mis à jour le

Dialogue entre les différentes couches du nord : Les femmes du Nord entendent s’impliquer davantage

Après la phase de reconquête des régions Nord occupées par les djihadistes depuis janvier 2012 par la France, l'armée malienne, l'armée tchadienne et les forces africaines, les femmes du Nord se mobilisent pour une réconciliation de c½urs et d'esprits. C'était en faveur d'une conférence débat organisée le samedi 23 mars au Centre International de Conférence de Bamako par l'Association des femmes d'affaires du Nord (AFAN-Mali).

La cérémonie a enregistré la présence du représentant du Ministre de l'Emploi et de la Formation Professionnelle, Mme Haïdara Armoyissa Haïdara, qui avait à ses côtés son homologue de l'Education. Etaient aussi présents l'ambassadeur de la France au Mali et le président du Haut Conseil Islamique Mahamoud Dicko.

Le président d'honneur de l'association, Noury NDyne Sanogo, dira que le thème de la conférence : «Pour une paix durable les femmes d'AFAN-Mali s'engagent» revêt une importance capitale. Il dira que l'occupation par les terroristes, bandits armés, narcotrafiquants et Djihadistes a eu des impacts négatifs sur la vie socio-économique, politique et religieux sur les populations du Nord notamment les femmes et les enfants. Ces couches ont subi l'humiliation infligée par les terroristes, conduisant du coup, à l'asphyxie de l'économie, la destruction des outils de production, la perte des emplois.

Pour lui, les femmes peuvent et doivent jouer le rôle de médiation dans la résolution de la crise sécuritaire au Mali et dans la relance de l'économie au nord dans le secteur de l'entreprenariat féminin.

«Votre implication est incontournable pour la consolidation de la paix au Mali», a-t-il dit aux femmes. Les femmes doivent accompagner nos autorités administratives, politiques et juridiques ainsi que les partenaires techniques et financiers dans leurs efforts de consolidation de la paix et la relance de l'économie du nord. Il leur a demandé d'adresser une requête au gouvernement malien et les partenaires techniques afin de mieux accompagner les femmes à travers les activités génératrices de revenus, la création de micro et petites entreprises.

Mme Haïdara, pour sa part, a reconnu que le tissu social du nord est fractionné, la confiance entre les groupes ethniques brisée, la paix disparue. Pour elle, les femmes ainsi réunies doivent sensibiliser au même langage : le pardon et la paix.

F. SISSOKO

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

dialogue

AFP

Guinée: le dialogue politique bloqué par des divergences sur les élections locales

Guinée: le dialogue politique bloqué par des divergences sur les élections locales

AFP

Gabon: Ping rejette l'appel au dialogue lancé par Bongo

Gabon: Ping rejette l'appel au dialogue lancé par Bongo

AFP

Libye: appel au dialogue pour éviter une aggravation du conflit

Libye: appel au dialogue pour éviter une aggravation du conflit

femmes

Droits des femmes

Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales

Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales

AFP

Kenya: "Est-ce halal?" demandent des femmes sur la contraception

Kenya: "Est-ce halal?" demandent des femmes sur la contraception

AFP

La Fashion week d'Accra, un pas pour l'émancipation des femmes

La Fashion week d'Accra, un pas pour l'émancipation des femmes