mis à jour le

Femme et politique : Faible taux de participation des femmes aux élections

 Les femmes, par leur nombre et le rôle essentiel qu'elles jouent dans la vie de chaque être humain (elles mettent les enfants au monde et les élèvent),  occupent une place primordiale dans nos sociétés. Aussi, le combat politique  des femmes fut long et jalonné d'épines à travers le monde.

Les premiers mouvements féministes, qui ont pris corps à la fin du 19e   siècle, se bornaient à réclamer des droits civiques. Ce n'est qu'au début du 20e siècle que les femmes ont revendiqué le droit de vote.

De nos jours, en plus de droit de vote dont le combat n'a pas été facile à gagner, les femmes jouent un rôle essentiel dans la vie politique. C'est pourquoi, elles revendiquent un cota de candidates à chaque élection : présidentielle, législative et municipale.

Du statut d'électrice  longtemps dénié, elles sont devenues des candidates pourvoyeuses de voix. Sur le terrain politique, les femmes sont sur tous les fronts. Elles activent leurs réseaux autour des idéaux féministes. Au Mali, on réserve aux femmes une place  « folklorique »   durant les élections.

Cependant, en dépit des efforts déployés par les partis politiques pour la promotion des femmes, le constat est quelque peu amer. Les femmes ne parviennent pas à se hisser au rang qu'elles méritent. Elles peinent à se faire une place au sein des partis politiques. Avec l'élection des femmes présidentes, singulièrement au Liberia et en Amérique latine, l'espoir est permis.

Il est grand temps que les femmes s'intéressent activement et positivement à la politique. Elle n'est pas seulement réservée aux hommes. Il est incontestable que la femme peut sortir de son foyer, participer à la production et s'affirmer comme une personne indépendante.

A ce titre, nous saluons Mme Diallo Aminata Sidibé, ancienne candidate à la présidentielle de  2007. Le rôle peu enviable de la femme, dans le domaine politique, résulte d'un mythe   construit tout au long des siècles : celui de la supériorité des hommes. Mais, en fait, le plus grand frein, dans nos sociétés africaines à la promotion des femmes dans le domaine de la politique, tient à leur manque de formation. Il est temps que les femmes prennent conscience de leur supériorité numérique, de la nécessité pour elles de se former pour apporter leur pierre à la construction de l'édifice national.

Aïssata Diarra

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

femme

AFP

Guinée: une femme en voile intégral interpellée près du palais présidentiel

Guinée: une femme en voile intégral interpellée près du palais présidentiel

Plage

En Algérie, le burkini est «une négociation entre la femme et la société»

En Algérie, le burkini est «une négociation entre la femme et la société»

AFP

Avec comme N.2 une femme venant de l'ONU, la Fifa veut redorer son image

Avec comme N.2 une femme venant de l'ONU, la Fifa veut redorer son image

politique

AFP

La longévité politique des chefs d'État africains

La longévité politique des chefs d'État africains

AFP

RDC: Kabila s'en tient

RDC: Kabila s'en tient

AFP

Guinée: le dialogue politique bloqué par des divergences sur les élections locales

Guinée: le dialogue politique bloqué par des divergences sur les élections locales

participation

AFP

Zambie: la violence de la campagne électorale menace la participation

Zambie: la violence de la campagne électorale menace la participation

AFP

Centrafrique: dissensions au sein d'un groupe rebelle sur la participation aux élections

Centrafrique: dissensions au sein d'un groupe rebelle sur la participation aux élections

AFP

Egypte: faible participation de 21,7% au 2e tour des législatives

Egypte: faible participation de 21,7% au 2e tour des législatives