mis à jour le

Un gendarme laisse son arme à portée de main d'un meurtrier, déséquilibré mental

Un gendarme assis à côté d'un détenu, accusé de meurtre, en plein audience, au tribunal de Thiès, son arme à portée de main de l'accusé, un déséquilibré mental. C'est le spectacle que rapporte le journal le populaire. Le greffier, très prudent et attentionné, pour éviter que le pire ne se produise a interpellé l'homme en tenu qui n'avait apparemment pas senti le danger en lui faisant parvenir un mot. Heureusement, car il arrive qu'un accusé, se sentant lésé par une décision de justice, tente de se suicider ; mais dans le cas rapporté par nos confrères, notre cher greffier a semblé plutôt pensé à sa vie.

REWMI.COM/MK

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye