la société peut céder certains de ces actifs immobiliers en lease back pour alléger le montant à emprunter.

Par ailleurs, toujours en matière de développement, « Label'Vie compte s'attaquer au format des superettes. Le Groupe réalise actuellement des tests pour voir la faisabilité et la pérennité de ce concept avant d'envisager son lancement », a expliqué M. Laïssaoui.

Enfin, le Conseil d'administration de Label'Vie propose la distribution d'un dividende ordinaire de 58,9 dirhams. Ce niveau de dividende correspond à un taux de distribution de 128,45 % et à un montant à distribuer de 150 MDH.

En puisant dans ses réserves pour compléter le montant de dividendes à distribuer à ses actionnaires, le management de la société fait un geste à l'égard de ses actionnaires qui n'ont pas encaissé de dividendes au cours des deux derniers exercices.

Moussa Diop

résultats

AFP

Kenya: l'opposition va saisir la Cour suprême pour contester les résultats

Kenya: l'opposition va saisir la Cour suprême pour contester les résultats

AFP

Le Kenya suspendu

Le Kenya suspendu

AFP

Présidentielle au Kenya: attente anxieuse de l'officialisation des résultats

Présidentielle au Kenya: attente anxieuse de l'officialisation des résultats