mis à jour le

Vision Express sur… : Les partisans de la « sorcellerie négative »

A l'élection du maire de Péni, la tension était si vive que des manifestants ont usé de tous les moyens pour se défendre. C'est ainsi que la sorcellerie, ce pan incontournable de la culture africaine, qui n'est pas systématiquement mauvais, a été l'arme de défense de certaines personnes.

Les cas d'un monsieur et d'un jeune homme attestent du bien-fondé de notre propos. En effet, un homme visiblement adepte de la « confrérie dozo » (il portait un bonnet dozo), tenait un serpent dans un sac en tissu. Son objectif, s'en servir pour nuire. Un jeune, quant à lui, se plaisait à exhiber une amulette qu'il qualifiait de magique et ensorcelée.

Selon lui, il n'hésiterait pas à le jeter contre toute personne qui se « mettrait » sur son chemin. Ces deux exemples nous amènent à nous poser une série de questions. Est-ce que la sorcellerie africaine n'a pour but que de nuire ? Une vraie magie doit-elle se trouver sur des lieux comme ce champ de votes ? De tels comportements n'affectent-ils pas la « quintessence » du culte de la magie ?...En guise de réponses, disons simplement que les personnes qui se servent de la culture avec de tels desseins, ne sont pas bien « outillés » avant d'en faire ussage. Au-delà de toute méchanceté, la magie autrefois servait à sauver ou à soulager des peines et non le contraire. En Afrique, s'il y a une pratique qui n'étonne personne, c'est bien la sorcellerie. La magie africaine en elle-même n'est pas mauvaise. Cependant certaines personnes ne s'en servent que pour susciter le mal. Pour peu de choses, elles vous « empoisonnent » l'existence. Que vous ayiez raison ou pas dans une affaire qui vous oppose à elles, elles sont toujours prêtes à vous « jeter un sort ». Ce qu'il faut faire savoir à ces partisans du mal, « c'est que seul Dieu est fort », comme dit la nouvelle génération humaine.

Le mal n'est pas conçu comme la preuve première de la magie africaine. Nos ancêtres s'en servaient pour construire et non détruire. D'ailleurs, pour une personne correctement initiée, la sorcellerie n'est pas un culte hasardeux. En effet, en dehors d'un mauvais comportement confirmé (de la personne visée), la sorcellerie n'agit pas toujours au gré du malfrat. Ce n'est pas parce que vous possédez une magie que vous devez l'utiliser contre les gens sans aucune distinction ! De cette façon, le résultat obtenu n'est pas toujours celui que l'on attendait. Ceci pour dire que, la culture en sa qualité première n'est pas « tâtonnement ». Quand elle ne suit pas les normes, elle reste muette. Une fois encore, que les partisans non-responsables se ressaisissent pour faire valoir leurs acquis culturels.

Souro DAO [email protected]

L'Express du Faso

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

partisans

AFP

Zimbabwe: pour ses 93 ans, Mugabe fait ripaille avec ses partisans

Zimbabwe: pour ses 93 ans, Mugabe fait ripaille avec ses partisans

AFP

Gabon: les partisans de Ping ont "peur de se faire voler leur victoire"

Gabon: les partisans de Ping ont "peur de se faire voler leur victoire"

AFP

RDC: la police refoule plusieurs milliers de partisans de l'opposant Katumbi

RDC: la police refoule plusieurs milliers de partisans de l'opposant Katumbi

sorcellerie

Football

Un match entre le Sénégal et la Guinée interrompu à cause d'une chasse aux fétiches

Un match entre le Sénégal et la Guinée interrompu à cause d'une chasse aux fétiches

AFP

L'albinisme, maladie génétique taxée de sorcellerie en Afrique subsaharienne

L'albinisme, maladie génétique taxée de sorcellerie en Afrique subsaharienne

AFP

Malawi: les albinos menacés de "disparition"

Malawi: les albinos menacés de "disparition"